Le changement d'Heure c'est ce week-end !

Dans la nuit de samedi à dimanche, nous passerons à l’heure d’hiver. L’occasion de…

Dans la nuit de samedi à dimanche, nous passerons à l’heure d’hiver. L’occasion de dormir une heure de plus.

Dans la nuit de samedi 28 à dimanche 29 octobre, l’heure d’hiver fera son retour. Et avec elle, toujours les mêmes questions. Voici les réponses.

On recule d’une heure

Tous les ans, lors du dernier week-end du mois d’octobre, nous passons à l’heure d’hiver. Première chose à savoir, dans la nuit de samedi à dimanche, il faudra reculer d’une heure. Autrement dit, lorsqu’il sera trois heures du matin, il faudra régler montres et horloges pour qu’elles affichent 2 heures du matin. Bénéfice immédiat, nous gagnons une heure de sommeil. 

Les Français préfèrent l’heure d’été

Si l’on donnait le choix aux Français entre l’heure d’hiver (la bonne) et celle d’été, 76% d’entre eux souhaiteraient rester à l’heure d’été, selon un sondage publié en 2015. 

Pourtant, c’est bien le passage à l’heure d’été qui, sur le moment, fait le plus râler les Français (58%) puisqu’il enlève une heure de sommeil. Le retour à l’heure d’hiver fait un tout petit peu moins grincer les dents : 56% des Français déclarent être dérangés.

Mais globalement, les Français n’aiment pas changer d’heure. 54% y sont défavorables et 29% sont indifférents. Seuls 17% y sont favorables. Alors pourquoi ?

Des économies, vraiment ?

Instauré en 1976, à la suite du choc pétrolier de 1973, le changement d’heure a pour objectif de réaliser des économies d’énergie. Qu’en est-il vraiment ? En 2010, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) estime que les bénéfices du changement d’heure sont réels en France. La sous-consommation que cela entraîne le soir est plus importante que la sur-consommation provoquée le matin. En l’occurrence, l’heure d’été permet d’économiser l’équivalent d’un an d’éclairage de 800 000 ménages et d’environ 1,8 millions d’habitants. Le passage à l’heure d’été, c’est aussi, en 2009, 44 000 tonnes de CO2 rejetées en moins dans l’atmosphère. Un chiffre qui devait grimper en 2030, selon l’Ademe, à 80 000 tonnes de moins rejetées dans l’atmosphère.

En 2007, la Commission européenne, qui précise être régulièrement contactée par Ached, association française opposée à l’heure d’été en France et en Europe, estime pour sa part que “face à des études contradictoires en la matière, il est impossible des tirer des conclusions valables sur l’impact de l’heure d’été sur l’environnement”. Mais elle ajoute que “le régime d’heure d’été tel qu’instauré par la directive reste approprié.” Elle écrit notamment :

“Les informations mises à la disposition de la Commission pour la préparation du présent rapport permettent de conclure que […] outre le fait qu’elle favorise la pratique de toutes sortes de loisir le soir et qu’elle génère quelques économies d’énergie, il y a peu d’impacts de l’heure d’été et le régime actuel ne constitue pas un sujet de préoccupation dans les Etats membres de l’UE” 

Un impact négatif sur la santé ?

Si 59% des Français ignorent que le changement d’heure permet de faire des économies ou ne sont pas très convaincus, en revanche, ils sont 75% à estimer qu’il a un impact négatif sur leur sommeil, leur alimentation et leur humeur. Et en effet, la Commission européenne écrit dans un rapport de 2014 que “la santé peut être affectée par le changement de biorythme du corps, avec de possibles troubles du sommeil et de l’humeur”. La bonne nouvelle étant que l’heure d’hiver est mieux absorbée par l’organisme que celle d’été, selon le médecin et chroniqueur santé Gérald Kierzek. 

Toutefois, comme il l’explique sur Europe 1 ce changement peut avoir des conséquences sur certaines personnes, “notamment une influence psychologique avec la dépression saisonnière, souvent associée au manque de lumière et qui touche environ une personne sur six. Les personnes âgées, dont l’horloge biologique est plus sensible, ont des rythmes de sommeil plus courts et peuvent avoir des insomnies plus sévères ainsi que des troubles de l’humeur”.

Mais rien qui ne puisse rentrer dans l’ordre simplement, en se couchant par exemple un quart d’heure plus tôt chaque soir dans les jours qui précèdent le changement d’heure. Et pour ce qui est de la prise de médicaments, “on n’est pas à 60 minutes près”, rassure le médecin. 

Davantage de cambriolages ?

Et si, contrairement aux idées reçues, l’été n’était pas la période favorite des cambrioleurs ? “C’est tous les ans pareil”, assure le capitaine Éric Lux, adjoint au commandant de la compagnie de Caen au site Actu.fr. Après le passage à l’heure d’hiver, la nuit tombe plus tôt, et selon lui, “c’est une aubaine pour les cambrioleurs”. “Souvent, ils opèrent à la tombée de la nuit, vers 17h-18h, juste avant que les gens rentrent de leur travail”, précise-t-il. Les gendarmes conseillent donc aux habitants de simuler une présence dans leur maison, en laissant une lampe allumée par exemple.

Il est notamment possible d’équiper ses prises avec un programmateur pour lancer l’éclairage d’un ou deux points de lumières pendant certaines heures de la journée. De même, de plus en plus de télévisions dernière génération possèdent des programmateurs d’allumage et d’extinction. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.