Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers / Insolite

Décharge de La Valasse - TRAITEMENT DES ORDURES : LE POINT SUR LE DOSSIER

Décharge de La Valasse – TRAITEMENT DES ORDURES : LE POINT SUR LE DOSSIER Serpent de mer des 25 dernières années, cet objet de litiges devrait considérablement évoluer dans les prochains mois.  Le Sictom Pézenas-Agde est chargé du ramassage et du traitement des ordures ménagères sur son territoire (58 communes). En fait de traitement, il s'agit d'exporter […]

Décharge de La Valasse – TRAITEMENT DES ORDURES : LE POINT SUR LE DOSSIER

Serpent de mer des 25 dernières années, cet objet de litiges devrait considérablement évoluer dans les prochains mois.

 Le Sictom Pézenas-Agde est chargé du ramassage et du traitement des ordures ménagères sur son territoire (58 communes).

En fait de traitement, il s'agit d'exporter vers d'autres départements, quelquefois lointains (Essonne) nos déchets ménagers. Cela ne devrait pas durer longtemps, réglementation oblige.

Le Sictom a recherché des solutions industrielles. Il s'est arc-bouté sur la fameuse torche à plasma, un immense leurre, et a abandonné toutes les autres pistes, y compris celle des petites unités, comme à Aspiran.

En 2002, le conseil général, lui, a divisé le département en 2 zones : l'est héraultais où l'on peut faire de l'incinération, et l'ouest où l'on part sur du compostage et de la méthanisation.

Un industriel, Villers-Services, s'est engouffré dans la brèche et a déposé, auprès de la préfecture, un projet privé de traitement des ordures sur la commune de Montblanc, au lieu-dit La Valasse, sur 44,5 hectares. Ce projet a été déclaré, avec la bénédiction du Président du conseil général, projet d'intérêt général (PIG) le 5 novembre 2007. Le maire de Montblanc a signé le permis de construire.

Nous avons fait le point, le vendredi 19 septembre, avec Sébastien FREY, conseiller général depuis 2008, et Stéphane PÉPIN-BONET, maire de Bessan.

Nous avons largement débattu, essentiellement sur les aspects administratifs et juridiques du sujet.

Des 4 communes qui avaient déposé des recours contre le projet (Portiragnes, Vias, St Thibéry et Bessan), seule la commune de Bessan continue la lutte, mais sans grand espoir (finances locales et décisions défavorables obligent).

Devant la très forte probabilité que ce projet voit rapidement le jour, la mairie de Bessan ne veut pas que trafic poids lourds  (90/jour estimés en 2007) traverse la commun S. FREY et AGATHE approuvent et soutiennent la démarche.

Le Sictom, pour reprendre la main et donc la maîtrise d'ouvrage, a obtenu la création d'une Société d’Économie Mixte, la SEMPER (53 % Sictom, 5 % conseil général et 42 % d'intérêts privés).

Stéphane Pépin-Bonet siège au CA de la SEM, le représentant, désigné  par Vezinhet du conseil général est Henri Cabannel.

Dans sa grande mansuétude, le conseil général avait autorisé l'élargissement de la route Bessan-Béziers qui passe par Coussergues (condition sine-qua-non pour la réalisation du projet), prenant en charge le montant des travaux pour les refacturer à l'opérateur privé. Sébastien Frey avait voté CONTRE.

Aujourd'hui, avec un projet beaucoup plus ambitieux, il faut ajouter une voie d'évitement de Bessan ainsi qu'une bretelle de raccordement à ? voie rapide ou autoroute ?

Nous demandons que ces travaux soient financés par le conseil général et non par la SEM, il faut bien payer le prix de ses turpitudes.

Les participants demandent au Sictom, majoritaire dans la SEM, une maîtrise de l'évolution de la taxe des ordures ménagères (voir vos impôts fonciers) pour les prochaines années.

Ils souhaitent également que la valorisation des déchets par la production d'énergie, un des enjeux de la transition énergétique, ne soit pas qu'un leurre favorisant un maximum d'enfouissement (150 000 tonnes prévues en 2007 par an).

Nous sommes tous d'accord pour que le Sictom continue à favoriser le tri amont pour stabiliser, voire diminuer, le tonnage des ordures ménagères. Les résultats sont bons, il faut persévérer.

Dernier point, il ne faudrait pas que le redécoupage administratif prévu ait pour conséquence de transférer la compétence du département en matière d'ordures ménagères (et il peut facilement mieux faire) vers la région ou une maxi région, auquel cas le site de La Vallasse pourrait être saturé beaucoup plus tôt que prévu.

Pour AGATHE, une rencontre qui était nécessaire et qui a permis aux participants de confronter leurs positions dans une bonne atmosphère. Nous attendons maintenant un rendez-vous avec Alain VOGEL-SINGER, président du Sictom.

Pour le Bureau

Le Président Jacques TREILLE

Association  pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle  défend aussi le Patrimoine communal et  la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation  Stationnement)  

L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.

Adresse postale : B.P.30010 – 34 301 AGDE Cedex

Notre Site Internet www.agde-agathe1901.com   Adresse Courriel : assosagathe@orange.fr

Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social  2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville la cité à AGDE VILLE

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.