L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

L’urbanisme, le logement, l’aménagement de la ville Le PPRI Ce qu’est un PPRI ? par Richard MONEDERO

L’urbanisme, le logement, l’aménagement de la ville Le PPRI Ce qu’est un PPRI ? Un plan de prévention du risque inondation ou plan de prévention des risques d'inondation (en abrégé : « PPRI ») est un document émanant de l'autorité publique, destiné à évaluer les zones pouvant subir des inondations et proposant des remèdes techniques, juridiques […]

L’urbanisme, le logement, l’aménagement de la ville

Le PPRI

Ce qu’est un PPRI ?

Un plan de prévention du risque inondation ou plan de prévention des risques d'inondation (en abrégé : « PPRI ») est un document émanant de l'autorité publique, destiné à évaluer les zones pouvant subir des inondations et proposant des remèdes techniques, juridiques et humains pour y remédier. C'est un document stratégique cartographique et réglementaire qui définit les règles de constructibilité dans les secteurs susceptibles d'être inondés. La délimitation des zones est basée sur les crues de référence

Il est prescrit par l’Etat sur arrêté du Préfet de l’Hérault (pour Vias il a été prescrit le 4 juillet 2011).

Celui de Vias nous a été présenté, il est à l’étude, il sera certainement approuvé par le préfet au mois de mai/juin.

Le fait d’émettre un avis défavorable n’a aucun effet sur l’application future et ne contribue qu’à altérer les relations avec les services de l’état dans le cadre d’une négociation sur certains points de désaccord.

Sur ce sujet nous avons formulé diverses réserves notamment sur une zone au sud de Vias que nous estimons à présent protégée des crues du Libron depuis la création de la déviation.

En ce qui concerne la côte ouest nous demandons que soit tenu compte de l’existant,  de la spécificité et de l’antériorité de l’habitat sur ce secteur.

Le PCS

Un plan communal de sauvegarde (PCS) a pour but de préparer de façon préventive les différents acteurs à la gestion des risques majeurs auxquels la commune peut être confrontée.

 Il recense les  risques sur la commune (présents et à venir notamment dans le cadre du dossier départemental sur les risques majeurs établi par le préfet) et les moyens disponibles, l’organisation, l'information, la protection et le soutien de la population au regard de ces risques (et notamment la mobilisation des services techniques communaux), l’organisation d'exercices.

 La Loi du 13 août 2004 relative à la modernisation de la sécurité rendait obligatoire avant le 13 septembre 2007, la mise en place d’un plan communal de sauvegarde (PCS) dans les communes dotées d’un plan de prévention des risques naturels (PPR).

C’est ce que l’équipe municipale a décidé de mettre en œuvre afin de préserver la sécurité des habitants et de protéger au mieux leurs biens et leur environnement. Ce plan a pour objectif de définir les mesures de prévention et de sauvegarde mises en place pour faire face à cette situation de crise en fonctions des risques identifiés sur la commune qui vont vous être présentés.

Un guide d’information et de prévention a déjà été largement diffusé en novembre 2011 en même temps qu’un document de collecte des informations individuelles.

la Zac nord :

Un projet de 55 hectares était prévu avec 2000 nouveaux habitants.

Nous avons fait le choix d’une ville qui ne compte pas trop d’habitants et qui grandit progressivement. Nous nous sommes cantonnés à une évolution Harmonieuse, Équilibrée, Mesurée respectueuse de notre identité, de nos traditions, de notre style de vie.

Le projet est à présent terminé. Il porte sur une douzaine d’hectares à urbaniser.

Il prévoit la mise à 2 voies du pont de la route de Bessan.

Dans les prochains jours, il conviendra de choisir un aménageur et  le Département qui assure le portage foncier de l’opération contactera les propriétaires. Il faut bien comprendre que cette opération doit être équilibrée, elle doit intégrer le cout de l’élargissement du pont, du financement ultérieur en partie d’un pont au dessus de la voie ferrée, de la réalisation d’un nouveau forage et d’une nouvelle réserve d’eau potable.

Vous avez vu le titre dans le quotidien régional: « Le marché de l’immobilier ne repart pas dans le Midi ». Donc à l’heure actuelle nous ne nous pressons pas.

Il est hors de question que comme pour Vias Plage la collectivité, les contribuables viassois payent des infrastructures pour le bénéfice de quelques propriétaires.

La poursuite de l’aménagement, ou en est-elle ? :

La aussi la situation semblait bloquée, rien ne se faisait,  mais grâce à notre persévérance nous avons pu identifier des parcelles constructibles et les constructions ont donc repris permettant d’amortir un peu le déficit de la ZAC.

Grace à nos négociations avec les services de l’Etat dans le cadre du PPRI nous allons pouvoir dégager quelques parcelles constructibles et terminer un peu l’aménagement de la station. Nous avons en fin d’année déjà délivrés plusieurs permis de construire.

la Zae La Source

C’est la communauté d’agglo qui en a la compétence et la gestion. Compte tenu de la loi littoral son extension semble difficilement envisageable. Par contre nous œuvrons pour sa modernisation et sa sécurisation. Les ateliers municipaux y sont installés. Nous avons fait réaliser des ralentisseurs. Nous n’avons de cesse de demander l’installation du haut débit afin de la rendre plus attractive aux entreprises qui souhaiteraient s’y installer.

les réserves foncières

C’est le rôle des élus, d’anticiper l’avenir, de préparer la collectivité  aux enjeux et défis de demain et de répondre aux attentes de la population en termes de services publics et d’équipements.

C’est en cela que nous avons créé 3 réserves foncières dans le village :

– Une pour prévoir une augmentation de la capacité d’accueil pour la petite enfance.

– Une pour prévoir un espace de détente pour les viassoises et les viassois et une maison des associations.

– la troisième pour faciliter la circulation à la jonction des boulevards et de la route de la mer.

Nous avons réalisé l’achat de parcelles : ce sont 5 ha que la ville aura acheté depuis 2009 et qui auront accru le patrimoine communal.(Sans crédit) : 2 ha à côté du cimetière et 5000 m2 à Farinette, pour préserver l’environnement et avoir la maitrise du bord de mer.

le logement

Nous avons favorisé le logement en centre ville par diverses mesures :

– en cédant du vieux bâti communal à des investisseurs locaux

– en réduisant de façon drastique la taxe pour non réalisation de places de parking

– en accompagnant et en conseillant tous les projets privés de rénovation de logement

Nous avons triplé le nombre de logements aidés  tout en faisant réaliser des constructions de qualité et en assurant une mixité urbaine

l’architecture et le patrimoine : un urbanisme a dimension humaine

Repenser l’attrait du centre ville

Nous avons souhaité conserver l’îlot face à la marie pour plusieurs raisons :

– sa destruction aurait été interdite par les abf

-son utilisation en logements sociaux était irréalisable

– nous n’étions pas propriétaire de l’ensemble et l’un des propriétaires souhaitait conserver son local commercial

-les bâtiments se dégradaient à une vitesse importante.

-la vente a permis d’éponger un  peu les dettes de la commune et nous a facilité l’achat d’autres bâtiments.

– les bâtiments conservés nous ont permis d’aménager les locaux de la PM et un sanitaire en centre ville.

– les bâtiments vendus ont été utilisés un en gite pour touristes, les autres en logements pour personnes en difficulté et le dernier pour la création d’une activité artisanale en centre ville.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.