Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

MONTPELLIER - Insalubrité dans les cités U : plus d’eau potable

   Alors que nous avions déjà dénoncé l’expulsion programmée de résidents dans la cité universitaire Voie Domitienne, il semblerait que le CROUS de Montpellier récidive dans le mépris des étudiants précaires. Désormais, ce sont les résidents de la cité universitaire Boutonnet qui montent au créneau contre l’insalubrité locative. Voici les explications d’une militante du SCUM […]

 

 Alors que nous avions déjà dénoncé l’expulsion programmée de résidents dans la cité universitaire Voie Domitienne, il semblerait que le CROUS de Montpellier récidive dans le mépris des étudiants précaires. Désormais, ce sont les résidents de la cité universitaire Boutonnet qui montent au créneau contre l’insalubrité locative. Voici les explications d’une militante du SCUM résidente de la Cité U :

« Dimanche 25 Février 2018. Je rentre d’une semaine de vacances chargée entre déménagements et nombreuses heures de route. Je rêve d’une douche. D’un bain de pied en buvant mon thé et en matant une série.

Je n’avais pas tant envie de rentrer sur Montpellier, et si j’avais su je serais restée avec ma famille… Je pose mes affaires, veux me laver les mains : pas d’eau. Sur le groupe Facebook « Cité U Boutonnet », je découvre que la coupure a eu lieu plus tôt dans la journée, et pour toute la résidence. Et je vais aller de découverte en découverte…

Aucune nouvelle de l’administration jusqu’au lundi à 14h00 :

« Suite à une panne générale sur les pompes principales d’eau froide sanitaire (suppresseurs hors service), de grosses perturbations d’eau ont lieu actuellement sur la Cité Universitaire Boutonnet.

Nous mettons tout en œuvre depuis hier pour résoudre ce problème. Les entreprises ont été contacté pour une intervention rapide de leur part.

Dans l’attente de l’intervention et des travaux, nous vous informons que l’eau est disponible dans les cuisines des bâtiments C, D, E, F et G au rez-de-chaussée, 1er et 2ème étage.

Pour les bâtiments A et B, un point d’eau est disponible au rez-de-chaussée du bâtiment A et 1er étage du bâtiment B.

Nous vous tiendrons informés de la suite de l’intervention le plus rapidement possible. »

Jusque là, tout le monde n’était pas au courant qu’il y avait de l’eau potable à certains étages. J’avais soif, je puais, et je ne parle même pas de l’état des toilettes (et oui, pas de chasse d’eau!)…

En fin de journée, on nous annonce par mail l’ouverture d’UNE douche pour tout un bâtiment (quelques centaines d’étudiants tout de même). Un étudiant nous informe que cette douche est froide, avis aux plus courageux d’entre nous !

Mardi, 13h00, nouveau mail :

« Suite à l’incident majeur de perturbation d’eau que nous rencontrons actuellement sur la Cité Universitaire Boutonnet, nous vous tenons informés.

Les techniciens sont intervenus hier et tôt ce matin. Le matériel de remplacement des pompes « suppresseurs » a été commandé et nécessite un délai d’approvisionnement.

Nous sommes conscients de la gêne occasionnée et prendrons bien entendu compte des dérangements subis. »

Nous sommes mercredi, 11h30, toujours rien. Ah, si ! On peut prendre une douche chaude, mais il faut traverser la cité U, aller chercher la clé, retraverser la cité U, profiter d’une chambre inoccupée dans un bâtiment où le rez-de-chaussée est encore épargné, retraverser la cité U pour rendre la clé, …

Certes, c’est mieux que rien.

En fait, le plus rageant, dans l’histoire, ça n’est pas de ne pas avoir d’eau. On s’entraide, il y a des solutions alternatives, …

Le plus rageant, c’est que c’est une des nombreuses fois où on a l’impression que l’administration, la direction, le CROUS, … tout ce petit monde s’en fout, on est des étudiants, les loyers sont pas chers, on va pas faire les difficiles, et eux rentrent bien au chaud le soir.

J’ai changé de cité U en début d’année. À l’étage où j’étais avant, le chauffage était coupé la nuit. Un étudiant béninois n’avait pas du tout de chauffage, même en journée.

J’ai pu glaner quelques informations ici et là, du personnel (qui généralement était de notre côté), pour les deux cités U.

Toujours les mêmes constats : « c’est pour faire des économies ».

Une personne travaillant ici m’a même dit que la directrice était au courant qu’il fallait changer ces pompes depuis longtemps. Les pompes commandées aux Pays-Bas ? C’est pour faire des économies. Et si elle fait des économies elle a droit à une prime de fin d’année …

C’est la goutte qui fait déborder le vase. 

syndicat.scum@live.fr – www.combatuniversitaire.wordpress.com

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.