BÉZIERS - Un incendie probablement d’origine criminelle ravage une école

C’est la consternation dans le quartier populaire de la Devèze à Béziers : un incendie criminel a…

C’est la consternation dans le quartier populaire de la Devèze à Béziers : un incendie criminel a ravagé jeudi soir une partie de l'école Les Tamaris entre 22h30 et minuit. Selon les premiers éléments recueillis sur place, l’origine intentionnelle du feu ne fait aucun doute.
L'incendie a été maîtrisé après minuit grâce à l'intervention des pompiers de Béziers. Au cours des opérations, un sapeur pompier a été blessé par la chute d'une vitre. Quatre véhicules ont été détruits. 
Deux salles de classes ont été totalement détruites par les flammes. Dix autres ont été endommagées par les fumées. 300 élèves fréquentent cet établissement scolaire.

Plusieurs incendies d’origine criminelle 

Par ailleurs, le collège Krafft a également été touché par un autre incendie mais dans une moindre mesure. Rapidement sur place, les sapeurs pompiers ont pu maîtriser les flammes qui n’ont finalement impacté que deux pièces. Des voitures, des scooters, des poubelles et du mobilier urbain ont également été brûlés. La simultanéité de ces incendies ne fait aucun doute sur leur origine intentionnelle.

Le maire de la ville Robert Ménard, la Député Emmanuelle Ménard et le commissaire divisionnaire se sont rendus sur place. Des renforts de police ont été déployés dans le secteur afin de contenir ces débordements. Dans la nuit, il était encore trop tôt pour échafauder des hypothèses sur les motivations précises de leurs auteurs.  

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.