Dominique ANTONMATTEI et les finances locales pour la liste AGISSONS pour AGDE

Dominique ANTONMATTEI pour la liste AGISSONS pour AGDE Vidéo sujet : Les finances locales …

Dominique ANTONMATTEI pour la liste AGISSONS pour AGDE

Vidéo sujet : Les finances locales 


 

UN PROGRAMME NOVATEUR ET REALISTE

Le programme que nous vous présentons ci-dessous, de façon aussi synthétique et complète que possible, se décline en huit grands thèmes.
Nous y avons travaillé depuis plus d’un an, au fil de centaines de rencontres, en discutant avec les Agathois, sur les marchés, dans des réunions d’appartement, au porte à porte aussi.

Il s’agit d’améliorer la vie quotidienne des Agathois dans tous ses aspects, d’organiser la concertation perma- nente avec eux, dans leurs quartiers, avant toute décision d’envergure et toujours d’expliquer le pourquoi des décisions prises.
Au lieu d’opposer les quartiers les uns aux autres – ce à quoi contribue le sigle Archipel de vie – nous aurons le souci de l’unité de notre ville, dont les quartiers sont pour nous complémentaires.

Enfin, nous n’oublions pas que notre ville a un riche passé méditerranéen et donc une vocation internationale d’échanges économiques et culturels à développer.
Une charte de déontologie, où nous prenons des engagements très précis et que nous diffuserons en même temps que la composition de notre liste, accompagnera ce programme.

Dominique ANTONMATTEI,

L’emploi, priorité absolue de la nouvelle municipalité, passe par l’éducation et la formation.

La compétence emploi relève de l’agglo, ce qui n’empêche pas la commune de mener une action efficace pour prospecter les entreprises, notamment dans les secteurs non strictement saisonniers et les encourager à inciter à embaucher de jeunes Agathois ayant les qualifications adéquates.
Inciter des entreprises nouvelles à s’installer en utilisant les zones d’activités existantes.
Veiller à la scolarisation des jeunes à l’école maternelle et primaire, actuellement la-
cunaire, notamment dans le centre historique.
Sensibiliser les parents à la nécessité de suivre la scolarité de leurs enfants, développer
la formation professionnelle et les actions périscolaires de la municipalité.
Activer les services de l’agglo (Maison de l’entreprise, commerciaux, etc.) et rompre
avec l’isolement actuel.
Favoriser la création de pôles autour des nouvelles technologies, métiers de l’eau et
du cheval et développer les services aux personnes.
Créer une pépinière du numérique et de l’audiovisuel.
Soutien actif aux activités économiques traditionnelles de notre ville, la viticulture et la pêche. 

Sécurité : assez de laxisme et de complaisance, les Agathois ont droit à la sécurité

Sanctions systématiques, avec utilisation notamment des travaux d’intérêt généraux, à l’égard des incivi- lités. Arrêt total des passe-droits.

Réforme complète du fonctionnement de la police municipale pour qu’elle puisse vraiment aider la police nationale.
Mise en place de patrouilles à pied systématiques dans les quartiers les plus difficiles. Révision de l’implantation des annexes de police municipale.

Pour les mineurs délinquants, utilisation à fond du rappel à la loi et responsabilisa- tion de leurs parents et recrutement de véritables médiateurs de rue, formés à leur métier.
Travail en commun de prévention de la délinquance entre les acteurs impliqués : police nationale et municipale, services municipaux, services sociaux, établissements d’éducation, etc.

Réanimation de la structure adéquate (le comité urbain de prévention sociale – CUCS), actuellement léthargique. Contrôle permanent du respect de l’obligation scolaire et incitation à l’entrée en formation professionnelle des jeunes à la dérive pour qu’ils s’intègrent à la société.

Finances et gestion municipales : une gestion sérieuse et transparente des deniers publics

Les finances de notre ville seront redressées par des économies sur les dépenses excessives : repas et voyages onéreux des élus, véhicules de fonction, animations inutiles, amendes administratives (pour carence de logements sociaux), travaux bâclés, gaspillage de l’eau.
Recentrage de l’action municipale (et de l’agglo) sur les besoins de base : réfection et propreté de la voirie, rénovation des quartiers qui se dégradent (centre-ville mais aussi centre port du Cap), sécurité, emploi, écoles. Recrutement des agents municipaux au plus près des besoins de la ville et leur évolution de carrière se fera

exclusivement selon le mérite, la compétence et la formation.
Les impôts locaux seront véritablement stabilisés avec comme objectif une ré- duction progressive d’ici la fin de mandature.
De véritables comités de quartier seront créés, avec des animateurs élus par les habitants, ayant chacun un correspondant au conseil municipal et toujours consultés avant toute décision d’envergure. 

Depuis plus de 5 ans, Le Cactus Agathois est le seul organe d’opposition réelle à la gestion désastreuse du maire sortant d’Agde.
Rassemblant des sensibilités de tous bords mais avec une volonté commune, celle d’en finir avec une majorité muni- cipale qui dégrade notre ville depuis 13 ans, notre journal a donc naturellement décidé de soutenir la liste et le projet de Dominique ANTONMATTEI : agissons pour Agde… 

Urbanisme, voirie, transport : une gestion maîtrisée au service des Agathois

Nous viserons un rééquilibrage de la population vers plus de jeunes et d’actifs, en leur

donnant les moyens de se loger décemment à des prix raisonnables.
Priorité à la rénovation de l’existant et au respect des règles urbanistiques et notamment du PPRI (prévention des inondations).
Un plan ambitieux et cohérent de réhabilitation du centre-ville sera lancé, autour de trois axes essentiels (urbanisme, emploi et animation), avec une complète révision du rôle de la SEBLI. Revoir et développer les réseaux de transport par bus et voie fluviale (abris, trajets, horaires et tarif social).
Des pistes cyclables en site propre.

Extension des zones piétonnes l’été et plan pluriannuel de rénovation de la voirie dans tous les quartiers, avec création de parkings de délestage au centre-ville et au Grau.
Revoir le schéma de circulation pour valoriser les entrées dans la ville et fluidifier la circula- tion. Revenir à la gratuité des parkings du Cap, sauf pour celui du Palais des congrès l’été (à cause des spectacles).

Négocier avec la préfecture les délais et le nombre des logements sociaux à construire, il s’agira de petits ensembles harmonieux, intégrés dans la ville, avec priorité d’accès pour les Agathois mal logés, retraités, jeunes et personnes travaillant dans notre ville.

Notre cadre de vie, protégeons-le et améliorons-le

Protection des espaces verts existants (Tamarissière, Verdisses, Bagnas, etc.) et plus généralement de tout l’espace rural au nord et à l’ouest de notre ville.
Création de nouveaux espaces verts à Agde ville et dans chaque nouveau lotisse- ment, un espace de convivialité avec arbres, bancs, poubelles et jeux pour enfants. Il sera mis fin aux pratiques insupportables actuelles en matière de nuisances sonores, en faisant respecter la réglementation.

Comme l’eau est chère, la possibilité de la gérer en régie municipale, déjà réalisée
par des communes de droite comme de gauche, sera étudiée.
La propreté de la ville sera rétablie, en gérant sérieusement le personnel concerné, le tri sélectif sera généralisé et l’activité du SICTOM contrôlée.
Promotion du transport par voie d’eau (combiné sur mer et sur l’Hérault).
L’Hérault et le Canal du Midi seront nettoyés, les rives aménagées pour les promeneurs et le projet de port fluvial mis en œuvre, mais sans construction en zone inondable.
Sensibilisation de tous les acteurs à l’environnement, promoteurs, prestataires, population qu’il faudra mieux informer avec l’aide des associations ; la police municipale fera respecter l’environnement.
La commune aidera les Agathois à régler les problèmes d’eaux usées et d’écoulement des eaux pluviales.

Tourisme et commerce : Changer d’image et travailler à l’année

L’image d’Agde sera restaurée par un travail de communication de longue haleine, la
notion d’archipel doit disparaître pour que la ville retrouve son unité.
Il sera proposé aux professionnels du tourisme de créer avec la municipalité une charte et un
label insistant sur la qualité du service et de l’accueil des citoyens et touristes.
Pour travailler à l’année, nous favoriserons la diversification des activités touristiques (salons, colloques, expo- sitions…), les échanges entre les quartiers de notre ville et la mise au point de produits touristiques associant plaisirs de la plage et du nautisme et découverte de l’arrière-pays.
L’office municipal du tourisme mettra l’accent sur le naturisme authentique et non le « libertinage ».

Une carte « Pass pour Agde » offrira aux touristes l’accès aux lieux de culture ou de distrac- tion à des tarifs préférentiels et l’accès aux transports en commun.
Le commerce, dans les secteurs négligés (centre-ville, rue de la Flânerie, rue de la Hune au Cap, etc.), sera soutenu et nous privilégierons des marchés artisanaux de qualité, en favorisant l’installation des commerçants non sédentaires présents à l’année. Nous nous opposerons à toute nouvelle installation de grande surface dans l’agglomération.

Questions sociales, santé et sport : notre ville peut et doit mieux faire

Nous favoriserons le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes.

La voirie et les bâtiments communaux seront systématiquement adaptés à l’usage des handicapés.

Nous ferons pression pour que tous les services publics (gare SNCF, Poste…) fassent de même. Nous ferons le maximum pour obtenir un service d’urgence à l’année à l’hôpital d’Ag- de.

Nous favoriserons le regroupement à l’échelle communale des personnes non couvertes par une mutuelle complémentaire pour négocier des tarifs moindres que ceux des mu- tuelles traditionnelles.
La municipalité travaillera à réduire la fracture numérique entre jeunes et aînés.

Elle mettra aussi sur pied une garderie de nuit pour les enfants dont les parents travaillent en horaires «décalés» (hôpitaux, hôtellerie, restauration…).
Le logement et les conditions de travail des saisonniers seront pour nous un des cri- tères de promotion des établissements les employant.

L’aide municipale aux associations sera répartie en fonction de leur utilité pour notre commune.
Dans le sport, la priorité sera donnée au repérage des talents agathois dans les écoles de sport, en liaison avec les établissements scolaires. Les terrains de l’extension du golf, inutilisables en raison de déficiences techniques, seront transformés en parc public accessible à tous.

Culture et animation : donner toutes leurs dimensions aux potentialités de notre ville

Chaque année, seront réalisées à l’avance la programmation et la préparation de toutes les activités d’animation, en impliquant tous les acteurs possibles : associations, artistes locaux, comités de quartier, com- merçants et établissements scolaires (pôles éducatifs et culturels).
La Maison des Savoirs sera rouverte le week-end et entre 12h et 14h et la communication

sur ses activités sera intensifiée.
La création d’un amphithéâtre en plein air, soit sur la mer, soit sur le fleuve, dédié à la mu-
sique et au théâtre, sera étudiée.
L’école de musique sera aidée par la municipalité à développer son activité et notamment
ses récitals et concerts dans le centre-ville.
Pour inciter de nouveaux artisans d’art à s’installer, sans que cela nuise à ceux déjà en place,
nous favoriserons leur regroupement de façon à créer un véritable pôle artistique en centre-
ville.
Le Palais des congrès sera rénové pour pouvoir remplir sa fonction de soutien à l’animation et l’activité de la station.
Les potentialités ignorées au regard de l’Art Nouveau du Château Laurens seront exploitées à travers un centre d’exposition, via une fondation à créer ; le parc classé attenant sera aménagé.
Le mécénat sera activement recherché pour restaurer le Fort Brescou.

Dominique ANTONMATTEI,

Dynamique, sociable et engagée, Dominique Antonmattei est une méditerranéenne issue d’une vieille famille agathoise. Peu après sa naissance, le travail de son père, professeur de mathématiques, conduit la famille Galzy au Maroc. Mais Dominique revient toutes les vacances à Agde, dans la maison de sa grand-mère. Elle gardera cette habitude, achètera une maison au centre-ville et s’y installera définiti- vement en 2005.

Dynamique, elle a assumé une vie familiale et professionnelle riche. Avec Pierre Antonmattei qu’elle épouse en seconde noce, ils ont élevé 5 enfants et leur grande famille compte 5 petits enfants. Sociable, elle a trouvé dans son métier la possibilité de développer son besoin d’être utile aux autres. D’abord comme enseignante de mathématiques, puis chef d’établissement. A ce titre elle a dirigé plusieurs collèges et lycées et elle a été décorée dans l’ordre des palmes académiques et l’ordre na- tional du mérite.

Engagée, elle l’a toujours été. Conseillère municipale à Antony (92), elle y a été adjointe puis conseil- lère d’opposition. Elle a soutenu Régis Passérieux en 2002. Elle a travaillé en cabinet ministériel, aux Transports et à la Santé.
Choquée par la mauvaise gestion d’Agde qu’elle dénonce avec l’équipe du Cactus Agathois depuis 5 ans, avec votre soutien elle deviendra la première femme maire de la ville d’Agde.

 



 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.