Interventions en Conseil Municipal du 1 er Juillet 2010 de Florence DENESTEBE (Première Partie )

 (Première Partie ) Conseil Municipal de la Ville d'Agde du 1 er Juillet 2010…

 (Première Partie )
Conseil Municipal de la Ville d’Agde du 1 er Juillet 2010 Interventions en Conseil Municipal de Florence DENESTEBE


Réponse du maire à la question orale concernant la maison d’hébergement des travailleurs saisonnier 


En réponse à cette question publiée ici et dans le dernier numéro de l’Agathois, s’il fût réaffirmé  une volonté aujourd’hui décennale, on est encore très loin de l’inauguration.. Cette question nous a permis d’apprendre que le dernier partenaire pressenti ( l’ADOMA ) avait baissé les bras. Une énième concertation doit avoir lieu entre l’agglo, les constructeurs, et la SODEAL.

Après dix ans de promesses, il est pourtant simple de :
– Dégagez un budget
– Demandez les subventions qu’octroieront  la Région, le Département et l’Etat et enfin..
– Lancez un appel d’offre pour l’édification.

Dans un an,  cet édifice sortirait alors  de terre et la volonté prendrait enfin le pas sur des promesses électorales trop souvent oubliées…


Délibération N° 2 Rapport du délégataire :  Casino du cap d’Agde


La situation du casino du cap d’Agde est particulièrement préoccupante .

Inquiétante pour l’entreprise certes, mais inquiétante également pour la commune car le Casino du cap d’Agde est un des plus gros contribuable de la Ville d’Agde : Il est impératif que sa gestion soit étudiée, analysée et même épaulée afin, que cet outil touristique créateur d’emploi demeure pérenne.

Un chiffre d’affaire de 24 million d’Euros en 2005 – 23 en 2006 … 20 en 2007 .. et 17 en 2008 – 2009 doit être une alerte sérieuse et inquiétante …

Passer de 24 million a 17 en Cinq ans … C’est 30 % de moins et c’est la pérennité de l’entreprise qui est en jeu.

En 2005 le casino du cap d’Agde c’était 122 employés.. en 2009 c’est 82 … 33 % de moins… Avec 40 emplois perdus …   c’est l’économie locale qui est également touchée.

En 2005 C’était 2 320 000 euros qui entraient dans les caisses communales  ce n’est plus qu’une somme de 1 602 899 Euros  qui est versée au titre de l’exercice 2008/2009.

La restructuration de l’ile des loisirs est nécessaire et ce partenaire qu’est le casino du cap d’Agde, qui a été un soutien financier important de notre économie doit retrouver les moyens de se développer au travers d’un plan d’ensemble adapté.  

Je vous rappelle qu’au cahier des charges de la convention liant le casino à la ville d’Agde figure toujours comme obligation pour le casino l’obligation d’exploiter un parc à thème … aujourd’hui à l’état de friche commerciale. Il faut autoriser le Casino 0 remplacer son obligation de parc à thème en l’invitant à s’adapter.  Il faut trouver des idées neuves.

Parmi ces pistes, il faut autoriser le casino du Cap d’Agde a exploiter un hôtel quatre ou cinq étoiles, attenant au casino et correspondant aux attentes de sa clientèle. Un Théâtre de verdure en amphithéâtre en lieu de places d’arènes dépassées et complètement inadaptées viendrait compléter l’offre de cette île des loisirs.
Je suis d’accord pour aider les entreprises. Pour aider celles qui sont créatrices d’emplois et celles qui nous permettront de rebondir… Quels sont les projets pour épauler le casino ?  Ne voyez vous pas des dysfonctionnements et des disparités Monsieur le maire dans votre gestion, lorsque vous effacer des dettes a des entreprises branquignoles comme les arènes du Cap d’Agde et que l’on ne fait rien pour épauler une entreprise qui perd malgré elle des dizaines d’emplois, et qui contribue encore à notre budget à hauteur de 1 Million et demi d’euros ?


Délibération N° 4 Compte rendu d’activité de la SODEAL


Les comptes présentés sont équilibrés, il faut le souligner, d’ailleurs comment aurait il pu en être autrement ? Un résultat négatif aurait conduit à la non solvabilité de la structure.

Il faut donc reconnaître à la nouvelle direction portuaire d’avoir su vous alerter en temps et en heure afin de sauver les apparences.

Ce résultat équilibré salutaire est dû a deux aménagements astucieux certes mais qui ne pourront se perpétuer éternellement.

La première astuce a été l’augmentation des prix sous la forme d’une taxe environnementale de 7,68 € le Mètre linéaire qui représente a priori pour 3200 emplacements un produit de prés de 200 000 euros supplémentaire .

La seconde aura été l’aménagement préalable de la délégation de service public qui liait la SODEAL à la Ville : celle-ci prévoyait que seules les augmentations liés à l’indice INSSE étaient permises. Il nous a fallut voter une amodiation pour que les tarifs soient augmentés cette année de 3.25 % soit à quelque chose prés 300 000 euros supplémentaires.  Sans ces deux taxes les résultats de la SODEAL seraient en net déclin  Compte tenu de l’augmentation de la capacité portuaire un résultat en déclin n’est pas de bonne augure.

Bien entendu la crise économique est en partie responsable de cette stagnation apparente des résultats qui n’est comblée comme le budget communal que par une augmentation des à la SODEAL ou des Taxes au niveau municipal.

Encore faut il dédouaner le gestionnaire de la SODEAL de son imposition supplémentaire correspondante aux taxes foncières te à la fiscalité locale.  Il n’en est pas responsable, il a subi comme tout un chacun en Agde une augmentation de la fiscalité de 9.47 % c’est clairement indiqué dans le compte rendu que nous – présente son directeur.

La différence est elle est de taille c’est que pour amortir cette augmentation de la fiscalité locale vous l’avez autorisé augmenter ses revenus via une augmentation des tarifs.. Ce n’est pas le cas de l’immense majorité des contribuables.

Je vous appelle donc Monsieur le maire à demander à la SODEAL de persévérer dans une orientation de réduction de ses dépenses de fonctionnement afin de ne pas être dans l’obligation d’augmenter sans fin des tarifs qui ne seront bientôt plus assez compétitifs.


A suivre
Délégation de service public des Arènes
Modification du POS – et Création de lotissement municipaux 


Florence DENESTEBE
Conseillère Municipale de la Ville d’Agde


N’hésitez pas à demander à vos conseillers municipaux des précisions sur les détails des délibérations à l’ordre du jour de ce conseil, notamment la note de synthèse.
A titre personnel, élue indépendante dans la minorité municipale,  je me tiens à la disposition de chaque administré, sans aucune considération d’appartenance politique, pour présenter les dossiers proposés à notre analyse avant le conseil municipal dans la plus grande transparence afin que vous puissiez me faire part de vos questions ou de vos inquiétudes.

Florence DENESTEBE – Conseillère Municipale de la Ville d’Agde

Contact : florence.denestebe@laposte.net

Tel : 06 16 10 73 03

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.