Covid-19 : le plan blanc déclenché dans les établissements de santé d'Occitanie face à la 4e vague

L'Agence régionale de santé d'Occitanie annonce la mise en place du plan blanc dans les établissements de santé publics et privés, pour faire face à l'afflux de patients contaminés lors de cette 4e vague de pandémie de Covid-19.

La quatrième vague épidémique de Covid-19 cause la hausse très rapide des admissions à l’hôpital en hospitalisation conventionnelle et en réanimation ; de plus, les cas de Covid graves pris en charge ne cessent d’augmenter. C’est pourquoi l’Agence régionale de santé a demandé aujourd’hui, 4 août, aux établissements de santé publics et privés de déclencher leur plan blanc. Ce dispositif qualifié d’ “exceptionnel” est “destiné à renforcer l’organisation des hôpitaux face à la reprise de l’épidémie”.

La 4e vague en chiffres

Les indicateurs virologiques sont fortement élevés dans tous les départements occitans. La circulation du virus est très rapide, avec des taux d’incidence se situant au-dessus de 600 cas pour 100 000 habitants pour l’Hérault et au-dessus de 400/100 000 pour l’Aude (466), la Haute-Garonne (461) et les Pyrénées-Orientales (533) Le taux d’incidence régional reste très élevé avec un taux moyen de 421.

Si, au départ, cette quatrième vague touchait en premier lieu les jeunes de 20 à 30 ans avec un taux d’incidence supérieur à 1 000, les classes d’âge plus âgées commencent elles aussi à subir cette quatrième vague de plein fouet.

Les établissements de santé de plus en plus sollicités

En Occitanie, le taux d’occupation des services de réanimation atteint le seuil très sérieux de 85 %. Les établissements de santé de la région disposent de 548 lits ouverts. La part des patients atteints de Covid en réanimation dépasse aujourd’hui 25 % alors que ces services subissent déjà une forte pression liée aux activité non covid.
La Haute-Garonne, l’Hérault, l’Aude et les Pyrénées Orientales subissent une forte tension au niveau des lits de réanimation. Le Tarn a entamé une dégradation depuis ce week-end et peu de départements sont à présent épargnés par cette 4ème vague. Les patients hospitalisés sont plus jeunes que lors des précédentes vagues (30 à 50 ans), présentant le plus souvent des facteurs de risque et quasiment systématiquement non vaccinés.


Un plan blanc de déprogrammation des opérations non prioritaires

Le plan blanc consiste en une hausse du nombre de lits de réanimation et nécessite de déprogrammer progressivement certaines opérations jugées comme étant moins prioritaires. Le but étant de pouvoir accueillir et prendre en charge un afflux massif de patients. Il permet d’accroître les échanges entre les établissements de santé et d’obtenir du renfort de personnel soignant.

Dans cette situation sanitaire qui va en s’aggravant, l’ARS Occitanie invite d’autant plus la population à se faire vacciner et à respecter les gestes barrières.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.