Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Espérons en cette troisième voie ! par Didier Denestebe

Cette  présentation d'Antoine Allemand  résume en partie le travail qui a été le notre…

Cette  présentation d’Antoine Allemand  résume en partie le travail qui a été le notre par mon intermédiaire sur les bancs du conseil municipal agathois.
Cette expérience de l’assemblée municipale m’a permis de constater que ce n’était pas une équipe  qui dirigeait la municipalité mais seulement un petit noyau d’intérêts particuliers, réuni pour la bonne cause autour de Gilles D’Ettore.

Même cette petite cohésion là vient de laisser la place à une guerre intestine ou les rivalités entre les dauphins prennent une fois de plus le pas sur la gestion des affaires locales.
 
Gilles D’Ettore surfe encore sur une vague bleue dont il n’épouse les valeurs que quand elles servent ses intérêts.
Son étiquette est remisée sur l’étagère des trophées.
Dés le lendemain de l’élection, il en a oublié jusqu’à la couleur, et ce n’est certainement pas son second adjoint Henri Couquet qui me démentira.

Cette politique se réduit au traitement des affaires courantes et à la défense des intérêts d’un clan qui n’a rien de démocrate ou d’idéologique.
Elle est mise en œuvre au coup par coup  et dans la plus grande opacité sans aucune considération démocratique des élus minoritaires.

En opposition a cette majorité municipale, il n’est pas concevable non plus  que la seule alternative qui soit proposée aux agathois soit celle d’un homme et d’une équipe conduite par Régis Passerieux  qui était aux commandes de la ville il y a quasiment deux décennies.

Trop peu impliqué dans la vie Agathoise, trop marginalisé par ses fortes attaches partisanes, il ne me paraît plus être le fer de lance du renouveau qu’attends notre ville.
Par son absence quasi permanente de la ville  et du canton qu’il était pourtant en charge de défendre, il a perdu une grande part de sa légitimité pour proposer cette nécessaire alternative  pour notre Ville.

J’emploie à dessein le mot : alternative et non pas celui d’alternance qui  représente à nos yeux la victoire d’un camp sur un autre … L’alternative représente  la victoire de la ville avec la participation de toutes les forces qui la composent.

Il nous faut saisir l’opportunité de ces élections pour remplacer cette équipe municipale inefficace par une équipe démocrate et plurielle représentant toutes les composantes sociales et économiques  de la population agathoise.
Le parti Agathois a rassemblé ses membres sur ces principes-là :
–    Sur la  tolérance et la compréhension de l’autre
–    Sur les échanges entre les générations et entre les cultures
–    Sur la cohésion locale des différentes  idéologies politiques afin qu’ensemble et unis nous tracions le sillon d’un meilleur avenir pour la ville d’Agde et pour tous les agathois.

Nous avons souhaité que ces principes prévalent sur tous les autres.
Nous avons souhaité qu’une équipe ouverte, motivée et  compétente voit le jour pour représenter une troisième voie.

Au travers de la multiplicité des candidats aujourd’hui en présence, cette troisième voie, appelée des vœux d’une majorité des agathois ne peut être représenté par le seul parti Agathois.
Nous ne voulons pas prendre le risque de voir s’envoler les chances de cette voie alternative.

Dans ces conditions, la prise de position de Fabrice Mur  en se démarquant clairement des partis nous a paru être un fait majeur et digne d’intérêt pour le renouveau de la vie citoyenne en Agde.
C’est  donc en toute logique, que dès cet été nous avons entamé des discussions avec lui et avec le groupe qu’il commençait à constituer.
 
Les échanges très approfondis que le Parti Agathois a entretenu avec  Fabrice Mur  et son équipe, nous ont convaincu de l’intérêt de son projet.
Il nous est  apparu, en effet, que cette équipe était réellement un regroupement de personnes de sensibilités politiques diverses et motivées autour d’un projet de développement de la Ville d’Agde.
Il nous est apparu également que ce projet, que nous allions affiner ensemble et présenter au cours de cette campagne, ne divergeait sur aucune question fondamentale des positions que nous  défendions au sein du Parti Agathois.

Voilà donc les raisons pour lesquelles nous avons décidé  après réflexion, de rejoindre Fabrice Mur et l’équipe qui l’entoure.
Tous ne participeront à liste que Fabrice Mur est en train de composer, mais notre décision a été prise à l’unanimité des votants.

Je voudrais simplement affirmer qu’au delà même de la décision unanime du Parti Agathois, j’assume pleinement ce choix pour les raisons que je viens d’exposer et qu’il n’est guidé que par l’ intérêt que je porte à l’avenir de notre Ville sans aucune considération ou ambition personnelle.
Cette liste devra être celle du renouveau et j’en ai pleine conscience.

Enfin et pour conclure, j’ajouterai que nous sommes maintenant entrés dans la période préélectorale où chacun peut reprendre sa liberté et doit se positionner en toute transparence.

La fidélité à ses idées ne se confond pas localement  avec l’allégeance éternelle à un groupe quel qu’il soit ou a un parti politique.
La tolérance vis-à-vis des choix de chacun, pourvu qu’ils restent dans un contexte légal et républicain, est une condition essentielle de notre vie démocratique.
Les hommes et au travers eux, leurs capacités à rassembler pour l’intérêt général  doivent primer à mes yeux sur les attaches partisanes.
Fabrice Mur me semble le mieux à même de proposer cette troisième voie et ce rassemblement autour d’un projet qui allie le renouveau générationnel et la compétence.

Le Parti Agathois sera  derrière lui et à ses côtés pour proposer cette alternative.

Didier Denestebe
Pour le Parti Agathois

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.