Maladie d'Alzheimer : le nouveau médicament si controversé aux USA sera-t-il autorisé en France ?

L’agence du médicament a autorisé la mise sur le marché américain d’un nouveau traitement pour contrer la maladie d’Alzheimer. Celui-ci a été conçu par le laboratoire Biogen. Il s'agit de l’aducanumab (Adulhem). Arrivera-t-il un jour en France, et pour quels effets ?

Il y a un mois, on apprenait que pour traiter la maladie d’Alzheimer, l’Agence américaine du médicament (FDA) avait approuvé la mise sur le marché américain de l’aducanumab (Adulhem) par le laboratoire pharmaceutique Biogen. Il s’agit d’un anticorps qui se focalise sur les plaques amyloïdes connues pour s’agglomérer dans le cerveau des personnes touchées par la maladie d’Alzheimer. Ces plaques engendreraient les symptômes de dégénérescence neurologique relevés chez les malades. Ce traitement est commercialisé sous forme injectable. Mais la communauté médicale est loin d’être unanime le concernant, révèle UFC – Que Choisir.

Aucune preuve d’efficacité à endiguer la maladie

Le premier argument de la communauté scientifique contre cette commercialisation est tout simplement que l’efficacité de ce traitement injectable n’a pas été prouvée. On ignore encore si la destruction des plaques amyloïdes pouvait ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer. Pire, deux essais cliniques avaient été stoppés en 2019 par manque d’effets de la molécule, souligne l’association de consommateurs.

Des effets indésirables importants

Face à la potentielle inefficacité de l’Adulhem, de nombreux médecins pointent les effets indésirables, qui ont été enregistrés sur les patients. “Des microhémorragies cérébrales ou des lésions de la matière blanche ont été observées”, révèle UFC – Que Choisir.

Pour quels types de patients et combien de temps ?

UFC-Que Choisir indique que le traitement Adulhem n’a été testé que sur des formes précoces de la maladie d’Alzheimer. La FDA l’a d’abord autorisé à tous les malades, avant de se raviser et de conseiller de ne le donner qu’aux personnes souffrant de formes légères de la maladie.

Autre problème, il n’a pas été spécifié à quel moment arrêter le traitement ni comment le corps médical doit réagir si l’état du patient venait à empirer.

Un prix exorbitant

Le traitement par Adulhem est aussi critiqué pour son coût, très élevé, aux Etats-Unis. En effet, “il reviendra à 46 000 € par an et par patient”, selon UFC-Que Choisir.

Des soupçons de collusions entre la FDA et le laboratoire Biogen

Une zone d’ombre troublante porte sur cette autorisation. En effet, selon UFC – Que Choisir, l’Agence américaine du médicament (Food and drugs administration) a autorisé la commercialisation de ce médicament contre l’avis de son comité indépendant, qui était opposé à la commercialisation de l’aducanumab, le dossier du produit étant jugé “non concluant” ou “incertain”.

Le groupe de défense des consommateurs Public Citizen, qui a relevé des liens étroits entre la FDA et Biogen au cours de l’évaluation du dossier, soupçonnerait un conflit d’intérêts dans cette affaire.

Le médicament arrivera-t-il en France ?

On le sait, en France, les traitements contre la maladie d’Alzheimer (l’Aricept – donépézil, l’Ebixa – mémantine, l’Exelon – rivastigmine, et le Reminyl (galentamine), ainsi que leurs génériques) ont été déremboursés en août 2018 car jugés trop peu efficaces et générant de trop nombreux effets indésirables digestifs, cardiovasculaires et neuropsychiatriques graves.

Dans ces conditions, on est en droit de se demander si l’Adulhem sera commercialisé en France, à quel prix, et s’il sera remboursé…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Ma Maman a bénéficié de ce protocole pendant 2 ans puis arrêt en 2019, reprise début mars 2020 puis arrêt cause covid. Reprise du traitement (car oui plus protocole mais traitement) depuis mars 2021 : le traitement ne guérit pas, évidemment, mais la maladie stagne un peu, elle ne progresse pas aussi vite qu’elle “devrait”.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.