Cap d'Agde - Le Village Naturiste vu de l'intérieur

Le village naturiste, beaucoup en parlent, écrivent des articles de presse, programment des émissions…

Le village naturiste, beaucoup en parlent, écrivent des articles de presse, programment des émissions télévision, toujours en mal, rarement en bien.
Pourtant au village, le naturisme, le vrai, est très présent. Ce choix de mode de vie qu’ont fait les naturistes est leur choix et il doit être respecté. Etre proche de la nature, respectueux de celle-ci est-il  si contestable, pire si méprisable comme certains, soit oralement, soit par écrit ne se  privent pas de le décrier !

OUI, les vrais naturistes, on les voit dans le village, sur la plage,  en famille,  sans que leur attitude, leur comportement ne puissent engendrer la critique.  Ceux qui ne logent pas sur le village  viennent passer la journée à la plage. Ceux dont les moyens financiers ne permettent pas d’acheter la carte d’accès « voiture » acquièrent  des cartes « piétons », moins chères. Ils se déshabillent dés qu’ils ont franchi le portillon de contrôle des entrées. Mme Salgas, conseillère municipale, avait promis, il y 5-6 ans qu’un « abri » aménagé (banc, etc..) serait installé pour eux. A ce jour rien n’a été  fait.
Bien évidemment, les  mots magiques qui font ouvrir la barrière gratuitement ne servent qu’en soirée ! Ils ne concernent pas le naturisme. Les  vrais  naturistes n’ont pas accès aux cartes  gratuites   délivrées par les commerçants pour leurs clients, amis, privilégiés et autres, ceci bien entendu sans aucune obligation de respect du  naturisme.

Tous les commerçants du village naturiste ont en toute conscience créé ou acquis leur commerce en connaissant les règlements du village, y compris la réglementation de son accès et en s’engageant à les respecter. Les passe-droits ne doivent     pas être de banalisés, mais exceptionnels. Est-il concevable que des commerçants indiquent dans leur publicité « accès réglementé, téléphoner pour être autorisé  à entrer »,    gratuitement bien évidemment.

L’affichage publicitaire sauvage utilisant soit des emplacements privés, soit publics est intolérable. En ce qui concerne les biens publics (lampadaires, conteneurs, etc..),  les autorités ont toute latitude pour faire cesser cet affichage sauvage. Idem pour les biens privés car la plupart d’entre eux présentent un  caractère très proche de la pornographie (textes ou images). Quant aux flyers apposés sur les pare-brises des voitures, qui  présentent les mêmes caractéristiques que les affiches, c’est  insupportable tant pour l’automobiliste que pour l’entretien et l’image « de marque » des résidences. Là encore pas touche ! Mais le ramassage des flyers,  c’est aux résidents à en assumer les frais, y compris sur le domaine public puisqu’ils sont aussi des  contribuables.

En ce qui concerne le stationnement, tout est permis, particulièrement si vous êtes à proximité de certains commerces, vous pouvez même garer votre véhicule dans un carrefour important, pas de problème (mais pour ceux qui veulent circuler, c’est différent). En soirée, il est préférable de ne pas évoquer le laxisme des propriétaires de véhicule et des autorités, vous risquez de vous attirer « des ennuis ». Si des véhicules stationnés sur le trottoir vous obligent, vous piétons,  à emprunter la chaussée, et ce malgré le danger que cela représente, ne faites aucune remarque, c’est vous qui êtes dans l’illégalité.
 
Les déviances sexuelles, parlons-en! Contrairement à l’image que certains donnent du village, NON tous ceux qui le fréquentent  ne sont pas échangistes. Arrêtons, gommons cette image promue notamment par ceux, commerçants ou autres, qui en font leur fond de commerce. Non,  naturisme ne veut pas  dire échangisme, certainement pas. Ceux qui prétendent le contraire sont minoritaires. La majorité des vacanciers sont des naturistes, il faut le dire, même si cela déplait (à ceux qui  font de l’échangisme leur fond de commerce)

OUI, ce sont ceux dont le comportement n’a rien à voir avec le naturisme qui sont responsables de la mauvaise  image  faite à notre village. Car pour eux, le naturisme est source de profit : le profit, rien que le profit. La moralité, c’est quoi pour eux ? quelque chose qui ne fait pas partie de leur cadre de  référence !
 La faute à qui ? en priorité à l’autorité municipale, qui  tolère et  facilite tous les débordements en n’intervenant pas et accorde sans aucune retenue des privilèges à une minorité, au détriment de l’ensemble des Naturistes, qui n’ont  que le droit de ne rien dire, de supporter  ce laxisme et le mépris des autres.    

Pour le Bureau
Le Président Jacques TREILLE

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle  défend aussi le Patrimoine communal et  la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation  Stationnement)   
L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.
Adresse postale : B.P.30010 – 34 301 AGDE Cedex
Notre Site Internet www.agde-agathe1901.com   Adresse Courriel : assosagathe@orange.fr
Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social  2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville la cité à AGDE ville

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis un vrai naturiste pas echangiste….
    Le cap d agde est ce qu il est (première station balnéaire de France €€€) grâce à la réputation du village natu et des nombreuses émissions télé
    Il est donc important pour la station de conserver ce statut pour faire venir nos touristes !!!!
    Cela fait vivre beaucoup de gens économiquement….que l’on cautionne ou non la pratique echangiste !!!!
    Le village ne serait pas ce qu il est sans la présence de nombreux echangiste
    Mon intervention est peut être grande gueule mais je pense qu il faut arrêter de cracher dans la soupe
    Cordialement

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.