Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Liste "Retrouvons nos valeurs" conduite par Hélène Mandroux, Maire de Montpellier

Je suis fière qu’Hélène Mandroux ait sollicité l’Agathoise que je suis pour figurer sur la liste qu’elle conduit pour les élections régionales au nom du parti socialiste. Une liste investie par 90% du secrétariat national du PS, où toutes les régions de France sont représentées. J’ai tout de suite dit oui car j’y ai vu […]

Je suis fière qu’Hélène Mandroux ait sollicité l’Agathoise que je suis pour figurer sur la liste qu’elle conduit pour les élections régionales au nom du parti socialiste. Une liste investie par 90% du secrétariat national du PS, où toutes les régions de France sont représentées.

J’ai tout de suite dit oui car j’y ai vu la dynamique de pouvoir enfin travailler à ce que les vraies valeurs de la gauche puissent gérer cette région. J’y ai vu aussi l’opportunité de pouvoir me revendiquer socialiste, la tête haute, sans pour autant devoir justifier l’injustifiable.

Combattre la droite et la liste conduite par Raymond Couderc  reste avant tout une évidence et une priorité  pour moi. Celui-ci a déjà été conseiller régional pendant 6 ans aux cotés de M Blanc. Il a été l’allié du Front National sans aucun état d’âme. Ces 6 ans ont été calamiteux pour notre région. Aucune action envers les plus démunis alors que, dans notre région, une personne sur cinq vit sous le seuil de la pauvreté. Aucune action pour les lycées qui pourtant étaient dans un état déplorable. Aucune vision sur la politique de la santé.

De Raymond Couderc je ne retiendrai qu’un point qui m’a profondément choquée et qui est symptomatique de l’homme : en tant que maire de Béziers il a proposé de réduire la ration des enfants du primaire quand la facture de la cantine n’est pas payée ! Comment peut-on imaginer une mesure pareille ? Comment peut-on envisager de pénaliser ceux qui souffrent quand on trouve des milliards pour les banques ou le bouclier fiscal ? Cet homme ne peut gérer notre région car il n’a aucune solution aux problèmes qui nous concernent. A-t-il seulement conscience que dans notre région un actif sur 8 est sans emploi ? 

Agde est concernée par tous ces enjeux.
    La Région intervient dans des domaines très divers comme la santé, L’emploi, la culture, l’éducation, la formation professionnelle, le sport, les transports… Notre ville est plus particulièrement intéressée par le développement du tourisme, l’emploi et la santé.

En matière de tourisme, il faut absolument développer les portails et les centrales d’accueil téléphoniques pour permettre une meilleure répartition sur le littoral. Il faut que les maisons de la Région soient des vrais vitrines de promotion de nos produits et de notre territoire et non pas ces espèces de coquilles vides qui nous coûtent sans retour. Allez voir celle de Bruxelles, des bureaux au 5ème étage d’un immeuble mal indiqué, sans boutique de produits régionaux, où une permanente attend que quelqu’un vienne lui demander de l’aide ! Un vrai gâchis !

Le président sortant s’aperçoit aujourd’hui qu’il faut développer les anneaux sur le port du Cap. Doit on lui rappeler que la dernière fois qu’il est venu en Agde, c’était pour soutenir le maire « qu’il aime bien » dans ce projet pharaonique du centre aquatique, dont les Agathois ne veulent pas et qui va obérer les finances locales avec son coût total de 20 millions?
Bien sûr, il faut reconstruire une piscine sur Agde mais 3 millions auraient suffi, d’autant que la majeure partie aurait été  financée  par le Conseil général, dont c’est la compétence. Il faut moderniser le port, les quais, aider l’hôtellerie à se mettre à niveau des nouvelles normes et diversifier l’offre touristique. Il faut soutenir des initiatives privées sur l’aménagement des terrasses, des devantures. C’est aussi de la compétence de la Région par exemple d’aider à la mise en valeur de la « Promenade » qui se cabanise chaque jour un peu plus en centre-ville.
Notre station a 40 ans, qu’a fait la Région pour l’aider à se maintenir au niveau ? Pas grand-chose.

Je pourrais aussi parler de la formation professionnelle, trop peu diversifiée, qui propose encore des formations sans débouchés dans la région, alors qu’il faudrait soutenir la formation des jeunes de 18 à 25 ans qui sont les plus touchés par le chômage.
Attirés par le miroir aux alouettes des emplois saisonniers, ils arrêtent leurs études trop tôt et la précarité dans laquelle ils vivent leur enlève les moyens de reprendre une formation. Il faut ouvrir les lycées à la formation permanente pour aider à la requalification de ces jeunes, seule garantie pour améliorer leur niveau de vie.

De même, pourquoi le président sortant est-il curieusement silencieux sur le problème crucial des urgences de l’hôpital d’Agde ? Alors que la Région a financé cet hôpital et toute l’infrastructure nécessaire, les Agathois continuent d’être orientés sur Béziers ou sur Sète. Quand plus de 30% des Agathois sont des retraités on pourrait s’attendre à ce qu’un système public de santé accessible à tous soit développé sur Agde. Non, M Frêche préfère offrir une boite de chocolats aux personnes âgées puisque cela suffit, dit-il, à les faire voter pour lui. Ce qui est pour lui une fin en soi ! Quel mépris !

C’est ce mépris qui fait que nous avons été nombreux parmi les socialistes de la Région à demander au PS de ne pas soutenir Georges Frêche, dont les écarts de langage font peut être rire dans les cafés mais sont en complète contradiction avec les valeurs que nous défendons.

Nous en avons assez de ce système de clientélisme, de cooptation occulte, de pressions inacceptables… C’est ce que nous vivons déjà à Agde avec les méthodes à la hussarde de D’Ettore. Nous qui dénonçons sans relâche le machisme, la grossièreté et le mépris des institutions et des règles dont celui-ci fait preuve, nous ne pouvons accepter ce comportement de la part d’un des nôtres ! Nous voulons une gouvernance faite de respect mutuel, d’écoute des citoyens, de collégialité et de partage des responsabilités. Hélène Mandroux a réussi cela à Montpellier, elle le fera pour le Languedoc-Roussillon.

Voilà pourquoi il faut voter pour la liste « Retrouvons nos valeurs » conduite par Hélène Mandroux. Elle seule peut rassembler au second tour la gauche et tous les républicains de progrès, apportant ainsi le changement dont notre région a besoin.
Par avance je vous remercie de votre attention et sollicite, si vous en êtes d’accord, votre concours, en remplissant les rubriques ci-dessous.
Bien à vous
                                              Dominique ANTONMATTEI
Candidate sur la liste du PS « Retrouvons nos valeurs », conduite par Hélène Mandroux, maire de Montpellier


Bulletin à me renvoyer : 3 rue de la maîtrise, 34 300 Agde   


Je soussigné(e) (nom, prénom, adresse, téléphone)
(Indiquer « oui » chaque fois que vous êtes d’accord à la fin de chacune des lignes suivantes)

1 Soutiens la liste conduite par Hélène Mandroux et suis d’accord pour que mon nom figure sur une liste de soutien
2 Soutiens financièrement la liste et adresse un chèque de……à l’ordre de Michel Fourteau, mandataire d’Hélène Mandroux.

3 Suis prêt(e) à être assesseur dans un bureau de vote le 14 mars (indiquer le nom et le numéro de celui qui a votre préférence) le 14 mars et/ou le 21 mars 2010.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.