L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

FLASH BACK - LE CAP avant LE CAP d'AGDE ... par Henri GEOFFROY

Cette rubrique ” Flashback ” revient régulièrement sur le passé illustré de notre histoire encore récente par la publication de documents d'archives photographiques ou documentaires.  LE CAP avant LE CAP d'AGDE … par Henri GEOFFROY  Avant la mission « Racine », le Cap était peu fréquenté. La grande cosse servait d’entraînement aux candidats du permis de conduire. Plus à […]

au 92

Cette rubrique ” Flashback ” revient régulièrement sur le passé illustré de notre histoire encore récente par la publication de documents d'archives photographiques ou documentaires.


 LE CAP avant LE CAP d'AGDE … par Henri GEOFFROY 

Avant la mission « Racine », le Cap était peu fréquenté. La grande cosse servait d’entraînement aux candidats du permis de conduire.

Plus à l’Ouest, c’était le désert jusqu’à Rochelongue. Aussi quelques notables du coin avaient trouvé ce petit paradis, entre mer et vignes. Ils avaient édifié des chalets en bois sur une grande cuve de béton qui recueillait les eaux de pluie. Ils y accédaient par quelques chemins de sable, connus que par les pratiques du pays. Quelques agathois y avaient quelques vignes et jardins, flanqués de l’inévitable mas en basalte. (La majorité des agathois allaient plutôt aux « Battues », la plage des agathois.)

Donc, ces heureux propriétaires vivaient tranquillement leur bonheur, ils pêchaient, jardinaient en toute quiétude. Ils étaient seuls au monde et vivaient même en autarcie. Un chalet avait même l’électricité grâce à une éolienne de forte puissance.

Hélas pour eux, ce bonheur fut interrompu avec l’aménagement futur de la station du Cap voulu par le Général de Gaulle.

La grande invasion s’annonçait avec le tourisme de masse.

Ils ont été expropriés par l’Etat régalien et pour forcer encore la dose, la mer en furie disloqua les chalets.

Les quelques notables, dont un célèbre docteur de Béziers, un gros chef d’entreprise de Bédarieux, ainsi que les deux frères « colonel » (eux, forts de leur grade avaient construit en dur)  quittèrent ce petit paradis.

Le pipe-line du Cap déversa pendant des mois la vase du futur grand port. On appelait ces rejets : »la bouillaque ».

Mais, je continuais à venir, un ami ayant gardé la jouissance de son terrain jusqu’à l’aménagement.

J’y ai vécu de bons moments. Les seuls intrus étant des « gabatchs » venus du Tarn ou de l’Aveyron et qui avaient découvert, on ne sait comment, ces lieux magiques.

La photo : je soutiens symboliquement un chalet livré aux tempêtes.

Henri GEOFFROY

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.