FRONTIGNAN - Cinéma - La Ville prolonge la délégation de service public pour le CinéMistral

Dans le cadre de la procédure lancée pour désigner un concessionnaire au cinéma de…

Dans le cadre de la procédure lancée pour désigner un concessionnaire au cinéma de la Ville, les négociations n’ont pas permis de s’accorder sur plusieurs points avec le seul répondant, la SARL Les cinémas du bassin de Thau, société de l’actuel délégataire, le groupe Cinémovida. La Ville décide de se donner le temps de la meilleure décision et prolonge la délégation de service public de 6 mois.

Le 20 mai dernier, le conseil municipal s’était prononcé en faveur d’un mode de gestion déléguée sous sujétions socio-culturelles pour le cinéma de la Ville, le CinéMistral, et avait lancé la procédure adaptée pour désigner le concessionnaire. Une procédure pour laquelle seule la proposition de la SARL Les cinémas du bassin de Thau, société du groupe Cinémovida, a été enregistrée.

Mais les négociations avec le répondant n’ont pas abouti, plusieurs points restant sans terrain d’entente. Ainsi, la Ville n’est pas en accord avec la nouvelle proposition commerciale, qui  réinterprète les exigences du cahier des charges. D’autre part, le projet financier proposé s’appuie sur une hausse de la subvention d’équilibre à 110 000€, qui ne semble pourtant pas liée à une montée en qualité de la programmation et des actions. Pour rappel, la Ville soutient déjà l’activité du cinéma à hauteur de 123 000€ par an : 90 0000€ de subvention d’équilibre pour sujétions socio-culturelles, auxquels s’ajoutent 20 000€ pour les animations et 13 000€ de reversement pour les tarifs spéciaux Kifo et Ciné seniors.

Aussi, le conseil municipal du 29 décembre suivra l’avis de la commission de délégation de service public de la commune et prolongera la délégation de service public/ DSP de 6 mois, jusqu’au 30 juin 2017.  Six mois supplémentaires qui permettront de rassurer autant les salariés que les spectateurs du CinéMistral et d’assurer le maintien des missions de service public de ce cinéma municipal. L’indemnisation pour sujétions socio-culturelles sera versée à hauteur de 60 000€ pour la période. Ces 6 mois donneront également le temps à un accord, dans un contexte sur l’ensemble du territoire de Thau qui se sera éclairci, et permettront à la Ville de mener un examen plus approfondi du projet et d’étudier d’autres modes de gestion. Une nouvelle procédure sera également lancée pour une DSP au 1er juillet 2017.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.