Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

MARSEILLAN - GENDARMERIE DE MARSEILLAN : ENGAGEMENTS TENUS ! par Sébastien DENAJA - Député de la 7ème circonscription de l’Hérault

GENDARMERIE DE MARSEILLAN : ENGAGEMENTS TENUS ! Ce vendredi 6 novembre, le député Sébastien Denaja était présent à…

GENDARMERIE DE MARSEILLAN : ENGAGEMENTS TENUS !

Ce vendredi 6 novembre, le député Sébastien Denaja était présent à la pose de la première pierre de la future caserne de Gendarmerie de Marseillan. Le député s’est félicité de voir ainsi concrétiser, enfin, un projet pour lequel il s’est très fortement engagé. Cet évènement symbolique vient en effet couronner son engagement aux côtés des élus du territoire pour faire aboutir ce dossier, dont le montage financier était compromis en 2012, au point d’en menacer la réalisation.

C’est heureusement l'intérêt supérieur de la population qui a primé : en témoigne ce conseil municipal de 2013 où, dans un bel esprit républicain, le maire avait convié le député Denaja à la table, aux côtés du colonel de gendarmerie et la Secrétaire Générale de la sous-préfecture de Béziers pour expliquer aux élus et à la population les nouvelles modalités de financement trouvées afin de réaliser ce projet à la fois moins coûteux pour les contribuables au plan national, et en définitive, « rentable » pour les contribuables locaux (abandon du projet de partenariat public-privé et retour au mode traditionnel de financement prévu par le Décret de 1993).

Avec le montage financier actuel, l'Etat apporte une subvention de 20% (plus de 900 000 euros), tandis que la ville prendra en charge le reste de l’investissement, soit près de 5 millions d'euros. Mais la commune de Marseillan percevra chaque année de l'Etat un loyer de plus de 300 000 euros, permettant ainsi un amortissement rapide de cet équipement, et, dans moins de 20 ans, des rentrées financières non négligeables.

En tout état de cause, c’est la sécurité des habitants et les conditions de vie et de travail des gendarmes qui vont être considérablement améliorées.

Dans son discours, le député a également rappelé sa fierté de voter depuis trois ans l'augmentation des crédits en matière de sécurité, permettant le recrutement de 500 policiers et gendarmes chaque année alors qu'il avait été supprimé plus de 12000 postes entre 2007 et 2012, les crédits de la gendarmerie baissant d’ailleurs de 18 % entre 2006 et 2010.

La sécurité fait partie avec la justice et l'Education des trois priorités pour lesquelles s'était engagé le candidat Hollande. Le Président et la majorité parlementaire tiennent parole ! Car le droit à la sécurité est un droit fondamental. Ce droit à la sûreté que nous tenons de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 est bien le plus élémentaire d’entre tous, celui qui permet l’exercice de tous les autres droits fondamentaux dans notre République.

Vive la gendarmerie nationale et vive la République ! 

 

Sébastien DENAJA – Député de la 7ème circonscription de l’Hérault 40 avenue Victor Hugo 34200 SETE – 04.67.53.43.35. http://www.sebastien-denaja.com

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.