Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Jean-Jacques Marietta ou un enfant qui explore un monde devenu fou !

Depuis quelques jours, la médiathèque « La Fabrique » située au coeur du village, a habillé ses cimaises de tableaux aux couleurs vives et aux personnages loufoques, mais pas tellement ! Lors du vernissage de l’exposition du créateur de ces tableaux, Jean-Jacques Marietta, en présence de l’adjointe au maire déléguée à la culture, Marie-Françoise Demortier, les invités ont […]

Depuis quelques jours, la médiathèque « La Fabrique » située au coeur du village, a habillé ses cimaises de tableaux aux couleurs vives et aux personnages loufoques, mais pas tellement !

Lors du vernissage de l’exposition du créateur de ces tableaux, Jean-Jacques Marietta, en présence de l’adjointe au maire déléguée à la culture, Marie-Françoise Demortier, les invités ont peut-être mieux compris le monde assez insolite de cet artiste peintre professionnel.

Dans le cadre du lancement de la nouvelle saison culturelle, il fut proposé à cet artiste, habitué aux expositions parisiennes, nationales et internationales, de présenter une palette de ses créations.

Atypique, Jean-Jacques travaille depuis des années sur deux registres : un registre abstrait où ce sont ses impressions sur le monde qu’il traduit, comme par exemple « Tumulte », « Futur », « Point Zéro » …, ainsi qu’un registre figuratif naïf qu’il signe d’une autre signature : J. Chamolow.

Si au début de cette série, il préférait utiliser le nom de « J. Chamolow », c’était plus sûrement pour que le public ne fasse pas un amalgame entre ses deux types d’écritures car voilà une vingtaine d’années, « on classait parfois volontiers les artistes dans des catégories bien définies. Mais tout cela a bien évolué » et Jean-Jacques affirme maintenant aisément cette dualité de peintre abstrait et de peintre humoristique voire naïf.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette deuxième facette de son travail, cela vaut vraiment la peine de s’y pencher : au-delà des goûts, on aime, on n’aime pas, on apprécie, on n’apprécie pas, ces tableaux vous emmènent irrémédiablement dans un univers coloré, plein d’humour qui peut certainement déranger quand on gratte plus loin que la surface. Le monde Chamolow, c’est la vraie vie avec parfois sa banalité mais surtout son authenticité.

Jean-Jacques, qui a commencé sa carrière comme comédien, photographe et infographiste, s’est définitivement lancé dans la peinture depuis 1985, peut-être « comme quand on rentre en religion, corps et âme ».

Il a beaucoup voyagé avec ses créations de par le monde. On ne compte plus le nombre d’expositions auxquelles il a participé ou préparées notamment dans le cadre du Salon des Artistes Indépendants de Paris.

Parisien presque toute sa vie, il a choisi de vivre dans le Midi pour sa lumière mais surtout pour sa qualité de vie, conviviale et où il peut enfin prendre le temps.

N’hésitez pas à prendre le vôtre afin de venir déguster ce type d’art et ce, pendant tout le mois d’octobre à la médiathèque…

Pour les amateurs d’art, vous pourrez continuer à découvrir le circuit artistique mis en place par la municipalité avec les oeuvres des artistes peintres, Bernard Bouissac, Michel Lefresne et de la sculptrice marseillanaise, Mariette SaBa, jusqu’à fin novembre dans le caveau de Marseillan-ville des caves Richemer, ainsi que les créations picturales de Coralie Arguel à Marseillan-plage dans les locaux de « Marseillan-Locations », à côté de l’Office de Tourisme (visibles jusqu’à fin décembre).

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à contacter le service culturel de la mairie soit par mail : culture@marseillan.com ou par tél. 04 67 01 66 99.

Photos :

1 – JJ Marietta, l’adjointe à la culture et la directrice de la médiathèque pendant le vernissage

2 – L’artiste entouré de l’adjointe et de l’équipe de la médiathèque

3 à 9 – Quelques-unes des créations de l’artiste.

Ville de Marseillan

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.