Issey Miyake s'est éteint à 84 ans, le milieu de la mode orphelin, un témoin d'Hiroshima disparaît

Une grande figure de la mode s'est éteinte le 5 août dernier, a-t-on appris aujourd'hui. Il s'agit du styliste de mode japonais Issey Miyake.

Victime de la bombe atomique

Le styliste Issey Miyake, né en 1938, a été inhumé en présence de ses proches. Terrible ironie de la vie, Issey Miyake s’est éteint la veille de la cérémonie d’hommage aux victimes de la bombe atomique larguée à Hiroshima le 6 août 1945. L’irradiation atomique lui avait laissé des séquelles physiques (notamment lors de la marche) et psychologiques, et avait causé le décès de la mère du créateur en 1947. Par la suite, il avait prôné le désarmement nucléaire.

Résilience et création

Le jeune homme avait dépassé ce traumatisme et suivi un cursus en beaux-arts à Tokyo, avant de s’installer à Paris pour y étudier la couture. Faisant ses premières armes auprès des créateurs Guy Laroche et Givenchy, il avait ensuite ouvert sa propre maison de couture, à son nom, renouvelant la haute couture parisienne à compter de 1970.

Il avait créé un studio au Japon, puis ouvert des boutiques tant à Tokyo qu’à Paris. Il avait fait de l’utilisation de matériaux inédits dans la mode sa “marque de fabrique” à partir des années 1980, travaillant le fil de fer, le papier artisanal japonais, le crin… Sa technique du plissé fait partie des réalisations les plus symboliques de ses créations. Il restera comme un précurseur dans le milieu de la mode.

Flying Saucer dress by Issey Miyake Japan 1994
Flying Saucer dress by Issey Miyake Japan 1994
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.