Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Ciloa crée une unité de production pour une nouvelle génération de vaccins

La biotech Ciloa est spécialisée dans un domaine très pointu : la customisation d’exosomes, des nanovésicules naturelles sécrétées par les cellules dans le milieu extracellulaire. « Les exosomes* jouent un rôle de messagers intercellulaires et délivrent des protéines fonctionnelles à des cellules ciblées », explique Robert Mamoun, DG et cofondateur de Ciloa (13 salariés, extension du Parc 2000 à Montpellier, à côté de Sanofi).

Par Hubert VIALATTE

Ciloa élabore un pilote qui permet d’envoyer les protéines voulues dans les membranes de façon naturelle. Le but est d’utiliser le rôle des exosomes – des transmetteurs d’infos – pour acheminer des protéines vers un organe particulier : cellule du cœur, un muscle…. « Un peu comme un missile guidé vers une cible particulière ! », illustre le chercheur. L’intérêt est à la fois théra­peutique et vaccinal. Thérapeutique, pour cibler une tumeur afin de la tuer, régénérer le muscle cardiaque après un infarctus, un tissu d’articulation pour traiter l’arthrose, ou une partie de peau brûlée… Vaccinal, en ‘ habillant ’ l’exosome avec les protéines d’un virus ciblé. « En mimant le virus, on va injecter un vaccin naturel, car il va avoir un effet immuno-stimulateur sur l’organisme », détaille Robert Mamoun. Plusieurs candidats vaccins sont étudiés : VIH, dengue, chikungunya… et Covid-19. 


Lire aussi notre article

Biotech, vaccins : Ciloa (Montpellier), une nouvelle unité de production aux normes GMP


Feu vert espéré des autorités de santé

Après avoir levé 2,5 M€ l’an dernier et perçu 500 000 € complémentaires en septembre de la Région Occitanie et de Bpifrance, Ciloa vient de créer une unité de production, dans le cadre des recherches sur cette nouvelle génération de vaccins et vecteurs thérapeutiques. Originalité : cette mini-unité prend place dans 2 containers maritimes fusionnés, préparés par Labover. Ces quelque 70 m2 représentent un investissement de 1 M€ (matériel inclus).

« Nous n’avions plus la place dans le laboratoire. Ce nouvel espace, où l’air est constamment ventilé et filtré pour limiter les risques pathogènes et les germes, n’est accessible que par 3 personnes. » Les travaux « ne peuvent pas être sous-traités, car personne ne sait faire des exosomes, alors que nous avons un savoir-faire de dix ans » explique Robert Mamoun.

Ce nouveau laboratoire doit jouer le rôle de démonstrateur attestant de la fiabilité de la solution, pour se diriger ensuite vers des essais sur l’homme. La route est encore semée d’embûches. L’unité devrait être validée aux normes GMP (Good Manufacturing Practices) en avril. Un dossier « haut de 20 cm », demandant l’agrément des autorités de santé, devra être rempli.  Etape suivante espérée, le feu vert des autorités, en vue de qualifier le produit comme répondant aux normes nécessaires pour injecter le produit à l’Homme. Ciloa emploie exclusivement des profils scientifiques : techniciens en biologie, thésards, pharmacien, ingénieurs techniciens…

* Voir aussi notre précédente édition, n° 3337, du 10 décembre, page 7 dans votre espace abonné

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.