Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Culture & Loisirs

Les organes qui voulaient devenir chefs

Cette rubrique dédiée à la poésie et à la littérature ” PlumesAgathoises “ poursuit sa route cette semaine avec Un petit poème sous forme de fable, tout en alexandrins, à prendre au second degré… signé  de  Karl LegrandN’hésitezpas à nous livrer vos émotions littéraires afin de les faire partagersur la toile aux lecteurs de notre […]

Cette rubrique dédiée à la poésie et à la littérature ” Plumes
Agathoises “
poursuit sa route cette semaine avec Un petit poème sous forme de fable, tout en alexandrins, à prendre au second degré… signé  de  Karl Legrand

N’hésitez
pas à nous livrer vos émotions littéraires afin de les faire partager
sur la toile aux lecteurs de notre Pays agathois.


Les organes qui voulaient devenir chefs
———————————————–

Les organes -les mêmes qui servent aux greffes-
Décidèrent un jour de se choisir un chef.
Ils ne dérogèrent guère à la pratique
D’organiser des élections démocratiques :
Tous les organes, quelle que fût leur stature,
Eurent le droit de poser leur candidature.

Le cerveau disait qu’il lui revenait de droit
De recevoir cet honneur, en tant que penseur.
Les mains protestèrent, ainsi que les dix doigts,
Argumentant qu’ils étaient les vrais créateurs.

Les jambes, les pieds et les organes moteurs
Mettaient en avant qu’ils étaient indispensables.
Aucun organe n’était à eux comparable,
Ils méritaient donc le poste de directeur.

C’était pareil pour tous les organes internes
Qui défendaient bec et ongles leur importance.
Ils avançaient leurs raisons avec insistance
Pour avoir la place de celui qui gouverne.

Même les orteils voulaient la prérogative
De devenir chef de l’ensemble des organes.
Chacun faisait une description laudative
De son rôle, comme des grands mégalomanes.

Le trou de balle posa sa candidature
En sollicitant d’être traité en égal.
Ceci déclencha l’hilarité générale :
Pour être chef, il faut en avoir la carrure !

L’anus se vexa, -il est plutôt susceptible-
Et refusa de remplir ses obligations :
Il se ferma, et interrompit ses fonctions.

Ça devenait particulièrement pénible
Au bout de quelques jours pour les autres organes :
Les yeux se brouillaient, le foie doubla de volume,
La langue fourchait, le nez attrapa un rhume,
Les reins étaient bloqués, «Popaul» était en panne…

Et pour les organes qui se disaient «majeurs»
La situation n’était pas des plus confortables :
Les poumons s’essouflaient, de même que le coeur,
L’estomac, l’intestin, ainsi que leurs semblables.

Le trou de balle remonta dans leur estime.
Les organes-candidats se mirent d’accord :
Ils reconnurent unanimement leur tort
Et élirent l’anus comme chef légitime.

La conclusion à en tirer est plutôt claire,
Et je maintiens en pesant chacun de mes mots
Qu’on n’élira jamais comme chef un cerveau.
Un simple trou du cul fera bien mieux l’affaire !

Karl Legrand,
22/08/2008.

A suivre : le marché aux maris et le marché aux femmes.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.