LIBRE EXPRESSION - Retour sur le Conseil Municipal d'Agde du 8 février 2018

 Une fois n’est pas coutume, le conseil municipal avait lieu un jeudi soir en…

 

Une fois n’est pas coutume, le conseil municipal avait lieu un jeudi soir en Mairie d’AGDE.

Ce changement de jour a dû perturber bon nombre d’élus de la majorité puisque on a compté plusieurs absents ou retardataires.

Monsieur Mur a d’ailleurs signifié à Mr. Le Maire que le quorum n’était pas atteint, ce qui fût balayé d’un revers de manche par le premier magistrat, comme à son habitude.

Nous avons assisté une nouvelle fois à un satisfécit de la part du Maire en ce qui concerne ses « GRANDS PROJETS », ayant  comme à l’accoutumée, beaucoup de mal à retrouver des chiffres cohérents et se prenant à multiples reprises les pieds dans le tapis après interpellation de l’opposition, et ce malgré une tentative de « sauvetage » de son adjoint aux finances.En tous cas, toujours pas d’explication plausible quand au remboursement de la dette.

Il est encore une fois navrant de constater avec quelle arrogance, frisant même  l’incorrection, est traité quiconque essaie de contrarier ou de s’opposer au « petit roi »….

Nous avons régulièrement l’occasion de le déplorer.

Au cours de ce conseil, il fut évoqué, comme de coutume, les cessions/acquisitions de la municipalité. Il est très choquant de découvrir la cession, au profit d’une entreprise locale de TP, des ateliers municipaux sans qu’il y ait eu le moindre appel d’offre. A notre connaissance, d’autres acquéreurs potentiels étaient intéressés.

Qu’est-ce que cela cache ???

Dans son discours d’autosatisfaction, Mr. Le Maire est revenu sur la construction de l’archipel de l’eau, autrement dit la nouvelle piscine, rappelant à qui voulait l’entendre, qu’une majorité de personnes s’était opposée à ce projet. Il nous paraît nécessaire de rappeler qu’il ne s’agissait pas d’une opposition au projet, car personne n’a contesté la nécessité d’une nouvelle piscine, ce qui par contre était contestable, c’était le prix de cette réalisation !

Etait-ce   indispensable d’engager 18 M€ sur la construction de cette piscine que l’on sait d’avance non rentable ?

Nous pensons que 9 M€ auraient suffit à réaliser ce projet, les 9 autres Millions étant consacrés à la réfection et l’entretien des routes et trottoirs de notre cité et particulièrement au GRAU qui en a bien besoin…

Sans oublier le centre historique qui se meurt jour après jour, et semble définitivement ( ?) condamné. Ce n’est visiblement pas une priorité pour notre édile. Bien évidemment on ne peut pas tout faire à la fois, priorité étant donnée à l’entrée du CAP !

Enfin, un petit rappel à l’attention de Mr. Le Maire, Mr. LEBAUBE n’est pas le représentant du FN au sein du conseil municipal, ni ailleurs non plus, mais uniquement Mr. PLANES. Pour mémoire, puisque notre Maire en fait un jeu, Mr. LEBAUBE a été exclu du FN par les instances dirigeantes et ne représente plus que …lui-même, y compris si au travers de ses rares interventions tout laisse à penser qu’il appartient à la majorité.

Nous ne manquerons pas de continuer à suivre l’actualité municipale, et vous en informer le plus régulièrement possible.

On ne saurait que trop vous engager à suivre les séances du conseil qui ont lieu une fois par mois et qui sont publiques, vous pourrez ainsi suivre en direct la façon dont votre argent est dépensé par cette municipalité.    

             

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.