Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Les vœux d’Henri Couquet - Elections cantonales mars 2008.

Cinq ans ont passé depuis que j'ai été élu avec Gilles D'Ettore, suite à…

Cinq ans ont passé depuis que j’ai été élu avec Gilles D’Ettore, suite à l’invalidation des élections de 2001. Celles-ci avaient été suivies d’une période plutôt houleuse dans le fonctionnement municipal, période qui avait vu une partie importante des anciens colistiers se mettre ouvertement en dissidence.
 
J’ai donc été élu adjoint délégué aux finances et au développement économique. A la suite de ces nouvelles élections, une période beaucoup plus calme et structurée s’est établie. Ce que les Agathois attendaient de nous a pu commencer à se mettre en place : maîtrise des dépenses, contention de la fiscalité, puis baisse progressive des taux locaux d’imposition (pour la troisième année consécutive en 2008), investissement maximum afin de réaliser les services attendus par la population et « booster » en même temps l’économie locale.
   
Tout cela a pu se réaliser, en particulier grâce à la mise en place d’un mode de gestion responsabilisant les élus et les chefs de service. Ceux-ci ont élaboré chaque fin d’année les budgets prévisionnels qui leur incombaient pour l’année suivante, avec des arbitrages quand cela s’avérait nécessaire. Ensuite ils avaient beaucoup moins de mal à les appliquer tels quels, avec un suivi financier régulier. Chaque élu délégué, ainsi responsabilisé, a bien assumé son rôle, et cela a commencé à donner les résultats que vous connaissez.

    Cette manière de fonctionner peut continuer si vous le souhaitez. Elle peut encore s’améliorer en termes de maîtrise, de gestion et de résultats. Les objectifs peuvent être encore mieux atteints, les résultats sur le terrain plus performants, davantage conformes aux attentes des Agathois. Nous pouvons aller plus loin. Je souhaite donc que les électeurs nous accordent une nouvelle chance d’amener notre commune à un degré supérieur dans la voie de la performance et du mieux être.

Il est toutefois bien vrai que les tentations sont grandes de se laisser aller, de revenir à des comportements du passé. Les pressions sont fortes. La facilité à accorder sans retenue est tentante. Des faiblesses anodines au départ, mais qui, cumulées, s’avèrent coûteuses pour le budget de la ville. Ces comportements déboucheraient rapidement sur des résultats massivement rejetés par le passé. La volonté est mise à rude épreuve, la vigilance peut s’amoindrir, la ténacité s’effriter. Le laisser-aller, première marche du clientélisme, peut à nouveau s’installer. Pourtant cela rebute les Agathois, ils n’en veulent plus.
    Ce danger existe, et il faut résister. Il faut que les gardiens du bien commun, les garants d’un fonctionnement sain, ceux qui respectent les citoyens, il faut qu’ils soient soutenus. Leur action quotidienne n’est pas la plus facile, ni la plus valorisante.
  
C’est pour ces raisons, résumées ici, que je formule franchement le vœu que les Agathois nous permettent de continuer en 2008.
Je ne cache pas personnellement avoir besoin que les Agathois, les électeurs, me donnent en mars 2008 le soutien et la force nécessaires pour persister, pour défendre les valeurs qu’ils veulent voir respectées. Cela ne m’est pas toujours facile, et j’ai besoin de vous.

    Chers Agathois, vous l’avez compris, c’est le vœu que je formule pour l’année qui vient. C’est de cette façon que je vous souhaite à tous la meilleure année possible. Bonnes fêtes et bonne année 2008.

                        Henri Couquet
                        Maire-adjoint

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.