Eric Zemmour condamné à une amende de 10 000 euros pour ses propos sur les mineurs isolés

Ce lundi 17 janvier, le tribunal correctionnel de Paris a rendu son verdict : la phrase du candidat Eric Zemmour est une incitation à la haine raciale.

Jugé en novembre dernier, le polémiste Eric Zemmour a appris sa condamnation aujourd’hui. Il est condamné à une amende de 10 000 euros pour ses mots à propos des mineurs isolés. En septembre 2020, le candidat avait déclaré au cours d’un débat sur la chaîne CNEWS : “Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent”.

Le 17 novembre, le candidat à la présidentielle ne s’est pas présenté devant la justice. L’avocat d’Eric Zemmour avait demandé que la phrase de son client soit considérée comme une position politique sur l’immigration. Le procureur l’a jugée comme une provocation à la haine raciale.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.