Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers / Insolite

CAP D'AGDE - Gilles D'ETTORE : Bras de fer avec les commerçants du Cap !

Le nectar de la concertation vient de voir le jour au Cap d'Agde : En fin de cette semaine dernière, Gilles D'Ettore s'était donné pour mission de  ” consulter ” quelques commerçants du centre port représentants de diverses associations. Il souhaitait les informer de la volonté municipale de rendre payants les parkings du centre port. […]

Le nectar de la concertation vient de voir le jour au Cap d'Agde : En fin de cette semaine dernière, Gilles D'Ettore s'était donné pour mission de  ” consulter ” quelques commerçants du centre port représentants de diverses associations. Il souhaitait les informer de la volonté municipale de rendre payants les parkings du centre port.

Claude Clavel, Hugues Brisson, Françoise Martin, Georges et Grégory Cléophas, Marie Agnes Mauzac participent donc en mairie à ladite concertation.

Le maire leur présente un projet, dont David Masella déjà gestionnaire pour la Ville d'Agde de la barrière d'entrée naturiste serait le prochain maitre d'oeuvre .

L'avis général est plus que mitigé sur le principe ! Frein commercial en période de crise économique, ralentissement de la circulation pour ne pas dire encombrements à prévoir sur l'avenue des Sergents, et doute insistant sur la pérennité de la gratuité pour la première heure de circulation !

Dame ! C'est que les commerçants du Cap en ont vu d'autres en matière de création de parkings !
En 1995, fraichement réélu pour son second mandat, Régis Passerieux avait déjà tenté le coup du passage en force ! Mal lui en prit ! Blocage de la circulation entre Agde et le Cap d'Agde, pneus incendiés et mairie assiégée ! Le bras de fer dure une semaine  !

Les héros de l'époque s'appelaient Eric Liausson, Hugues Brisson, Patrick Artaud, Christian Ladogne, Raphael Van Twenbeke et de surenchères en surenchères les premiers édifices sont détruits à la masse pour mieux allier le geste à la parole !

Quelques jours plus tard, afin d'offrir une porte de sortie aux deux ” belligérants “une idée  sors du chapeau : On fera payer les parkings de l'île des loisirs en échange bien sûr d'une sécurité renforcée !
On a vu dans le récent reportage «  Appel d'Urgence » sur TF1 l'effet magique que cela a pu avoir sur la sécurité ! 
Le résultat ne semble pas spectaculaire ! Le pire étant que cette barrière payante n'a pas enrichi la commune d'un seul centime ! Elle a même été déficitaire une de ces dernières années !

Mais de cette leçon, Gilles D'ettore  semble faire fi . Les réticences appuyées d'interlocuteurs  qu'ils imaginaient plus dociles  lui auront suffi en guise de «  concertation  ».
Ce matin, il livrait au quotidien régional le fruit de sa réflexion et de son imagination fertile : 2 € la deuxième heure , 1 € 50 les heures suivantes et un espoir de gain de 1 million d'€ annuel !
Le Cap d'Agde ne rapporterait pas assez  se plaint-il : «  Il ne représente que 4 millions de rentrées sur 60 millions de budget ! » .
Je vous épargne le calcul  pour le moins simpliste, j'aurai presque pu dire «  enfantin » !

Le Cap d'Agde c'est la majeure partie des  29 120 résidences secondaires qui représentent 72,2 % des taxes foncières de la commune  contre 8878 résidences principales et 22 % de la même taxe,  le solde étant  constituées de logements vacants : 5,7 %
Mais le Cap d'Agde c'est également 1854 Taxes professionnelles sur les 2981 entreprises agathoises !
Et ne parlons pas des retombées induites pour la Ville d'Agde !
Qui pourrait prétendre que le cinéma, les Hypermarchés, la zone industrielle et des dizaines d'artisans agathois seraient viables si l'apport touristique de la locomotive du tourisme agathois n'existait pas ?
 
Cette jérémiade, visant à déconsidérer la contribution capagathoise au budget de la Ville est malvenue. L'archipel de  vie ne serait-il pas un et indivisible ?
L'argument suivant est du même tonneau : «  Dans toutes les stations balnéaires : On paye et ça n'affecte pas la fréquentation ! » .
 
Gilles D'ettore oublie  que le Cap d'Agde a été construit ainsi  et que tous les propriétaires ayant acquit un appartement au Cap d'Agde avaient initialement financé via les promoteurs à la SEBLI les infrastructures du Cap d'Agde !
Mieux encore les parkings publics avaient étés créés en fonction de la densité des logements qui dans leur très large majorité n'avaient ni parkings ni garages privés.

Les parkings payants reviendraient également à faire payer tous les propriétaires du centre port alors même qu'ils n'auraient plus  la possibilité de se garer gratuitement. On imagine mal un copropriétaire de Port dauphin se garer sur les parkings de la Plage Richelieu ou de ceux de la Roquille ! 

Il se rajoute également un problème d'iniquité au niveau commercial : Les parkings payants ne feront pas que des commerçants malheureux !  Les commerçants de l'Avant port , du Mail de Rochelongue ou de la Roquille, épargnés par la surtaxe du café en terrasse à 5 € ( Côut moyen calculés par le nouveau génie de la promotion touristique ) verraient leur chiffre d'affaires se développer au détriment de ceux du Centre Port.
 
Mais si aux yeux de Gilles D'ettore la   «  concertation » semble avoir été rondement menée et positivement appréciée, il ne semble pas que les commerçants s'en laissent compter si facilement !

Une pétition est  cours sur le centre port depuis les premiers bruits  de cette implantation et elle est fait déjà grand bruit. 
Le sens de cette pétition n'est même pas orienté : ” Votre avis sur la création de parkings payants ”  : Les annotations sont unanimes : NON ! NON ! NON ! NON ! .. suivis de l apposition du nom et de l'enseigne commerciale  ..
Tout cela sur une demi-douzaine de pages représentants déjà plus d'une cinquantaine de signatures : Pour un mois de décembre, cela représente une grande partie des commerces ouverts !
Le problème sera sur toutes les bouches lors de l'assemblée générale du GPCA ( Groupement des Professionnels du Cap et d'Agde ) le 15 Décembre prochain !
Un second front s'ouvre également plus directement au Cap d'Agde où une réunion est déjà prévue sur ce thème  le 19 Décembre prochain à 14 h au bar Le Pirate ! Un nom prédestiné pour fomenter l'insurrection contre les parkings payants !

Gilles D'ettore semble vouloir provoquer les commerçants du Cap d'Agde  sur le sujet ou jadis, ils firent plier Régis Passerieux !  A charge pour lui de parvenir a leur faire entendre raison..

Pas gagné Monsieur D'Ettore !  C'est le moins que l'on puisse dire, j'aurai même le sentiment que dans cette histoire de parkings vous ne trouverez pas votre place …et qu'aujourd'hui nombre de vos amis, y compris au  sein de votre propre conseil municipal, vous disent déjà :
 

Parkings payants : T'es pas cap ! … 

Un pari aux chances ténues … Et un pari tenu   !

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.