Frontignan : nouvelle étape vers la dépollution du site de l’ancienne raffinerie

C’est une nouvelle étape qui a été franchie, mercredi 9 mars, sur le site de l’ex-raffinerie Mobil suite au déménagement des stockages des services municipaux et associatifs.

Ce déménagement va ainsi permettre à Esso d’accéder à l’entièreté du site pour mener les dernières investigations sur le secteur qui accueille encore des bâtiments, avant le démarrage du chantier de remédiation proprement dite à la rentrée de septembre.

Pour Michel Arrouy, le maire, “je me félicite de cette nouvelle étape et suis heureux que le combat entamé il y a de nombreuses années par la Ville pour que ce site soit dépollué en bonne et due forme, se transforme aujourd’hui en partenariat constructif. L’aménagement d’un terrain de 11 hectares situé en plein cœur de ville est une véritable opportunité pour développer et redynamiser la commune, et notamment l’offre commerciale“.

Dépollution

Le site a été fermé en 1986 et a laissé un sol imbibé d’hydrocarbures. Après des années de négociations, la Ville et l’industriel ont trouvé un terrain d’entente afin que le site soit dépollué. Il aura encore fallu des années de recherches approfondies et de tests divers pour aboutir à la création d’un dispositif de confinement des opérations qui garantit le minimum de nuisances olfactives, comprenant notamment une tente gonflable de 120 x 50 m et d’une unité de traitement des eaux avec deux bassins de 1000m3 chacun, pour les travaux d’excavation. Une convention de mise à disposition du terrain permettra à l’industriel d’extraire les terres polluées sur l’ensemble des 11 ha, d’en traiter une partie sur place selon le principe des biopiles qui avait été testé en avril 2016 et d’acheminer les plus impactées vers un centre de traitement spécialisé.

L’avenir

La remise en état, financée en intégralité par le groupe ESSO, devrait démarrer en septembre 2022 et durer au moins trois ans et demi. C’est ensuite que la Ville pourra mettre en œuvre son projet de renouvellement urbain et ainsi reconvertir cette friche industrielle pour y créer une véritable zone d’activités tournées vers la transition écologique, y construire la nouvelle gare multimodale et y implanter des activités récréatives dans un cadre paysager privilégié, au bord du canal. Les deux rives du canal seront d’ailleurs bientôt reliées par une passerelle piétonne, dans le cadre de la création du pôle de loisirs et du multiplexe de 4 salles de cinéma dans les anciens chais Botta, quai Voltaire.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.