Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

J’ai testé pour vous... le Centre Aquatique…. et ce n’est pas la merveille qu’on vous a dit !

  Cette rubrique Libre Expression est la vôtre – N’hésitez pas à apporter vos contributions Une seule obligation vos articles doivent êtres signés, argumentés et doivent concerner le pays Agathois.  Vous pouvez réagir en bas d’article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom.   J’ai testé pour vous le Centre Aquatique…. et ce n’est pas la […]

 

images?q=tbn:ANd9GcRlZY7L9DBuA0izopyy psBy62Y7mkp4xmt10lf jH 0wHcg5YcmowiLtMCette rubrique Libre Expression est la vôtre – N’hésitez pas à apporter vos contributions
Une seule obligation vos articles doivent êtres signés, argumentés et doivent concerner le pays Agathois. 
Vous pouvez réagir en bas d’article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom.


  J’ai testé pour vous le Centre Aquatique….
et ce n’est pas la merveille qu’on vous a dit!


Alléché comme tous les résidents d’Agde par cette nouvelle réalisation, je me suis dit : il faut que j’y aille, voir et profiter de cette nouvelle réalisation, que j’ai aussi un peu payé non ?

Et j’y suis allé. Et le résultat n’est pas merveilleux ainsi que je vais vous l’expliquer maintenant.

Disons avant tout que, moi, je suis un quidam landa, nageur plutôt mauvais, mais avec envie de bouger mon corps, avec envie de me remuer dans l’eau, et avec peu d’intérêt pour les activités balnéo (je ne sais d’ailleurs pas ce que c’est précisément et je n’en parlerai pas)… En bref, à la piscine j’y vais pour nager, bouger et me sentir bien, vraisemblablement comme la grande majorité de mes congénères non ? Et c’est vraiment là que ça pêche…

· D’abord y’a l’entrée : 3 guichets, 3 guichetières, chacune fait quelque chose (les tickets, les abonnements, les informations, …) mais comme il n’y a pas de panneau on ne sait pas qui fait quoi. On décide donc de suivre la queue quelque part, en espérant que ce sera la bonne, sinon arrivé au bout il faut refaire ! Alors bon je fais la queue, 40 minutes pour obtenir un ticket d’entrée, 4,90€ le tarif réduit ! Beaucoup attendaient seulement un dépliant, ou qu’on leur dise que c’était complet pour telle activité, mais comme ils ne savaient pas à qui demander, c’était une belle pagaille… !

Renseignement pris plus tard, c’est un souhait de l’architecte que de ne pas mettre de panneau, ça dénature l’architecture parait-il…. oui mais ça rend tellement service aux utilisateurs !

· Ensuite les vestiaires : classique, petite boite où on se change, petite boite sécurisée où on met ses vêtements. Attention, il faut 1€ pour fermer cette dernière, et il n’y a pas de changeur de billet à l’entrée. La caisse n’avait plus de monnaie, j’ai dû attendre 15 mn de plus l’aide complaisante d’un quidam pour cet euro qui me permettait d’aller nager…. Pensez à votre euro !

· Douche : les jets arrosent le mur à 50% et on ne peut les régler ! on ne va pas mégoter pour si peu….

Et accès à l’espace natation….et c’est là qu’on s’émerveille !

· Accès aux bassins avec ou sans chaussures ? Les pratiquants réguliers des piscines savent combien ce détail est important. Ici pas de problème, chacun fait ce qu’il veut. Il n’y a pas de panneau, on vous dit que ça tue l’esthétique ! J’ai donc vu en bord de bassin des gens arriver avec leurs chaussures, style tong ou croc, peut-être même celles avec lesquelles ils étaient arrivés jusqu’à la piscine. J’espère au moins qu’ils avaient évité les crottes de chiens que nous laissent si gentiment nos amis des animaux. Et l’hygiène n’y a rien vu à redire….

· Aucune poubelle dans tout le centre aquatique : j’étais entré avec mon chewing gum, fâcheux oubli, mais impossible de m’en défaire ! L’infirmière, charmante, a bien voulu m’ouvrir l’infirmerie pour je puisse me servir de sa poubelle. J’ai ensuite découvert que les détritus sont par terre, ici ou là, pansements, bout de kleenex…. Un régal !

· Ensuite à l’entrée une pataugeoire pour enfants : j’ai passé l’âge, je n’ai pas testé, mais je reste perplexe à la vue de 4 ou 5 jets d’eau verticaux qui sont au milieu de la pataugeoire, certains projetant un jet puissant à plus de 2 mètres de haut : l’enfant qui met sa tête au dessus du jet doit immédiatement voir partir son nez ou son oreille… ! Enfin il est dit que la pataugeoire est sous la surveillance des parents, ils iront récupérer les oreilles, un peu de scotch et ça repart non ?

· Les bassins : tout est en inox; un bassin dit d’activités de 1,20 m de profondeur et le bassin principal de 1,80 de profondeur (plutôt 1,90 je pense), les 2 avec système de débordements, ce qui est très appréciable. Cependant, les deux bassins sont encadrés par une bordure inox taillée en biseau, relativement pointue, et fort désagréable. Ne pas y mettre le pied (ca fait mal), ne pas tomber dessus (là c’est l’ouverture du crane immédiate), et surtout impossible de s’asseoir au bord de la piscine, puis de se laisser glisser doucement dans l’eau. Bien agréable pourtant…. Impossible aussi d’en sortir en prenant appui sur les bras. Résultat : il faut entrer et sortir via les échelles. Et les échelles sont peu nombreuses….et elles sont surtout très belles, encastrées dans la paroi, ce qui signifie qu’elles sont ‘malpratique’ au possible. C’est vrai que c’est laid une échelle de piscine, ça doit d’ailleurs être d’autant plus laid que c’est pratique, autant vous dire si celles-ci sont belles ! 

· Les toboggans : 2 fois 2 toboggans descendant à droite et à gauche des bassins et arrivant dans des petites cuvettes. Ludique certes, mais pour combien de temps ? En effet les cuvettes de réception sont très petites, cerclées par de très petits murs et très peu profondes. Chaque arrivée d’un utilisateur provoque une gerbe immense d’eau qui passe par-dessus le muret et va se perdre, à l’extérieur je pense. Avec mes 85 kgs j’ai vraisemblablement fait sortir 50 litres d’eau : 1000 utilisateurs comme moi dans la journée, c’est 50.000 litres d’eau foutu en l’air, 50 mètres cubes….ou 50 tonnes en une journée ! Enfin on a les moyens ou on ne les a pas….

Sans compter que la profondeur est limite, à mon deuxième essai j’ai talonné mes fesses sur le sol, bonjour ma colonne et mes vertèbres (une autre personne qui descendait en même temps que moi m’a dit avoir talonné aussi). Et si l’utilisation devient intensive (là il n’y avait pas un utilisateur toutes les 10 minutes, mais l’été on peut imaginer les queues d’ados sur les toboggans), les cuvettes ne vont pas se reconstituer en eau, le niveau d’eau va assurément baisser…..et là ça va talonner de plus en plus dur…jusqu’à une bonne fracture du bassin ou des vertèbres…. Et exit les toboggans avant peu de temps à mon avis….

· Les bains bouillonnants : une chouette place et l’eau y est un peu plus chaude. Mais là aussi c’est raté : d’abord la banquette de bains est surmontée d’une passerelle en bois, très belle et qui ne sert vraisemblablement à rien….ou à pas grand-chose. Ca oppresse inutilement, ca coupe toute vue, ça plonge le coin dans une zone d’obscurité tout à fait inopportune.

Et puis les repose-têtes. Moi je suis grand…et bien même en dépit de ma longueur, quasiment impossible de faire toucher ma tête sur le repose-tête. Dans un sens ça fera des économies, ils ne sont pas près d’être usés ! Dans un autre c’est dommage de se relaxer en devant tenir sa tête en l’air. Mais ils sont très beau, n’est ce pas l’essentiel ?

· Se reposer ? Après quelques brasses vous vous dites : je vais poser mes fesses dans un endroit cosi, me relaxer…. Cherchez pas, il n’y a aucun lieu convivial pour se reposer, causer un peu, boire un verre…. (pour boire c’est les distributeurs automatiques à la sortie, point). Ah si, il y a 8 rocking chair. 8 pas un de plus ni de moins ! Et là c’est aussi merveilleux : ils sont fixes, arrimés au sol et au mur, et ,comble de la science, ils font tous face à l’est, le soleil du matin. Pas mal pour une piscine qui ouvre à 12h ! Assis dessus au milieu de l’après midi, vous aurez donc le soleil derrière la tête qui vous chauffera les épaules…  bien vu le toit translucide non ? Et quand je dis assis dessus, je suis encore gentil car vous n’y resterez pas longtemps. Ils sont en effet, comme toutes les merveilles d’esthétique de cette piscine, parfaitement inconfortables. Il s’agit en effet d’une espèce de toile rigide et plastifiée tendue entre 2 barreaux. L’écartement des barreaux est si large que vous ne pouvez vous y lover sans avoir la tête qui regarde en l’air. Et 5 mn de plafond ça rase !

Essayez-les, vous me direz votre avis. Qui plus est cette toile retient toutes les ‘eaux’ de votre prédécesseur…et on se demande vraiment bien comment elle va pouvoir être nettoyée d’un jour à l’autre. Lorsque je me suis assis, l’un des fauteuils était déjà recouvert d’une espèce de dégueulis d’enfant, comment cela va-t-il être nettoyé (en attendant évitez donc le 2ème  fauteuil au fond !) ?

· Vous sortez….et donc vous voulez vous sécher les cheveux. Rien de pire qu’une sortie de piscine avec les cheveux mouillés. En hiver, c’est le rhume garanti…en tout cas pour moi. Et là aussi ça vaut le déplacement. Dans toutes piscines où je suis allé, les sèche-cheveux sont des espèces de casques montés sur un rail mural; on se colle au mur, on descend le casque sur sa tête et on appuie sur le bouton : 30 secondes d’air chaud et c’est fait. Ici non, on a réinventé le monde : il y a donc une salle avec une quinzaine de pistolets soufflants avec le tortillon électrique. Vous en prenez un et vous faites votre brushing. Ca dure …

Et il faut voir la qualité ce ces pistolets : plastique très bas de gamme, tout made in China à même pas 5 € la pièce je dirais. Combien de mois avant qu’ils soient tous en rade ? Et cerise sur le gâteau, dans cette espace séchage de cheveux, pas un miroir ! Des fois que vous auriez envie de voir si vous avez bien la raie à la bonne place ! Mais un miroir ça tue l’esthétique aussi, vraisemblablement !

· Les extérieurs : en ce moment ils construisent encore des extérieurs gigantesques, style estrade en pelouse synthétique avec jeu de volley et palmiers brumisateurs en inox, oui mossieur ! Un lieu qui pourrait accueillir plusieurs centaines de personnes… Autant dire que s’ils viennent tous, la piscine sera largement sous dimensionnée….et, comme si c’est vraisemblable, aucun ne vient (qui va payer 6 € par tête pour se faire bronzer sur une moquette à 2 kms de la mer ?) ça ne servira à rien. Mais je mégote…..

Ma conclusion : pas terrible donc, une architecture particulière –belle ? ça dépend des gouts et des couleurs- qui masque difficilement un amateurisme dans l’opérationnel. Faut dire qu’au prix qu’on a payé on ne pouvait pas non plus demander d’avoir une piscine, une vraie non ? Et une piscine à un tarif abordable qui plus est…

A titre indicatif, je connais bien le centre aquatique de Nevers (Varenne-Vauzelle précisément), et je n’y ai vu aucun des défauts ci-dessus mentionnés. Et c’est seulement 3€ l’entrée…mais bien sûr de l’extérieur c’est une banale maison carrée…. ! J’en ignore le prix, mais quelqu’un se fera bien le plaisir de me dire s’ils ont aussi payé 20 millions (au moins !) pour cela…..

Voilà, j’y suis allé, à vous de vous faire votre idée….et donnez moi des nouvelles.

Ah, deux derniers mots : il parait que le buffet d’inauguration de ce centre était somptueux. Y’en a qui savent se rincer là où d’autres aspirent seulement à nager…. Mais ce n’est pas un scoop !

Et puis j’ai lu dans midi-libre ce jour que la restructuration de l’ile des loisirs avait été confiée à Jean Nouvel, un architecte de talent, futuriste, et tout le toutim….Moi j’ai peur, et vous ?

Jean Viseur le 20 octobre 2011-10-20

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.