HYGIENE : Les pompes à essence, nid à bactéries ?

Des prélèvements ont été réalisés sur les pistolets de plusieurs stations-service et le constat…

Des prélèvements ont été réalisés sur les pistolets de plusieurs stations-service et le constat est alarmant : Ils sont 10 000 fois plus contaminés que des cuvettes de toilettes.

Des millions de colonies de bactéries

Une étude récente révèle que les stations-service sont plus sales que nos toilettes ! Des prélèvements ont été réalisés sur les boutons et poignées des pompes dans trois points de vente différents.

Selon les résultats, les pompes contiennent en moyenne près de 13 millions de colonies de bactéries par cm2. C'est encore pire pour les boutons, avec pas loin de 16,9 millions. Pour comparer, un siège de toilettes dans une maison ne comporte « que » 7 154 colonies de bactéries par cm2 et un billet de banque 33.

La voiture électrique n'est pas épargnée puisque des tests ont aussi été menés sur des bornes de recharge. Mais elles sont tout de même nettement moins contaminées, avec 328 405 colonies. Il est vrai qu'elles sont pour l'instant moins fréquemment utilisées.

Se prémunir de conséquences sur notre santé

Se rendre dans une station ou à une borne peut avoir des conséquences importantes : l'étude indique que parmi les bactéries détectées, il y a des traces de bacilli, responsables d'intoxications alimentaires, ou encore des bactéries à Gram positif, qui peuvent entraîner des infections cutanées ou des pneumonies.

Pour limiter les contaminations, équipez-vous de gants jetables et si possible lavez-vous les mains après votre plein. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.