Hérault : les plages au top pour la qualité de l’eau de baignade

Le littoral héraultais offre de nombreuses plages dont les eaux sont testées pour la baignade depuis une directive de l’Union européenne datant de 2006. Le département brille.

Palavas-les-Flots © Office de Tourisme de Palavas-les-Flots

Avez-vous bien choisi votre destination de vacances ? Le journal Le Figaro a recensé plus de 1 800 plages de 583 stations balnéaires en France Métropolitaine selon la qualité des eaux de baignade. La mer Méditerranée dans le département de l’Hérault et ses 65 plages, ont été testées en conformité avec l’obligation de la directive de l’Union européenne de 2006. Une note est attribuée à chaque plage correspondant à une qualité de l’eau qui se révèlera “excellente”, “bonne”, “suffisante” ou “insuffisante”. Les sources qui ont permis de réaliser le classement sont issues de l’Agence européenne pour l’environnement et d’une “élaboration propre” du Figaro.

Toutefois, il ne faut pas croire qu’une plage dont la qualité de l’eau est qualifiée d’”insuffisante” se verra immédiatement interdite au public. La baignade restera autorisée si les causes de cette “qualité insuffisante” sont connues et si des mesures contre la pollution ont été engagées en même temps qu’une information claire au public.

Que cherchent les tests ?

Lorsque l’on comprend ce que les tests détectent dans la mer, on hésitera avant d’y plonger un orteil. Les prélèvements sont effectués chaque année et cherchent des traces de germes pathogènes nuisibles pour la santé. Deux bactéries sont dans le collimateur de l’UE : l’Escherichia coli et les entérocoques intestinaux. L’ARS Nouvelle Aquitaine indique qu’une concentration trop élevée de ces deux bactéries peut entraîner : “des affections des voies respiratoires supérieures, des troubles gastro-intestinaux et, moins fréquemment, infections des oreilles et des yeux et dermatoses”.

Ce que les tests ne disent pas

De nombreuses associations rappellent que les tests imposés par l’Union européenne ne s’attachent qu’à la pollution par ces bactéries. De plus, les tests ne sont effectués qu’au moment de la période estivale et non toute l’année. L’association de protection des Océans, une ONG, déplore notamment que les traces d’une marée noire, la présence abondante de déchets plastiques ou encore d’algues toxiques n’entrent pas dans les résultats des tests issus de la directive européenne.

L’Hérault fait le beau

grande motte
La Grande-Motte © Mathieu Weisbuch

Ce sont donc 65 plages de 16 stations balnéaires héraultaises qui ont été testées pour la qualité de leur eau de baignade. Le résultat est net et sans bavure. Toutes obtiennent la note de 10/10 avec une qualité de l’eau “excellente”. Soit Agde (11 plages), Balaruc-les-Bains (2), Bouzigues (1), Frontignan (5), Marseillan (2), Mauguio-Carnon (5), Mèze (2), Palavas-les-Flots (9), Portiragnes (2), Sérignan (2), Sète (7), Valras-PLage (5), Vendres (2), Vias (3), Villeneuve-lès-Maguelone (2), La Grande-Motte (5).

L’Occitanie avec la Corse sont les deux territoires qui présentent le plus de plages à la propreté “excellente”. Le golfe du Lion n’enregistre que quelques sites aux eaux à la propreté “insuffisante” entre Marseille et Bandol, ainsi qu’à l’ouest de Nice. A Antibes, 3 plages sont visées, dont les Ondes et la Gravette qui traînent ces mauvais résultats depuis 2017.

29 cartons rouges en France

Les plages des stations balnéaires en France métropolitaine ayant obtenu le label “qualité insuffisante” :

La plage de L’Huveaune à Marseille (Bouches-du-Rhône), ​​La plage du Porce à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), la plage de la Grande place de Saint-Nazaire à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), la plage faisant face au CD 3351 à Coudeville-sur-Mer (Manche), la plage faisant face à l’école de voile à Agon-Coutainville (Manche), la plage La pointe D’Agon à Agon-Coutainville (Manche), la plage Le Valais à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), la plage du centre à Erquy (Côtes-d’Armor), la plage Béliard à Lamballe-Armor (Côtes-d’Armor), la plage Saint-Laurent Les nouvelles à Plérin (Côtes-d’Armor), la plage le Bourg Nord à Saint-Michel-en-Grève (Côtes-d’Armor), la plage Saint-Marc à Tréveneuc (Côtes-d’Armor), la plage Lermot à Hillion (Côtes-d’Armor), la plage place mosnier à Asnelles (Calvados), la plage Moulin de la rive à Locquirec (Finistère), la plage Pors Louis à Telgruc-sur-Mer (Finistère), la plage Illien à Ploumoguer (Finistère),la plage à Bourcefranc-le-Chapus (Charente-Maritime), la plage Nord à Fouras (Charente-Maritime), la plage Nord à Port-des-Barques (Charente-Maritime), la plage du front de mer à Port-des-Barques (Charente-Maritime), la plage des Vergnes à Meschers-sur-Gironde (Charente-Maritime), la plage Cousteau à Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes), la plage du Crouton à Antibes (Alpes-Maritimes), la plage Les Ondes à Antibes (Alpes-Maritimes), la plage La Gravette à Antibes (Alpes-Maritimes), la plage Gorbio à Menton (Alpes-Maritimes), la plage Eden Roc à Bandol (Var), la plage Les Lecques Saint-Come Est, à Saint-Cyr-sur-Mer (Var), la plage du Barry à Bandol (Var).

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.