Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

La Région Occitanie s’engage dans un Green New Deal

Concilier économie et écologie, parce que « l’écologie est une opportunité pour notre économie ». Tel est le pari de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et de son équipe, qui lancent le Green New Deal.

« Ce Green New Deal, nous l’avons voulu avant la Covid. Nous avions travaillé sur le projet Occitanie 2040 et perçu à quel point les forces de l’Occitanie étaient mûres pour envisager un nouveau modèle de développement mêlant économie et écologie », a indiqué Carole Delga en conférence de presse le 18 novembre. Début 2020, en pleine accélération de l’urgence climatique et après une lourde crise sociale (Gilets jaunes…), l’exécutif de la Région s’est donc intéressé au Green Deal européen (Pacte vert), approuvé par des métropoles du nord de l’Europe. « Nous nous sommes interrogés sur la pertinence de le faire au niveau d’une région. Inspirés par la Convention citoyenne pour le climat, nous en avons fait une traduction au niveau régional en tirant au sort 100 citoyens volontaires, dont nous avons sollicité l’avis. Les élus régionaux ont auditionné les forces vives, et la convention citoyenne a rédigé elle-même les mesures. Au total, 20 000 personnes ont participé à la votation. » La Région Occitanie est la première région française à mettre en œuvre le Green Deal. Quatre axes principaux ont été définis dans le cadre du Green New Deal.

grain

Alimentation, santé et partage

Premier axe : porter un modèle de société protecteur, solidaire et épanouissant à travers un Plan Alimentation, un Plan Santé Bien-être et un Plan « Occitanie terre de partage et terre de rencontres ». Le Plan Alimentation vise à valoriser les légumineuses produites en Occitanie. Ces protéines végétales permettent une diversification des productions agricoles et présentent des avantages en termes de santé. Autre point : inciter les agriculteurs à planter des céréales afin qu’ils puissent alimenter leurs troupeaux de façon autonome. Mesure corollaire : les importations de soja OGM arrivant via les ports régionaux seront bloquées d’ici fin 2027. La Région va encourager les développement des circuits courts de proximité et accompagner les agriculteurs dans la transition agro-écologique. Carole Delga a annoncé la création d’un fonds agricole avec la Safer : la Région va acheter des terres et les louer à prix modique à de jeunes agriculteurs (de moins de 40 ans) pour permettre à des personnes non issues de ce milieu de s’installer et d’investir dans des bâtiments et des machines. Au bout de sept ou dix ans, ils pourront se porter acquéreurs, déduction faite du loyer. Pour sa part, le Plan Santé Bien-être préconise de décentraliser la santé en la transformant en compétence régionale, d’accroître le nombre de places en formations médicales et para-médicales (aides-soignants, auxiliaires de puériculture, infirmiers…). La Région va accentuer son soutien à l’implantation de maisons et centres de santé. Et doubler l’aide à l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable d’occasion dans le cadre du dispositif Eco-chèque mobilité pour les aides-soignants et accompagnants éducatifs et sociaux, afin de diminuer l’impact écologique de leurs déplacements professionnels. La Région va également financer de façon plus intensive les projets de téléconsultations médicales pour éviter les déserts médicaux. Via Le Plan « Occitanie terre de partage et terre de rencontres », c’est la reprise du secteur de la culture, du sport, du secteur social qui est attendue. Les demandes d’aides des associations vont être simplifiées, des présences artistiques culturelles seront mises en place dans les communes. Les éclairages des lieux de culture et de spectacle seront remplacés par des LED pour diminuer la consommation énergétique. Enfin, la gratuité d’activités sportives pour les mineurs issus de familles défavorisées sera assurée.

Une économie plus vertueuse

Deuxième axe : favoriser un modèle économique plus vertueux. Une Agence régionale des investissements stratégiques va œuvrer à la relocalisation des entreprises, en lien avec les acteurs de terrain. Un éco-chèque réparation complémentaire au fonds national va inciter les ménages modestes à faire réparer leurs appareils ménagers au lieu de les jeter et d’en racheter. Une stratégie Zéro déchet ambitieuse a été définie d’ici 2030. Il s’agit ici de bannir le plastique à usage unique et de favoriser la création innovante de matériaux alternatifs, la vente en vrac, la consigne et le recyclage. Un plan Hydrogène vert doté de 150 M€ va rendre les transports plus propres : avion décarboné, ferroviaire sans émission de gaz à effet de serre, flotte maritime moins polluante. La restauration des fonds marins et le développement de matériaux biosourcés sont également en projet, sans oublier la création d’un laboratoire régional des transitions. Enfin, le Plan Tourisme durable prévoit la rénovation énergétique de copropriétés du littoral, vise à faire de l’Occitanie « une destination de haute qualité environnementale » et devrait permettre la redécouverte des richesses de l’Occitanie.

Former aux métiers d’avenir

Troisième axe : former aux métiers d’avenir. L’accent sera mis sur l’information sur les métiers. Un bonus écologique de dotation de fonctionnement sera accordé à certains lycées pour l’année scolaire 2021-2022. Concrètement, en janvier 2021, les actions écologiques mises en place par les proviseurs des 225 lycées publics seront recensées puis évalués, et des bonus seront octroyés aux plus méritantes. La distribution d’ordinateurs aux lycéens de seconde continuera pour lutter contre l’illectronisme, et la Région augmentera les capacités des Espaces numériques de travail (ENT). L’éducation à la citoyenneté sera encouragée par une subvention augmentée de 50 %. La Région va encourager bla mobilité des demandeurs d’emploi, des stagiaires et des personnes qui retrouvent un emploi dans les six premiers mois grâce à une aide au permis de conduire, pour la réparation d’un véhicule ou pour la location d’un véhicule en cas d’absence de transport collectif. L’offre de formation va être développée pour mieux inclure les métiers des énergies renouvelables, de l’écologie et du développement durable. Les chefs d’entreprise souhaitant se diriger vers la transition écologique pourront être accompagnés par des experts conseils.

electric car

Des transports plus propres

Enfin, quatrième axe : construire les mobilités de demain. Un Plan rail de 800 M€ vise à « sauver le réseau ferroviaire, sous-investi par l’Etat », selon Carole Delga, aussi bien pour le transport de voyageurs que pour le transport de marchandises. L’idée est de privilégier le transport ferroviaire, moins polluant que la route. Un prototype de train hybride circulera en Occitanie en 2022, un train à batterie rechargeable sera expérimenté en 2023 et le train à hydrogène est espéré pour 2024. Concernant le Plan vélo, la Région va aider financièrement les collectivités à réaliser des itinéraires vélo sécurisés (financement à 50 % des infrastructures). Pour aider les particuliers à acheter un vélo électrique, la Région s’associe au Département et à la Métropole de Montpellier pour octroyer une aide globale, toutes collectivités confondues, de plus de 1.000 euros. Enfin, pour favoriser le covoiturage, la Région envisage de créer des voies réservées à ces types de transport.

Virginie MOREAU
vmoreau.hje@gmail.com

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.