Castelnau-le-Lez : l'Ehpad Les Mûriers, un équipement flambant neuf au service des seniors dépendants

Reportage

Sorti de terre en 1976 dans un quartier pavillonnaire, l'Ehpad Les Mûriers est devenu obsolète et trop petit au fil des années. Edifiée à Eurêka, sa version ultra-équipée 2022 a été inaugurée le samedi 3 septembre

© Virginie Moreau

Sécurité et sérénité des résidents

La Ville de Castelnau-le-Lez compte désormais 2 Ehpad de nouvelle génération : l’Ehpad Voie Domitienne, créé en 2010, et l’Ehpad Les Mûriers, qui vient d’ouvrir ses portes à l’angle des rues Copernic et Archimède, dans la Zac Eurêka. Il accueille actuellement 77 pensionnaires, dont 3 centenaires. La doyenne a 104 ans. Pour assurer la mixité intergénérationnelle, les trois étages supérieurs du bâtiment sont occupés par 50 logements, accessibles par des entrées séparées.

Il aura fallu 28 mois de travaux, interrompus par le 1er confinement pour édifier ce bâtiment. Le résultat, “un des plus beaux bétons blancs du quartier grâce à la qualité de mise en œuvre de l’entreprise Bec”, selon Gilles Gal, de A+ Architecture.

hall entree ehpad castelnau
Le hall d’entrée de l’Ehpad © Virginie Moreau

Le nouvel Ehpad des Mûriers vise à répondre au “moment douloureux où les familles doivent faire face à la dépendance”, selon Eliane Lloret, vice-présidente de la Métropole de Montpellier en charge du bien-vieillir. Lors de l’inauguration, elle a souligné que “le déménagement des pensionnaires a été réalisé le 2 mai dans de parfaites conditions. Un tour de force très bien préparé”.

Pour sa part, le maire de Castelnau-le-Lez, Frédéric Lafforgue a remercié le CCAS, ses deux anciennes directrices générales des services, Marylise Sarrasin et Séverine de Montredon, et les élues Luisa Pape (adjointe aux Seniors et à l’action alimentaire) et Nathalie Lévy (adjointe aux Actions sociales et à la petite enfance) pour avoir mené à bien ce projet complexe. Il a salué en cet Ehpad “une réalisation innovante, chaleureuse et durable qui assure solidarité, fraternité, sécurité et sérénité aux résidents et rassure les familles ; une réalisation moderne et pleine d’humanité, bénéficiant d’une organisation rigoureuse et de l’adaptabilité et du professionnalisme de ses agents, au service du bien-être des pensionnaires”. Le maire a également remercié le Conseil général de l’Hérault, grâce auquel “cet établissement est accessible financièrement pour les habitants en perte d’autonomie”.

Le nouvel Ehpad Les Mûriers à Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau.
Le nouvel Ehpad Les Mûriers à Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau.

Un établissement accueillant

D’une surface de 5 500 m2, doté de 90 chambres de 25 m2 en moyenne comportant chacune un coin détente et un coin bureau en plus du lit, cet Ehpad dessiné par le cabinet A+ Architecture (Philippe Bonon, Philippe Cervantes, Gilles Gal) dispose d’un jardin paysager collectif. “A terme, explique le directeur Guilhem Couderc, le jardin sera aménagé en jardin thérapeutique, avec des ponts, des passages chinois. Il est déjà équipé d’une table de pique-nique.”

jardin ehpad castelnau
Le jardin de l’Ehpad Les Mûriers de Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau

L’Ehpad propose par ailleurs 2 unités protégées de 13 lits destinées à l’accueil de personnes atteintes de troubles cognitifs importants de type Alzheimer. Environ un tiers de la capacité d’accueil de la structure est allouée à ces patients. Chaque unité est équipée d’une vaste terrasse permettant un accès extérieur sécurisé.

Des zones intimistes, d’autres stimulantes

Marie Lebecq, chef de projet pour A+ Architecture, détaille : “Les chambres sont réparties par secteurs de 12 ou 14 lits pour favoriser un côté intimiste et éviter que les résidents ne se sentent perdus. Une signalétique sur les sols (fleurs, impression parquet…) et les murs (peinture de couleur) a été mise en place pour les aider à se repérer. Des paliers domestiques ont été créés et des luminaires spécifiques installés pour qu’ils s’approprient les lieux comme s’ils étaient chez eux. Cela tranche avec les espaces destinés à la stimulation cognitive”.

Pour leur part, les animations peuvent se dérouler dans le grand salon d’activité qui donne sur le jardin, équipé pour que les résidents fassent des ateliers thérapeutiques cuisine ou ordinateur. De nombreux petits salons intimistes, disséminés dans l’édifice, permettent aux patients de se regrouper pour faire des loisirs. Ils peuvent y faire des puzzles, des jeux, ou regarder la télévision. Un salon de musique dans lequel trône un piano permet aux résidents de se distraire ou de faire eux-mêmes de la musique. Une bibliothèque vitrée est installée au premier étage. Une salle de relaxation, détente et luminothérapie est en cours d’aménagement ; le personnel sera formé à cet effet.

Les personnes les plus autonomes vivent au rez-de-chaussée, les plus dépendantes aux 1er et 2e étages.

L'un des petits salons de l'Ehpad Les Mûriers de Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau
L’un des petits salons de l’Ehpad Les Mûriers de Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau

Un salon de coiffure accueillant des coiffeuses et coiffeurs extérieurs permet aux personnes de prendre soin de leur apparence tout en ayant des moments d’échange et de détente.

salon de coiffure ehpad castelnau
Le salon de coiffure de l’Ehpad Les Mûriers à Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau

Les salles de bains, aux murs revêtus de papier peint, sont équipées de portes à galandages faciles à ouvrir, de lumières automatiques et d’un beau miroir rond qui rappelle les hôtels les plus cossus. Une veilleuse par chambre permet aux résidents de ne jamais être totalement plongés dans le noir la nuit. Les couloirs sont également éclairés automatiquement.

salle de bain ehpad castelnau
Une salle de bains de l’Ehpad Les Mûriers à Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau

D’excellentes conditions de vie et de travail

De façon à conserver le plus longtemps possible l’autonomie des résidents, des équipements numériques (tablettes, objets connectés dans les chambres) sont mis à leur disposition. Le personnel dispose pour sa part d’équipements spécifiques de prise en charge, comme des lève-malades (rails au plafond des chambres des personnes à mobilité réduite).

Le personnel de l'Ehpad de Castelnau-le-Lez. Son directeur en arrière-plan © Virginie Moreau
Le personnel et le directeur de l’Ehpad © Virginie Moreau

“Cet établissement tout neuf nous change de l’ancien Ehpad Les Mûriers, qui était très ‘rustique’. Auparavant, il n’y avait que des ventilateurs. Les patients peinaient de la chaleur. Ici, la température est régulée. Ça a permis aux résidents et au personnel de supporter la canicule de cet été sans problème. C’est un énorme progrès. Maintenant, nous avons un ascenseur adapté au transport des personnes à mobilité réduite. On a gagné au change ! L’établissement est clair, lumineux, coloré, gai. Il est bien décoré. Seul petit regret, le personnel a son propre parking, mais les visiteurs ne disposent pas d’un parking spécifique”, expliquent, d’une seule voix les aides-soignantes, infirmière et autres employées interrogées.

Chaleur humaine

Lorsque l’on interroge les résidents sur la façon dont ils vivent dans ce nouvel équipement, ils relèvent bien évidemment la beauté des lieux et des chambres, le design, mais surtout les nombreuses qualités humaines du personnel. Ainsi, Marie-Christine, 67 ans, patiente de l’Ehpad Les Mûriers depuis mars 2019, et qui a donc connu les deux différentes vies de l’Ehpad, explique : “une chose ne change pas : le personnel est aux petits soins avec nous et a toujours le sourire. Quand on a une demande à formuler ou que l’on ne va pas bien, il y a toujours quelqu’un pour nous aider, nous soutenir ou nous rassurer. Le directeur est très présent à nos côtés”.

Inclusion des résidents dans le quartier

L’Ehpad Les Mûriers a été pensé en relation avec le quartier Eurêka, dans lequel il s’inscrit, pour éviter l’isolement des personnes âgées. L’implantation dans une zone urbaine, équipée de commerces, avec une vie sociale développée, est destinée à renforcer les liens intergénérationnels. “Les résidents valides ont vite pris l’habitude de fréquenter les commerces des alentours. Ils vont acheter leurs croissants le matin à la boulangerie toute proche, achètent leur journal et s’installent en terrasse pour boire leur café”, se réjouit le directeur de l’Ehpad, Guilhem Couderc.

Eurêka est en effet un quartier en pleine évolution qui accueillera à terme 1 500 logements, 100 000 m² de bureaux, 5 000 m² de commerces et 40 000 m² d’activités. Ainsi, lors de leurs sorties extérieures, les personnes âgées peuvent côtoyer les familles habitant à proximité et les collaborateurs des entreprises voisines ou faire leur shopping dans les commerces avoisinants.

Un quartier accessible

Une ligne de bus dessert le quartier Eurêka. Deux arrêts sont situés à proximité de l’Ehpad Les Mûriers. Celui-ci sera dans quelque temps encore plus accessible, d’ici 2025 au plus tard, via 2 nouvelles lignes de Bustram desservant la Zac Eurêka de façon régulière et fiable.

Pour les familles habitant loin et qui souhaitent rendre visite à un proche vivant dans l’Ehpad, la proximité des axes routiers (A9, A709, DEM), de l’aéroport et de la gare Sud de France est un atout indéniable. Cette accessibilité devrait contribuer à limiter encore l’isolement des personnes âgées.

Un bâtiment répondant aux préoccupations environnementales

Des panneaux photovoltaïques sont répartis sur la toiture de l’Ehpad, permettant la génération d’électricité. Par ailleurs, la température intérieure de la structure est régulée par “un réseau urbain vertueux” dont l’empreinte carbone est réduite. “Une boucle d’eau tempérée alimente le bâtiment. Ce mécanisme produit de la chaleur
et du froid, en mobilisant des ressources géothermiques locales. Le bâtiment peut adapter la production à ses besoins, pour une plus grande efficacité et sobriété énergétique”,
indique le maire, Frédéric Lafforgue. Ainsi, la température ne peut pas sortir d’une fourchette de 21 à 26 degrés.

14,5 M€ d’investissement

La construction de l’Ehpad Les Mûriers version 2022 a nécessité 14,5 millions d’euros d’investissements, financés par un emprunt PLS de 8,291 M€, le fonds de compensation de la TVA à hauteur de 2,4 M€. Le Conseil départemental de l’Hérault a pour sa part débloqué 977 000 €, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) ayant fourni 977 000 € et l’Agence Régionale de Santé Occitanie 279 116 €. Le solde du financement sera assuré par le montant généré par la vente de l’ancien EHPAD.

De nombreuses entreprises investies dans ce projet

A+ Architecture, BEC, DIP, MIE, Barsalou, Zonca, Carayon, Plakybat, Jolisol, Vassileo, Passe, Marc SA, Serclim, Scemed, Salager Serra, Orona et Colas font partie des entreprises qui ont mobilisé leurs savoir-faire autour de la réalisation de cet équipement.


Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.