MARSEILLAN - « Voyage dans les arts » s’est clôturé en beauté … indiennes

Pour clôturer la 4ème édition de la manifestation intitulée « Voyage dans les arts », le…

Pour clôturer la 4ème édition de la manifestation intitulée « Voyage dans les arts », le service culturel, en partenariat avec les associations marseillanaises, avait choisi de proposer un stage de danse « Kathak indienne et Bollywood » ce vendredi soir au théâtre Henri Maurin.

C’est à la jeune association « Le Soupir » qu’est revenu l’honneur d’animer ce stage et plus particulièrement, à leur invitée, Megha Jagawat, venue tout spécialement de Paris pour, le temps d’une soirée, faire découvrir son art et sa passion.

Une vingtaine d’enfants, d’adolescents et d’adultes s’étaient donc inscrits à ce stage vraiment très original et peu courant dans notre région.

Megha, en tant qu’animatrice et danseuse professionnelle, a rapidement mis ses apprentis-danseurs dans le bain.

Après leur avoir expliqué l’origine et les diversités des danses indiennes et notamment, de la danse Kathak et celle, plus moderne, dite « Bollywood », elle a effectué quelques démonstrations pour le plus grand plaisir des participants.

Elle a ensuite commencé le stage par quelques exercices d’échauffement et la soirée était lancée.

Imitant leur professeur dansant pieds nus, les apprentis se sont alors appliqués pour reproduire les pas de danse proposés par Megha.

La danse dite Kathak, qui signifie conteur, n’est pas simplement une danse indienne, c’est avant tout un ressenti d’émotions et d’histoires. Sa technique, comme celle de toutes les danses, possède son propre langage qui comprend notamment la frappe des pieds au sol mais aussi, plus connu peut-être et plus typique, la gestuelle des mains.

Chorégraphe de la Compagnie Triwat à Paris, Megha a certes plus souvent l’habitude de travailler avec des danseurs professionnels mais elle a su se mettre au niveau de tous, jeunes et moins jeunes, même si au bout de trois heures, il est vrai que la fatigue était au rendez-vous pour certains des stagiaires parfois peu habitués à danser aussi longtemps.

Mais la bonne humeur et la gentillesse de Megha les ont entraînés avec douceur et fluidité dans une soirée d’initiation dont ils se souviendront longtemps.

Certes, la danse Kathak semble aisée en observant Megha danser mais il n’en est rien. La complexité de cette danse explique pourquoi Megha, comme tant d’autres danseuses, a commencé son initiation aux danses indiennes dès son plus jeune âge. Sa grâce mais aussi son travail assidu lui ont valu de nombreuses récompenses telle que celle de « meilleure artiste en théâtre et en danse » en 2002 qui lui fut attribuée par le ministère de la culture en Inde.

Si vous voulez obtenir des renseignements sur les prochains stages que Megha organise en France ou sur les activités de l’association « Le Soupir », n’hésitez pas à contacter le siège de l’association au 06 66 70 77 55.

Le service culturel et toutes les associations qui ont participé à cette 4ème édition de « Voyage dans les arts » vous donnent donc rendez-vous l’an prochain.

Photo 1 : historique et différences des danses indiennes expliqués par Megha aux stagiaires
Photos 2 à 4 : quelques exercices d’échauffement
Photos 5 et 6 : initiation à la danse Kathak
Photo 7 : applaudissements et satisfaction pour les premiers pas de ces apprentis-danseurs
Photos 8 et 9 : Megha Jagawak maquillée et en tenue traditionnelle lors d’une représentation.

Ville de Marseillan
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.