Il n’ y aura pas de liste MODEM " Marc DUFOUR " en Languedoc Roussillon !

Dernière Minute - Dimanche 14 Février 2010  à 19 h - Il n’y aura pas…

Dernière Minute – Dimanche 14 Février 2010  à 19 h – Il n’y aura pas de liste MODEM  portée par Marc DUFOUR aux prochaines élections régionales des 14 et 21 Mars prochain en Languedoc Roussillon !

La nouvelle est tombée à 18 h 45 ce soir 14 Février à la permanence de MONTPELLIER devant les militants et ex-colistiers réunis devant le leader Régional Marc DUFOUR.

Cette énième virevolte survient après un début de campagne perturbé par une primaire qu’avait voulu initier François BAYROU au mois de décembre dernier.

Catherine LABROUSSE et Marc DUFOUR, pourtant tous deux élus MODEM au sein du groupe municipal de la municipalité de Montpellier s’affrontaient pour emmener la bataille des Régionales. Catherine LABROUSSE semblait avoir trouvé avec l’apport de Patrice DREVET un ” Joker “  labellisé à la sauce bio pour faire chavirer le cœur de François BAYROU et des adhérents MODEM Languedocien. François BAYROU s’était déplacé en personne à Montpellier pour annoncer les ”  tickets ”  en compétition.
Bon nombre de militants pensaient l’affaire bien menée et le leader écologiste quasiment investi.  C’était sans compter sur la mobilisation locale des militants qui découvraient que le poulain ” bio ” proposé par Paris avait un parcours politique plus sinueux que vert, participant à des exécutifs UMP, conseiller départemental du Nouveau Centre et affichant une sympathie certaine pour Nicolas SARKOZY.
Le néo-écologiste cultive en effet les paradoxes. L’écologiste d’aujourdhui fût également amoureux des 4 X 4 et des rallyes raids en participant aux rallyes de l’Atlas, de Tunise et au Paris Dakar.
Alors que son parti, Génération Ecologie prône aujourdhui l’annulation des rallyes-raids pour préserver l’environnement la prise de conscience se sera forgé sans doute à la force de sa propre expérience.

Plus récemment il se déclare anti-corrida, aprés avoir, dans le passé, assisté à plusieurs corridas aux arènes de Nimes..  ” Sur invitation ” plaidera t’il… Au MODEM en tous les cas, l’acceuil ne fût pas à la hauteur de ce ses espérances ni à celle de sa colistiére …

L’écologiste aurait été jugé plus ” opportuniste ” qu’écologiste. Le résultat fût sans appel : Catherine LABROUSSE et Patrice DREVET essuyèrent une douche froide électorale : 36 % des voix seulement. Marc DUFOUR sera dès lors le candidat désigné et il fut même investi officiellement par le Conseil national du Mouvement le 24 janvier dernier malgré les ” incitations discrètes ” de François BAYROU à se rapprocher tout de même de Patrice DREVET.

Intervinrent alors les fameux sondages, qui donnaient Patrice DREVET largement devant une liste MODEM. Une étude de notoriété diligentée par le parti de François BAYROU aboutissait au mêmes conclusions : Une liste unique était appelée de ses vœux par Paris.  

Marc DUFOUR cède dans un premier temps pour satisfaire à  ” l’intérêt général ” ! Il accepte d’abandonner la tête de liste Régionale à Patrice DREVET et de figurer en dernière place de la liste de l’Hérault. Seules conditions à cette ”  reddition d’intérêt général “ que la programmatique du projet humaniste soit respectée, qu’une majorité de membres du MODEM  figure sur les listes et que les têtes de listes départementales qui avaient été déterminés par le scrutin des militants et de l’Union régionale demeurent en place.

Au demeurant les choses étaient bien engagées et l’on pouvait penser que l’affaire allait être entendue. Mais c’était sans compter sur les déclarations de Patrice DREVET qui dès le lendemain semblait fanfaronner sur “l’abandon” de Marc DUFOUR et ne participait plus aux négociations.
Après quelques jours de flottements et de tentatives avortées, les négociations sont rompues et Marc DUFOUR annonce son retour aux commandes !

La valse à quatre temps lasse peu à peu les plus fideles cadres du MODEM, ainsi Chantal GOMBERT rend-t-elle son tablier de Présidente dans les PO.
Dans l’Hérault, c’est  Florence DENESTEBE qui prend les devants de la prévisible ” Bayroute électorale “ en claquant la porte ! La Vice-Présidente Territoriale démissionne en adressant une lettre ouverte à François BAYROU  des plus explicite : «  Au fil des ans le centriste est devenu égo-centriste ! Au fil des ans démocrate tu es devenu autocrate ! »

Ces prises de positions agacent l’état major, et François BAYROU essaye de ramener le calme dans une Fédération, ou sciemment ou inconsciemment,  il a lui même allumé le feu en initiant des primaires puis en tentant d’imposer Patrice DREVET.
Ce dernier, las des tergiversations finit par déposer une liste indépendante en tournant définitivement le dos au MODEM…. et même à Catherine LABROUSSE … qui se trouva bien dépourvue quand elle ne se vit plus élue !

François BAYROU entre alors en scène une dernière fois. Jeudi ce sont ses lieutenants qui essayent de colmater les brèches et vendredi soir c’est lui même qui vient au contact à LODEVE pour un réunion de la dernière chance ou il indique clairement que son parti ne financera la campagne si une liste de rassemblement des Démocrates ne voyaient le jour. Il y est question de Christine ESPERT en tête de liste dans les Pyrénées Orientales, de Corinne PONS-CASANOVA dans les PO  et du retour de Catherine LABROUSSE, et même de Phlippe BERTA que l’o,n soujaitaiot positionner sur la même liste qu’ Eric FIROUD faisant ainsi peu de cas du résultat des primaires et des mots doux qui furent échangés entre les deux camps.

Échauffement et fin de repas plus que tendu. Malgré les dernières tentatives de rapprochement du Week end, les deux parties se tournent le dos.

François BAYROU menace d’exclure tout ceux qui se présenrteraient  sous ” son “ étiquette” et questionne même sur le financement d’une liste qui ne serait pas financée par le MODEM ! Ambiance démocrate et suspicion.
A l’heure ou un dernier sondage vient de placer Francois BAYROU derriere Nicolas SARKOZY et Olivier BESANCENOT en terme de satifsaction : 37 % satisfaits de son action ( – 3 points en un mois ) , les derniéres viscitudes de son parti ne sont pas de bonne augure pour le Mouvement Democrate à l’occasion des prochaines élections régionales. 

Le rendez vous à la permanence de Montpellier était finalement une réunion de conclusion, il y fut proposé que compte tenu des derniers événements, la liste ne soit pas déposée demain en préfecture.

C’est à la quasi unanimité que les adhérents présents se sont exprimés : Il n’ y a aura pas de liste du MODEM à ces élections régionales en LANGUEDOC ROUSSILLON !

 Clap de fin …. en ce début de vacances scolaires… Cela ne pouvait pas mieux tomber.

Ne serait ce pas finalement la meilleure des solutions pour le MODEM en période de crise ? En évitant de participer, on évite aussi… de se compter !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.