Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Fiers d'être Bessanais

La campagne électorale municipale pour le premier tour de scrutin se termine. Durant cette campagne, apparemment calme dans l’ensemble, j’ai entendu des informations aberrantes et extravagantes, notamment contre le maire sortant et son équipe pour lesquels certains ont eu des mots souvent très durs et surtout injustes. Certes, on pourrait me dire : « c’est […]

La campagne électorale municipale pour le premier tour de scrutin se termine. Durant cette campagne, apparemment calme dans l’ensemble, j’ai entendu des informations aberrantes et extravagantes, notamment contre le maire sortant et son équipe pour lesquels certains ont eu des mots souvent très durs et surtout injustes.
Certes, on pourrait me dire : « c’est de bonne guerre » !
Mais quand-même… les limites me semblent avoir été dépassées et l’honnêteté que je croyais connaître chez certains candidats a volé en éclats. On se connaît tous assez bien dans notre village, alors je vais dire ce que je pense. Les candidats de l’opposition qui veulent aller de « l’avant » ne manquent pas une occasion de « casser » le maire et les élus municipaux en place, mais aussi leurs actions.
Désinformer, médire… « il en restera toujours quelque chose » comme dit le dicton.

Si le village se meurt comme ils disent ; si l’équipe municipale sortante est si épouvantable que cela ; si les élus en place sont si incompétents ; si les réalisations sont si dérisoires ; si nous sommes vraiment si mauvais que cela… expliquez-moi pourquoi M. Gilbert Sanchez, tête de liste de l’opposition, a souhaité me rencontrer il y a quelques mois dans un bar de Montpellier, en « terrain neutre » comme il m’a dit ?

Là, près de mon travail en préfecture et devant une tasse de café, le Saint-Thibéry en Gilbert Sanchez m’a indiqué avoir carte blanche de ses amis bessanais pour monter une liste aux municipales… et m’a demandé de laisser tomber le maire, de le rejoindre et d’accepter une place de premier-adjoint à ses côtés.

Ce jour-là, très sereinement, je lui ai indiqué être fier de la municipalité sortante et de son bilan.
 
Je lui ai indiqué que j’étais loyal envers le maire et surtout loyal envers la population. Sûrement, il y a des choses qui n’ont pas encore été concrétisées, mais je suis fier des élus qui ont travaillé sans arrière pensée politique, durant ces sept dernières années.

Je souhaite donc dire à ces candidats d’éviter de critiquer à tort la mairie sortante quand leur tête de liste voulait en débaucher des membres.
Nous ne sommes donc pas si mauvais que cela… sinon pourquoi me solliciter ? On ne crée pas une liste municipale sur des rancœurs personnelles et des reproches souvent injustifiés. Cette opposition qui veut aller de « l’avant » est aujourd’hui basée sur une animosité portée envers le maire et sur des unions contradictoires. Elle est basée sur la destruction de ce qui a été engagé. On ne construit pas l’avenir d’un village sur ces bases.

J’aime Bessan. J’aime ses habitants, anciens ou nouveaux.

J’aime ses particularités, sa vivacité, son entrain… C’est tout ça qui fait la force de ce village. Je suis fier d’être bessanais et je m’engage pour construire un bel avenir aux côtés d’un maire expérimenté et d’une équipe véritablement soudée. Je souhaite fortement poursuivre l’action engagée. Au-delà de toutes ces critiques stériles qui laissent inévitablement des traces, je demande aux bessanaises et aux bessanais de me faire confiance, comme vous pouvez faire confiance à notre équipe réellement soudée… pour « Continuer Ensemble pour Bessan » !

Stéphane Pépin-Bonet
Adjoint au maire sortant de la ville de Bessan
3e de la liste “Continuons Ensemble pour Bessan”

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.