Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

FRONTIGNAN - Festival À la rencontre des Suds - Les Têtes de bois revisitent Molière

Parmi les nombreux rendez-vous qui jalonnent le festival des cultures méditerranéennes et lusophones, A…

Parmi les nombreux rendez-vous qui jalonnent le festival des cultures méditerranéennes et lusophones, A la rencontre des Suds, jusqu’au 7 août, Le Médecin. Affreux, sales et méchants, une comédie à l’italienne, version commedia dell’arte, proposée par la Cie Les Têtes de bois, ce  vendredi 29 juillet. Gratuit.

Des musiques originales méditerranéennes au renouveau du fado portugais, des airs populaires occitans et du flamenco, en passant par du cinéma dans les vignes, de la poésie et des dégustations de spécialités culinaires de la Méditerranée, A la rencontre des Suds, le grand festival de toutes les cultures du soleil, donne rendez-vous vendredi 29 juillet aux amateurs de commedia dell’arte. Avec Le Médecin. Affreux, sales et méchants, la cie Les Têtes de bois offre une farce à l’italienne inspirée du médecin malgré lui de Molière.

Création 2015 de la cie Les Têtes de bois,  Le Médecin. Affreux, sales et méchants  est une comédie au rythme soutenu, qui va de rebondissement en rebondissement, de pirouette en pirouette. Mais derrière le rire et les personnages aux allures grotesques, la gravité du propos se devine en filigrane. Rions-nous parce qu’un mari brutal reçoit des coups de bâton ? Rions-nous parce qu’un bougre de paysan réussit à tromper un riche bourgeois ou bien rions-nous pour ne pas pleurer ? Car nous savons que nous sommes tous enclin à cette crédulité qui permet au pire charlatan de s’emparer de nos esprits. Molière dépeint avec génie le caractère humain ou l’action n’est jamais oubliée.

Le mélange des époques renforce la contemporanéité de ce spectacle satirique dans lequel on retrouve beaucoup de références au cinéma italien d’après-guerre mais aussi plus récentes, comme ce qui proposent Tarantino ou encore l’indémodable Charlie Chaplin.

Créée en Juin 2004, la compagnie franco-italienne Les Têtes de Bois a développé sa spécificité à partir de la tradition de la commedia dell’arte. Aujourd’hui l’univers s’élargit et elle est à la recherche de nouvelles formes liées aux masques et à l’engagement corporel. En perpétuelle évolution, elle se tourne vers des paysages pluridisciplinaires, à la frontière des cultures. La générosité des mises en scène prend des allures de tableaux, où l’esthétisme se mêle à la profondeur du texte et du jeu des acteurs. Cela donne lieu à des spectacles regorgeant d’énergie, d’humour et d’émotion.

D’horizons divers, les fondateurs de la compagnie se sont regroupés dans l’intention de partager leurs expériences autour de cette forme théâtrale très expressive. Explorant différentes techniques, induisant la pratique du jeu masqué et du tréteau, les comédiens s’épanouissent dans des créations aux contenus audacieux. En effet, la compagnie est le fruit de différents courants et formes artistiques : Commedia dell’arte, masque balinais, conte, clown, arts plastiques, musique… dans lesquels elle puise son inspiration.
Nourrie de culture méditerranéenne, la compagnie Les Têtes de Bois a le désir d’emmener harmonieusement le spectateur dans un univers de poésie et de naïveté, tissant ainsi un rapport privilégié avec le public. Le ressenti des spectateurs est au cœur des préoccupations de la compagnie, qui souhaite créer un moment de partage et d’échange à chacune de ses créations. Derrière la facilité et le contrôle du langage, il existe une réflexion profonde sur les messages transmis. Affirmation identitaire et intégration, chaque création constitue un combat contre toute forme d’exclusion. Economie des moyens, récupération des matériaux, justesse des mots sont les vecteurs de cet art artisanal. La compagnie modernise les traditions dans la forme mais sans jamais en dénaturer l’authenticité.

L’histoire en quelques mots : Sganarelle, un fabricant de cagettes en  bois, ivrogne et brutal, bat sa femme Martine. Pour se venger, celle-ci fait croire que son mari est un fameux médecin mais qu'il n'accepte de travailler que s’il reçoit des coups de bâton. Lucinde, amoureuse de Léandre, ne veut pas d'un mariage avec Horace, décidé par son père Géronte. Pour s'opposer à lui, elle feint d'être muette. Pour la soigner, son père fait appel à Sganarelle…

Théâtre/Commedia dell’arte 

Vendredi 29 juillet, 21h30 – Entrée libre

Dès 20h30, accueil du public, avec buvette et petite restauration (tapas méditerranéens 6€)

Parc Victor-Hugo

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.