BESSAN - Vins et confréries : le glaive des Chevaliers du Cep trône au cœur de l’hôtel de ville de Bessan

Au cours d’une sympathique réception en mairie, les membres de la confrérie de la…

Au cours d’une sympathique réception en mairie, les membres de la confrérie de la Croustade et du Rosé de Bessan ont accueilli leurs homologues de l’ordre universel des Chevaliers du Cep et leur président Bernard Huchet, bien connu pour être un ancien sous-préfet de Béziers, apprécié et reconnu dans la région. Accueilli par le maire, Stéphane Pépin-Bonet et le maire honoraire, Robert Raluy, le groupe a officiellement installé un glaive à l’histoire prestigieuse.

En effet, la confrérie des Chevaliers du Cep confie son glaive chaque année à une confrérie vineuse qui le conserve précieusement. Avec l’accord de la municipalité, il a été installé en mairie, sous la présidence de Gaby Tissot, grand maistre de la confrérie locale. Une occasion pour lui de remercier successivement Bernard Huchet et Stéphane Pépin-Bonet, en présence de Sébastien Frey, conseiller départemental de l’Hérault.

Après avoir apposé la plaque commémorative de ce petit événement, Bernard Huchet a rappelé que le glaive resterait à Bessan jusqu’en octobre prochain, date de la foire exposition de Montpellier et du grand chapitre à l’abbaye de Valmagne. Il a souligné que les Chevaliers du Cep ne défendaient pas un vin en particulier mais sa culture universelle. Le groupe diffère donc d’une confrérie traditionnelle puisque son but est de rassembler tous ceux qui œuvrent à la défense de ce précieux terroir. Objectif tenu à Bessan !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.