Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Le port en cale séche ..par manque d'écoute ! Agde - La Sodeal en grève à partir du 5 Juillet .

La SODEAL après 16 années d’existence pourrait affronter la première grève de son histoire le 5 Juillet prochain. Les membres des représentants du personnel ne désarment pas à l’encontre de leur direction. Les revendications sont aujourd’hui clairement exprimées : Un changement de direction en raison de nombreux harcèlements moraux et une négociation sur les salaires.Un […]

La SODEAL après 16 années d’existence pourrait affronter la première grève de son histoire le 5 Juillet prochain. Les membres des représentants du personnel ne désarment pas à l’encontre de leur direction. Les revendications sont aujourd’hui clairement exprimées : Un changement de direction en raison de nombreux harcèlements moraux et une négociation sur les salaires.
Un cahier de doléances sera remis ce jour-là à la présidente de la SODEAL et Conseillère municipale ,Anne SPASOV ainsi qu’à Gilles D’ETTORE à qui il est reproché de n’avoir pas répondu aux questions posées par les salariés à maintes reprises contrairement à ce que Monsieur le Maire déclare en Conseil Municipal.
Les copies de ces demandes ont été adressées également aux conseillers municipaux de la Ville d’Agde pour information.
Il n’est pas question ici de juger du bien fondé de l’action des salariés, mais de réaffirmer encore une fois que cette demande d’écoute est légitime dans le respect de tous et surtout dans le respect des droits légitimes des uns et des autres.
Cette écoute doit se faire en présence des élus que nous sommes afin que nous puissions êtres TOUS informés de la situation et, si nécessaire, solidaires de la défense des salariés qui oeuvrent au service de notre Ville.

Cette grève illimitée est-elle inéluctable le jour de l’arrivée massive de notre clientèle sur la station avec toutes les conséquences en terme d’ image ?
Qui peut imaginer les ports du Cap d’Agde et tous les campings privés de gestion et d’organisation ?
Qui peut imaginer, début juillet, le port sans carburants, sans mise à l’eau, sans ramassage ni hygiène, les campings sans accueil, sans restauration, sans contrôle ni sécurité, pour la première station touristique de France.
Inimaginable ! Et pourtant, ce conflit perdure depuis plus de trois mois ! Les employés de la SODEAL souhaitent êtres entendus à défaut d’êtres écoutés et ont pour toute réponse, le statu quo et le mépris.
Trois mois ! Trois mois sans réponse, Trois mois à laisser pourrir une situation alors que ce conflit n’est même pas, à la base, celui d’une revendication sociale ou partisane mais avant tout celui du respect des droits de l’homme, celui du respect des hommes. Celui du respect tout simplement !
Cette incapacité à réagir et à prendre en considération un mouvement social de cette ampleur est aussi incompréhensible qu’inacceptable.
Trois mois de perdu et les salariés sont toujours dans l’attente d’une vraie réunion et d’un vrai débat au sein de leur entreprise,en vain. Ce préavis de grève est lancé dans les campings par des professionnels du tourisme et sur le port par des hommes de la mer qui aiment leur métier !
Il sonne comme un appel au secours ou un cri de détresse auquel il faut répondre ! Cette demande de négociation réclamée par les salariés pourrait encore aboutir à un règlement du conflit si la municipalité accepte de renoncer au mutisme qui est le sien.
Une association de lutte contre le harcèlement, dont on ne peut imaginer qu’elle ne connaisse pas le sujet, est venue apporter aux salariés son aide et son appui. Elle a saisi également Gilles d’ Ettore d’une demande de rendez vous dans un esprit de médiation en lui faisant part de sa réelle inquiétude quant à la protection que la Ville d’Agde, son Maire et ses élus, doivent aux salariés d’une entreprise publique ou semi-publique.
Dès le 6 Avril 2005, j’ai alerté le Maire de ces dysfonctionnements et du mal être qui couvait à la SODEAL. Un dialogue, une écoute et une meilleure préhension des véritables problèmes auraient sans doute évité que le conflit ne dégénère ! Il faut maintenant y remédier dans l’urgence, et ouvrir le dialogue entre toutes les parties afin qu’un compromis puisse être trouvé entre les salariés et la direction et que le Cap d’Agde puisse continuer à être au service du tourisme et des plaisanciers ….. dans le respect des hommes et de ceux qui les servent.

Copie des trois courriers reçus ce jour

Le préavis de Grève : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=183
Le courrier au Maire d’Agde :https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=184
La lettre de l’ACHM au Maire d’Agde : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=185

Didier Denestebe
Conseiller Municipal de la Ville d’Agde
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap : https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=4

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.