Hérault : près de 1 800 armes et 55 000 munitions signalées en une semaine

Le 25 novembre 2022, une opération d’abandon simplifié d’armes a démarré dans le département de l’Hérault. Lancée dans le but de régulariser la situation des détenteurs d’armes, elle a déjà permis de recueillir plus de 1 700 armes et 50 000 munitions.

L’opération portée par la Préfecture de l’Hérault, avec le concours de la police nationale et de la gendarmerie, repose sur l’ouverture de 2 « armodromes » ouverts dans les centres de tirs de Mauguio et de Béziers. Sur place, les propriétaires d’armes à feu étaient invités à régulariser leur situation, que ce soit par le biais d’une déclaration ou d’un abandon d’arme.

Bilan de l’opération

Depuis son lancement, l’opération a permis :

  • la création de 238 comptes de détenteurs d’armes sur le portail numérique du Système d’Information sur les Armes (SIA) ;
  • la déclaration par les particuliers de 535 armes héritées ou trouvée;
  • l’abandon à l’État de 1 785 armes (1 288 fusils et carabines, 453 pistolets et revolvers, 44 armes blanches) et 54 670 munitions.

Les armes et munitions collectées ont été prises en charge en vue de leur destruction.

Les suites de l’opération

Les détenteurs d’armes qui n’ont pas profité de l’opération ont toujours la possibilité de régulariser leur situation en enregistrant leur possession sur le portail du ministère de l’Intérieur : https://sia.detenteurs.interieur.gouv.fr. Ceux qui souhaitent abandonner les armes détenues peuvent s’adresser aux commissariats et aux brigades de gendarmerie.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.