Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Le collectif « Sauvons nos commerçants » s'oppose à Amazon

Le collectif « Sauvons nos commerçants » souhaite une égalité de traitement entre les différents types de commerce en matière fiscale, environnementale et de concurrence. Pour se faire entendre, il va rencontrer les candidats aux élections régionales.

Selon ” Sauvons nos commerçants “, la concurrence déloyale des commerces en ligne menace les centres-villes : ils risquent de perdre les commerces physiques qui les rendent conviviales et dynamiques. Déjà en 2014, le taux de vacance commerciale atteignait 60 %. En France, selon le collectif, deux emplois sont détruits par la création d’un emploi chez Amazon. 98 % des e-commerçants actifs contrôlés ne sont pas immatriculés à la TVA en France. Le collectif « Sauvons nos commerçants », représentant 500 000 commerçants et 1 million de salariés, veut lutter contre cette injustice. Il réclame une égalité de traitement entre les commerces physiques et les pure players (e-commerce) pour une concurrence saine et équilibrée.

Les revendications du collectif

En matière fiscale, le collectif revendique :

  • un régime réglementaire et fiscal unique,
  • un traitement identique pour tous les impôts (TVA, CVAE, taxe foncière, droit de douane),
  • un assujettissement à la TASCOM des entrepôts de e-commerce (BtoC), etc.

Sur la concurrence, il veut que la présidence française de l’UE soit une opportunité pour faire valoir le droit de la concurrence et la protection du consommateur. Le collectif désire que les entrepôts BtoC soient soumis aux mêmes règles de transparence et d’informations produits vis-à-vis des consommateurs. Il souhaite aussi que les contrôles des e-commerces soient renforcés.

En matière environnementale, le collectif propose que les pure players affichent l’empreinte carbone des achats virtuels. Le collectif réclame, entre autres, que l’implantation des nouveaux entrepôts des e-commerçants soit stoppée.

Collectif « Sauvons nos commerçants », mobilisation nationale dans les territoires

Le collectif entreprend une campagne de sensibilisation pour rencontrer les candidats aux élections régionales. Durant la tournée, ses représentants soutiendront les territoires (Rouen, Quimper, Nîmes, Metz, etc.) où de grands centres logistiques de e-commerce s’installent. Par ailleurs, le collectif dispose d’un site web sur lequel les propositions en faveur des candidats relatives à l’équité des différentes formes de commerce sont recensées. Bientôt, un comparateur virtuel des programmes politiques et des prises de position vis-à-vis du commerce sera opérationnel.

Le collectif encourage toutes les associations de commerçants dans les territoires à alerter les élus locaux sur les dangers des inégalités entre les différents types de commerces pour les centres-villes. Il les incite aussi à interpeller tous les candidats aux élections régionales pour défendre les commerces de proximité.

Pour les territoires, le collectif demande :

  • la soumission des pure players à une taxe Covid (2 ans) qui sera reversée aux entreprises commerciales pour se numériser ;
  • de donner un pouvoir fiscal aux régions pour taxer les livraisons ;
  • l’élargissement du moratoire sur les espaces commerciaux aux entrepôts logistiques ;
  • l’établissement d’un budget consacré à la revitalisation du territoire et réparti équitablement, etc.
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.