Montpellier / Expo Perturbations : impressions

Dans le cadre de l'exposition Perturbations, qui se tient jusqu'au 16 septembre 2012 à l’Hôtel de Cabrières-Sabatier…

Dans le cadre de l’exposition Perturbations, qui se tient jusqu’au 16 septembre 2012 à l’Hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran, 80 oeuvres ultracontemporaines en céramique et en verre sont visibles à l’Hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran aux côtés de la collection d’arts décoratifs anciens du musée Fabre de Montpellier Agglomération.

L’intégralité de cet article à lire dans l’Hérault Juridique et économique n° 2886 du jeudi 19 avril 2012.
Jusqu’au 16 septembre 2012, dans le cadre de l’exposition Perturbations, 80 oeuvres en céramique et en verre réalisées par une trentaine d’artistes contemporains sont visibles à l’Hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran, réputé pour abriter la collection d’Arts décoratifs anciens du musée Fabre de Montpellier Agglomération. L’idée est de créer un clash entre les époques, les matières et les styles pour réveiller et faire pétiller tant l’ancien que le contemporain. Une mise en valeur mutuelle, donc. Aperçu…
Dans le patio, en arrivant, les visiteurs peuvent notamment admirer la série d’ex-voto en porcelaine Notre-Dame de Pôle Emploi, d’Isabelle PONS, dont la thématique, le chômage, vient narguer les lieux, symboles mêmes de la bourgeoisie montpelliéraine. Dans le vestibule, le ton de l’exposition est donné : le public est confronté aux Black Face et Smeared Face de Daphne CORREGAN en grès enrobé. L’aspect rugueux de ces deux têtes massives tranche avec la finesse de la collection ancienne d’arts de la table présentée au rez-de-chaussée. A côté, la vanité Mario peinte à l’huile par Marion AUBURTIN sur un face-à-main vient facétieusement s’admirer dans un miroir ancien. Dans les escaliers, la même artiste signe neuf boîtes à musique en faïence émaillée (issues de la série “ Loop Island ”) faisant office de petit musée des horreurs : soeurs siamoises, femme à trois seins, femme en maillot de bain recouverte de pustules… Au premier étage, l’antichambre présente de façon magistrale une oeuvre sans titre d’Emilie SATRE en porcelaine émaillée, représentant des mains sortant d’un mur. Les mains, à la présence quasi fantomatique, “ émergent ” entre un tableau et une commode anciens et surprennent le visiteur. Le rutilant pneu Convex 2 en céramique et miroir réalisé par Gabrielle WAMBAUGH donne quant à lui un certain cachet à cet objet trivial et incongru dans ces lieux, parmi les meubles des XVIIIe et XIXe siècles. Le salon vert abrite pour sa part diverses oeuvres, dont la sculpture en porcelaine Letters are weapons, de Françoise QUARDON, ensemble d’armes et pieds de femme en porcelaine émaillée ou biscuitée, pastillée, peinte ou dorée, qui sont reliés entre eux par des cordons de perles en cristal de bohème et porcelaine peinte. Posée au sol comme une relique, cette oeuvre impressionne, chargée à la fois de mort et de religiosité. L’une des pièces les plus attachantes est sans doute l’Alphonse (Un cas de fusionnisme) en terre cuite émaillée de Michel GOUÉRY (…)

En Pratique : Le musée Fabre se situe sur l’Esplanade Charles de Gaulle, à deux pas de la place de la Comédie. Tramway lignes 1 et 2 station Comédie / lignes 1, 2 et 4 station Corum.

Ouverture de l’hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran de 14h à 18h.Tous les jours  sauf les lundis en juin, juillet et août.

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.