L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

La Capucière : un projet pour l’emploi par Gilles D'ETTORE

La Capucière : un projet pour l’emploi Dans un article consacré au parc d’activités de la Capucière à Bessan, et publié la semaine dernière, le candidat socialiste Fabrice Mur va de contrevérités en manipulations grossières dans la description qu’il fait de ce projet économique dont la vocation est de générer, à terme, entre 650 et 900 […]

La Capucière : un projet pour l’emploi

Dans un article consacré au parc d’activités de la Capucière à Bessan, et publié la semaine dernière, le candidat socialiste Fabrice Mur va de contrevérités en manipulations grossières dans la description qu’il fait de ce projet économique dont la vocation est de générer, à terme, entre 650 et 900 emplois. Rien d’étonnant venant d’un candidat qui semble avoir une réelle méconnaissance du fonctionnement d’un conseil communautaire qui réunit 19 maires de toutes tendances politiques et qui portent ensemble un projet structurant pour le territoire dont ils ont la responsabilité.

La caricature est telle que Monsieur Mur réduit ce dossier à l’alignement de quelques commerces qui viendraient mettre en péril l’existence même des commerçants agathois. Rassurez-vous, cette zone, classée d’intérêt régional car située en sortie et en bordure de l’autoroute A9, poursuit un tout autre objectif. Bénéficiant du passage de 25 millions de véhicules par an et d’une zone d’influence allant de Toulouse à Avignon en passant par Clermont-Ferrand, la Capucière sera conçue comme une véritable porte d’entrée sur notre territoire.

Sa mise en place a nécessité de précieuses études techniques et de positionnement économique, ainsi que des acquisitions foncières nécessaires à sa réalisation. C’est à l’unanimité des Conseillers Communautaires, y compris de gauche, que ces 35 hectares mobilisables pour des investissements productifs ont été confiés à la société CFA, spécialiste reconnu nationalement pour sa maîtrise de ce type de projet. Les 2,9 hectares consacrés au commerce et à la mise en valeur des produits du terroir ont en effet recueilli, lors de la réunion de la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC), l’ensemble des votes des élus, représentant le Conseil Général, le Schéma de Cohérence Territoriale et les communes concernées.

Sur cette partie de la zone, l’Agglomération que je préside, comme le stipule la convention signée avec CFA, choisira les enseignes commerciales les plus adaptées au site et conservera donc une maîtrise totale de l’opération. Sur le reste du parc, nous aménagerons 6 700 m² de bureaux, une pépinière d’entreprises et des espaces réservés aux activités logistiques et de services qui bénéficieront d’emplacements fonctionnels. Bien entendu, la direction des routes du département de l’Hérault a prévu, depuis longtemps, de réaliser les accès vers la Capucière par la sortie de l’autoroute et de la RD13 arrivant de Pézenas. Il n’y a donc, contrairement à ce qu’affirme Monsieur Mur, aucune ambiguïté dans ce dossier mais au contraire, la volonté affichée de l’ensemble des élus de notre territoire de susciter des investissements et de créer de l’emploi marchand partout où les infrastructures et l’environnement le permettront. Depuis 12 ans, à Agde, l’emploi lié au commerce est en constante augmentation. Notre territoire intercommunal est d’ailleurs celui qui, dans le département, se révèle en la matière le plus dynamique avec plus de 4 500 emplois créés sur la période, ce qui correspond à un accroissement de 25 %.

C’est pourquoi, venir agiter un chiffon rouge à quatre mois des élections municipales sur le dossier de la Capucière, comme le fait Monsieur Mur, alors que, depuis 6 ans, il s’est révélé incapable de proposer la moindre idée en matière de développement, montre à quel point sa stratégie actuelle est déconnectée des enjeux réels de l’économie locale.

La semaine dernière, faisant preuve pour une fois de lucidité, il tenait à me féliciter à propos de l’aboutissement du projet de Port fluvial. Mais il ne semble pas avoir appréhendé qu’il s’agit là d’un projet global intégrant la future zone d’activité de la Méditerranéenne dont la proximité avec le Cœur de Ville sera un élément déterminant de sa revitalisation. Cette future zone d’activité sera ainsi consacrée à la formation des métiers du nautisme et du tourisme ainsi qu’aux activités liées au Canal, qui ont du mal à trouver des lieux d’implantation adaptés sur le linéaire de ce dernier et enfin à la promotion des produits locaux. Les projets de développement économique que nous portons poursuivent chacun, comme vous le constatez, leurs propres objectifs mais convergent pour contribuer ensemble à l’attractivité de notre territoire et il ne sert à rien de les opposer les uns aux autres.

En réalité, Monsieur Mur est rattrapé par ses vieux démons socialistes. A l’instar de son champion, François Hollande, il préfèrera toujours les emplois aidés payés par le contribuable aux emplois marchands qui contribuent réellement au développement et à l’enrichissement de notre territoire. Il ferait mieux de dénoncer avec nous le projet fou de Madame Duflot qui prévoit, du fait de l’application de sa loi, d’implanter sur Agde 2 750 logements sociaux supplémentaires mettant en péril l’équilibre urbain et social de notre commune et par là même son attractivité touristique, source de notre dynamisme commercial. A cela, il préfère appeler on ne sait qui à déclencher des recours juridiques pour bloquer un projet qui constitue un véritable gisement d’emplois, tout en me reprochant, par ailleurs, n’étant plus à une contradiction près, le temps de gestation de cet équipement.

Je préfère, pour ma part, tenir aux Agathois un langage clair en affichant les convictions qui sont les miennes et agir avec détermination sur les vrais enjeux qui sont les nôtres.

Gilles D’Ettore

Maire d’Agde

Président de la Communauté d’Agglomération

Hérault Méditerranée


Perspective Capuci%C3%A8re

1417641 425130467615722 1195061538 o

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.