Maria REMY ...Une vie au Cap d'Agde !

Les 40 ans du Cap d'Agde sont aujourdhui également les 43 ans de présence d'une…

Les 40 ans du Cap d’Agde sont aujourdhui également les 43 ans de présence d’une de ses doyennes : Maria Rémy,  dans une  station qu’elle a vu se construire. C’est aussi,  aujourdhui 10 aout , l’anniveraire de cette  encore jeune femme de 77 ans née en 1933 .
Au nom de ses enfants, en voici l’histoire : Bon Anniversaire Maria ..

Maria arrive par hasard en 1967 au Cap d’Agde avec ses enfants pour ses premières vacances. elle trouvé un job à la garderie d’enfants du camping OLTRA  au Village naturiste. Durant trois mois elle garde des enfants, et l’endroit lui plait tellement qu’elle devient saisonniére jusqu’en 1973.
A cette date elle débute alors à la réception de Geneviève OLTRA où elle officie à  l’accueil de l’agence  en vivant à l’année durant 10 ans au village naturiste. Elle y est amie de  Pierre Provence, un chanteur provençal.

Durant la même période, elle fait une rencontre qui la marque, celle de David HAMILTON, photographe très en vogue, en toute confiance ses enfants posent pour David HAMILTON.Elle se lie d’amitié  toute la famille Oltra, René et Paul.

En 1981, elle  quitte le quartier naturiste pour habiter chez les ” textiles ” au Cap d’Agde dans ce qui furent  les premiers HLM du Cap d’Agde : Les Sirènes. 
Elle y était la voisine du regretté  Claude MILLOT. Elle travaille alors chez le célèbre ” POPAUL ”  ( Paul MARSAL )  de la  Place Saint Clair ” Au dessus du Panier ” . Cela dure un an et demi.

Après une rencontre avec Jean-Marie Régnier qui était d’origine Lorraine comme elle, Maria travaille avec lui au restaurant le Flash Allée de la Flânerie, ainsi qu’au pressing du même nom durant dix ans .
10 ans, ou elle a eu l’occasion de rencontrer des artistes comme Thierry Le LURON ( pour qui il fallait qu’elle repasse 18 chemises en moins de deux heures, juste avant les spectacles), Yves LECOQ  , BONEY  M et bien d’autres qui descendaient sur le Cap où  qui passaient aux Arènes…

Elle rencontre également  la star de la nuit ce cette époque « DANY super star » et durant cette période là de grandes amitiés sont nées avec M. Borel GARIN, commissaire d’Agde à l’époque et l’ancien Maire d’Agde, M. Pierre LEROY BEAULIEU.

Ses deux filles ont participé aux élections de Miss, la première, Laurence, première Miss de Port Ambonne en 1971, et la deuxième, Myriam, malheureusemenyt disparue il y a deux ans , a été élue Miss Cap d’Agde en 78.
Myriam et Maria font la connaissance Gérard DENESTEBE et de Didier . A la suite de cette rencontre, Myriam  travaillera à Hérault Tribune comme secrétaire pendant que son fils, Michel vendait le journal sur la port. 

Au début de la construction du Cap d’Agde, elle a  ouvert un petit restaurant familial aux falaises avec son compagnon de l’époque. elle l’appelle ” Les Roches Noires ”  durant 2 ans . C’est l’époque folle du cap d’Agde. Maria fréquente assidument l’Arche de Noé sur l’ile des Loisirs.

Elle retourne travailler pour Jean Marie REGNIER  au Flash et participe  souvent aux soirées dansantes dont elle est une des plus joviales animatrices. C’était l’époque  de LA SCALA  , du BOA  et de bien d’autres nombreuses boites. Elle y a pour ami  Christian VILLA ou Jean Luc FREMY et bien sur la célébre DANY. sur Agde ses amis sont les patrons de la Galiote.. Oui une vie, toute une vie ou presque au cap d’Agde .

A la suite d’un nouvel achat de restaurant  par Jean Marie REIGNER à la Roquille elle travaille au Winch, deux ans avec Dany, et un an toute seule. Le restaurant a été revendu et rapidement après la vente Jean-Marie décède.

Mais Maria a de la ressource, elle trouve un emploi dans une agence immobilière en qualité de traductrice.

Maria a toujours eu a nostalgie de cette période chère à son cœur et pour son 70 ème anniversaire, certaines attentions l’ont tout particulièrement marqué, comme la venue  pour cet évènement de M. BOREL GARIN avec un gros bouquet de fleurs et une coupe de champagne pour fêter cet évènement ! Souvenir émouvant …

Maria, tout le monde la  connaissait dans les années 80 . Une ” figure ” comme on dit ! Une sympathie naturelle et une bonne vivante appréciée de tous autant par ses amis que par les patrons de bars sur le port ou en boites de nuit.

Maria passe désormais une retraite paisible au Cap d’Agde, ou elle continue d’exercer des activités avec le CCAS. 
Les journées pique-nique, gym douce, aquagym et travaux manuels… ont remplacé les boites de nuit… 

Maria est aujourdhui 18 fois grand-mère dont la dernière petite fille de  18 mois répond ai doux prénom de BILITIS.
Elle est 5 fois arrière grand-mère dont le dernier est Maël à deux ans et demi .

Toutes les personnes qui l’ont côtoyé retiennent d’elle  son côté « drôle de numéro » .. Aucune ne l’a oublié.. Hérault Tribune se joint à tes enfants Maria pour te souhaiter un joyeux…  trés joyeux anniversaire. 

Remy

https://www.herault-tribune.com/rep/image/2010/REMY-Maria.jpg

 REMY Maria1



Les illustrations sonores sont choisies par la rédaction
à titre purement humoristique et illustratif.

 


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.