Montpellier, Espace Dominique-Bagouet, jusqu’au 13 avril 2014 : André BLONDEL, les joies de la famille

L’Espace Dominique-Bagouet expose actuellement à ses cimaises une collection familiale. Celle de la fille…

L’Espace Dominique-Bagouet expose actuellement à ses cimaises une collection familiale. Celle de la fille du peintre André BLONDEL, qui côtoya le Groupe de Cracovie, fut un ami de Chaïm SOUTINE et un proche des peintres François DESNOYER, Camille DESCOSSY et Gabriel COUDERC, membres du Groupe Montpellier-Sète. Un peintre dont la violence du geste pictural contrastait avec la douceur des sujets qu’il traitait : les paysages du Sud, les natures mortes, l’amour, le corps féminin, l’enfance et la vie de famille. Un peintre dont la production, pléthorique, est caractérisée par l’importante présence de la matière et la grande vivacité des couleurs. Un artiste complet, qui sut allier les écrits à la peinture. Les œuvres présentées à l’occasion de cette exposition oscillent entre témoignage familial et artistique. Touchant…

> Cet article a été publié dans l’Hérault Juridique et Economique du 13 février 2014 avec un reportage photo de l’expo..

 

Une carrière prolifique brutalement interrompue

Né en 1909 dans une ville polonaise, Shaye BLONDER a passé sa jeunesse entre la Pologne et la France, fréquentant l’Ecole des beaux-Arts de Paris et l’Académie des beaux-arts de Cracovie. C’est finalement en France qu’il s’installera, fréquentant la communauté russe et des peintres comme Chaïm SOUTINE. Ses origines juives le conduisent à se cacher à Aix-en-Provence puis à Carcassonne durant la Seconde Guerre mondiale. Il y découvre la fameuse lumière du Sud, qu’il s’attache à représenter en peinture. Après son mariage avec sa chère Lisou, il adopte le patronyme d’André BLONDEL, pour éviter tout problème lié à ses origines. A la Libération, il peint et écrit avec encore plus de frénésie, et participe assidûment aux cercles littéraires et artistiques. Ses balades à Sète lui inspirent des toiles gorgées de couleurs ; il est alors à l’apogée de son art. De retour à Paris en 1949, le peintre décède accidentellement en effectuant des travaux. Il laissera derrière lui son épouse et ses deux enfants.

L’exposition

 

La production de l’artiste avait fait l’objet d’une rétrospective au musée Paul-Valéry de Sète il y a quelques années, mais il y manquait un pan : la collection personnelle de sa fille Hélène, qui, à l’époque, ne souhaitait pas exposer les tableaux hérités de son père, décédé lorsqu’elle avait cinq ans. Car ces œuvres sont des « souvenirs » pour elle. Elle s’est finalement laissé convaincre de prêter des œuvres à l’Espace Bagouet. Parmi les centaines de tableaux et les milliers de dessins de sa collection personnelle, le commissaire d’exposition et directeur artistique du lieu Numa HAMBURSIN a essentiellement sélectionné des portraits de son épouse Lisou et de ses enfants Hélène et Marc en train de jouer, ainsi que deux autoportraits et des nus féminins. Quelques paysages et natures mortes complètent l’ensemble. L’exposition offre un beau témoignage de la vie sentimentale et de famille du peintre, ainsi que de ses autres centres d’intérêt picturaux, au travers d’une trentaine de ses œuvres.

Virginie MOREAU

Espace Dominique BAGOUET – esplanade Charles-de-Gaulle – Montpellier. Tel. : 04 67 63 42 78. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h. Visites hebdomadaires le mercredi à 16h.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.