Emploi : la Communauté 'Pour nourrir demain' recrute avec des CV inversés

Hérault Tribune Pro

La communauté Pour nourrir demain est le regroupement de marques agro-alimentaires qui "œuvrent pour (re)construire le système agro-alimentaire français de façon pérenne".

(Crédit SlobodanMiljevic/Canva)

Les marques agro-alimentaires françaises sont en réel manque de ressources pour nourrir les français, à l’image de pas mal de secteurs. Pour la Communauté, « à la ferme, à l’usine ou dans les bureaux, c’est le même combat pour recruter des candidats !« 

Changer la donne

Le pari est lancé, il faut « repenser les codes. C’est pour cela que ces marques se sont prêtées au jeu du « cv inversé ». Agir différemment, recruter différemment pour enrichir leurs entreprises de profils qui sauront réinventer nos modèles alimentaires« .

Cet exercice permet également à ces entreprises de l’agro-alimentaire de valoriser et transmettre leur « mission, leur histoire, des valeurs, des centres d’intérêt, une culture… C’est tout cela qu’elles ont souhaité transmettre à travers leur cv inversé ! Faire comprendre aux candidats qu’elles sont en marche pour écrire le futur avec de nouvelles personnalités, en phase avec leur environnement, leur époque et ses enjeux…« 

Le premier CV inversé disponible à l’heure où nous écrivons ces lignes, est celui du Groupe Aoste. L’entreprise présente ainsi son histoire, ses valeurs, sa culture et les informations typiques trouvées dans un CV (coordonnées, langues parlées, formation et certifications…), mais également les raisons pour lesquelles le candidat la rejoindrait.

Découvrir le site des CV inversés de l’agro sur www.cv-inverse.fr

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.