Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Etang de Thau - Une initiative courageuse

Les associations soussignées applaudissent l'initiative courageuse de certains de nos élus qui face à…

Les associations soussignées applaudissent l’initiative courageuse de certains de nos élus qui face à l’urgence ont pris sur eux de faire enfin ouvrir le Grau de Pisse-Saume pour envoyer un d’oxygène dans l’étang de Thau.

Toutefois, les Problèmes sont loin d’être résolus. Il reste les pollutions :
– Des rejets non-traités dans le canal du Midi
– Des pénichettes dont certaines ne sont pas encore aux normes
– Des ports de plaisance dans l’Etang
– Du Port de Sète
– Du parc aquatechnique
– Des chais qui se déversent toujours ( malgré les mise en demeure préfectorale) dans les canaux
– Des effluents de Listel qui moussent gaiement à la sortie de la station de pompage
– De la Vène qui pollue depuis des années la Crique de l’Angle
– Des hydrocarbures émanant des anciens emplacements des citernes
– Des pesticides et des nitrates issus de la viticulture et de l’agriculture
– De l’urbanisation incontrôlée de certaines communes
– Du retrempa des coquillages
– Des réseaux pluviaux non raccordés

Sans oublier, et ce n’est pas la moindre, celle provenant de l’incinérateur !
Pour avoir une idée de l’évolution de la situation du Bassin de Thau, il n’est pas inintéressant comparé la carte IGN de 1986 avec celle actuelle. On peut alors constater que l’inflation galopante de l’urbanisation sur tout le bassin versant a entraîné le comblement de nombreux petits ruisseaux qui alimentaient l’Etang en eau douce et…en oxygène.

Elle est aussi à l’origine de l’augmentation des pollutions causées par les rejets provenant des lagunages qui ne sont pas ni toujours curés ni de qualité suffisante.
De même, le nombre de tables de conchyliculture a plus que doublé depuis 1986. Même si le maintien de l’activité conchylicole est une garantie de préservation du milieu, il est évident que le traitement de ces déchets doit être amélioré.
L’étang de Thau est une étendue d’eau quasiment close dont l’équilibre est fragile. On ne peut y multiplier les activités sans augmenter les sources et les risques de pollution.
Ces préoccupations, devraient former le cadre de référence pour l’élaboration du futur SCOT.

Devant ce constat, on peut se poser des questions quant au choix qui ont été fait lors de l’utilisation du Milliard et demi de « francs » versés dans le cadre des contrats de baies ?
Si les efforts financiers consentis dans ce cadre n’ont pas pu assainir la situation actuelle, nous ne pouvons qu’exprimer notre inquiétude quant à l’avenir de l’Etang et des métiers qui s’y rapportent.
Espérons que cet acte courageux de désobéissance civile que nous soutenons ébranlera l’inertie remarquable du « millefeuille » administratif et provoquera une véritable prise de conscience de tous les acteurs de la vie de l’Etang sur l’urgence à agir.

Vent d’Autan Entre Mer et Etangs Sète Environnement
Gilberte Deboisvieux Marialys Caramel

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.