Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BESSAN - « Que seront nos communes demain ?» par l'Entente Démocratique Bessanaise

« Que seront nos communes demain ?» (Le triptyque « simplicité, proximité, efficacité » face au risque de…

« Que seront nos communes demain ?»

(Le triptyque « simplicité, proximité, efficacité » face au risque de dilution)

Atteindre déjà le tiers du mandat suscite les premiers bilans et les expectatives sur le moyen terme…

Au rythme frénétique de la vie qui s'accélère, les citoyens, collectivités territoriales et leurs élus sont sans cesse confrontés à de nombreux défis. Ainsi, le triptyque « simplicité, efficacité, proximité » résonne plus comme un triple vœu pieu(x) que comme la réalité du moment de la vie administrative. En effet, la complexité croissante et l'enchevêtrement des compétences entraînent l'éloignement des habitants des échelons décisionnels, ce qui implique de légitimes inquiétudes . Dès lors, « simplicité » et « proximité » sont bien mis à mal. Dans sa volonté de remédier à l'émiettement communal, les gouvernements ont cherché depuis quarante ans à rationaliser la carte communale. A présent, les communes commencent à être dévitalisées au niveau de leurs compétences et asphyxiées sur le plan de leurs financements. La question qui se pose est donc : « que seront nos communes demain ?».

Probablement de vastes communautés d'agglomération (voire des métropoles) aux périmètres redimensionnés. Déjà, le bloc communal désigne l'aggloméré « agglo + commune ». Déjà, nous constatons le succès des « communes nouvelles » lesquelles sont suscitées par des bonifications financières. Nous ne saurions faire le procès à l'intercommunalité qui consiste à exercer à plusieurs ce que l'on ne peut faire seul. La réalité administrative de la France contemporaine implique d'optimiser les ressources et de mutualiser les moyens. En revanche, nous pouvons nous inquiéter que cette recherche d'efficacité puisse se faire à l'encontre de l'implication et du contrôle des administrés et des citoyens. Demain dans un hémicycle métropolitain, les élus néo-urbains n'auront que peu de poids sur la marche de la vie communautaire. Que dire alors de l'influence des habitants, des usagers, des citoyens et des contribuables ? Le triptyque « simplicité, proximité, efficacité » est confronté au risque de dilution.

C'est pourquoi, plus que jamais, il est urgent et important de s'investir. S'investir pour la collectivité est l'engagement de « Bessan avec Audace ». En appui au groupe d'élus minoritaires, l'association EDB (Entente Démocratique Bessanaise) relaie des initiatives et porte des projets dans l'intérêt du village. Aux côtés  d'Yvette Bouteiller (élue au CCAS), de Claire Levacher (conseillère communautaire) d'Emmnauelle Brun (services publics) et d'Olivier  Goudou (travaux et marchés publics) ce sont des personnes motivées qui apportent leur concours. Parmi elles : une directrice d'école (retraitée), un ancien maire de la Commune (attaché aux valeurs de partage et de solidarité), un responsable de village de vacances (retraité), un couple d'artistes, un policier, une conseillère à l'emploi, un chef d'entreprise (à l'actif associatif reconnu), plusieurs enseignants et de nombreux autres. La liste de ces personnes impliquées pour la vie collective n'est pas exhaustive. Les défis sont nombreux. La motivation pour servir est forte.

Yvette Bouteiller, Claire Levacher, Emmanuelle Brun, Olivier  Goudou

Conseillers municipaux à Bessan                                  

NB : cet article est la contribution du Groupe au prochain bulletin municipal

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.