MONTPELLIER - Michael Delafosse aux premières loges pour assister à la messe en l'honneur de saint Roch.

LIBRE EXPRESSIONLa rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnellepermettant la publication de textes…

LIBRE EXPRESSION

La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle

permettant la publication de textes externes à la rédaction.

Il n'engage que son auteur et en aucun cas la rédaction.

Vous pouvez lui écrire directement en cliquant sur sa signature ou commenter l'article.


 

Michael Delafosse aux premières loges pour assister à la messe en l'honneur de saint Roch… mais sans son écharpe de Maire !

 

Ce n'est pas sans une certaine satisfaction que la Libre Pensée a pu constater que cette année, aucun élu en écharpe ne s'est rendu à la fête de la Saint-Roch ! De même, aucune promotion des fêtes n'a été faite par la mairie, et le programme ne comportait ni le logo de la ville, ni celui de la métropole.

 

Quelle rupture par rapport à ce que nous avions connu avec le précédent maire de Montpellier, déjà un peu tombé dans l'oubli, mais qui en août 2018, conquérant, annonçait que la laïcité ne s'appliquerait pas pour saint Roch, tradition oblige, ou alors il faudrait « lui passer sur le corps ». Le corps électoral lui étant effectivement passé dessus (ou à côté), M. Saurel, aux convictions religieuses pourtant solides, n'a cependant pas jugé bon d'être présent à la messe cette année.

 

En cette édition 2020 les fêtes se sont d'ailleurs réduites à l'essentiel : 7 messes, une veillée mariale, deux bénédictions, une vénération de reliques ainsi que des vêpres. Cette année, personne n'a osé expliquer que tout ceci n'a rien à voir avec la religion et qu'il s'agit d'aspect simplement de culture et folklore local1.

 

Cette absence totale de symbole de la République pour cette édition est donc une rupture avec 20 années de présence d'élus en écharpe tricolore, que ce soit sur le parvis de la cathédrale Saint-Roch au milieu des soutanes, ou au cœur de l'Eglise.

 

La présence du nouveau maire de Montpellier accompagné du premier secrétaire du PS et candidat aux prochaines sénatoriales, ne peut donc qu'être au titre des convictions religieuses d'ordre privé, qui appartiennent à chacun, et non comme représentant ès qualités de la Ville.

 

La Libre Pensée se félicite de ce tournant. Nous resterons cependant vigilants.

 

Nous invitons à lire au passage le texte de Christian Eyschen au sujet de Saint Roch et de Philippe Saurel : https://blogs.mediapart.fr/libre-pensee/blog/160820/un-saint-guerisseur-victime-d-un-virus-dieu-n-est-pas-charitable

 

Rappelons enfin ces paroles de Jean Jaurès, dont on a fêté récemment l'assassinat le 31 juillet 1914, au sujet d'une campagne de presse calomnieuse à son encontre : « Je suis, depuis l’adolescence, affranchi de toute religion et de tout dogme… Oui, j’ai combattu l’Église lorsqu’elle prétendait réveiller les haines de race, et imposer à notre pays la domination combinée du mensonge jésuitique et de la brutalité militaire. Oui, j’ai combattu et je combattrai la puissance politique de l’Église, sa mainmise sur des institutions et des services qui doivent être des services sociaux : l’assistance et l’enseignement… Oui, j’essaie, quand j’aborde devant les citoyens rassemblés les problèmes généraux du monde et de la vie, de substituer l’idée de loi et d’évolution à l’idée de miracle et d’arbitraire… Oui, je suis convaincu que pour réduire les prises de l’Église sur notre société, il ne faut pas attendre l’entière émancipation économique du peuple. Et je maintiendrai, pour ma part, au programme socialiste, la lutte directe contre la puissance politique de l’Église. Si je n’avais point mené ce combat, elle n’aurait pas préparé aussi savamment la campagne de presse dirigée contre moi. »

 

Montpellier, le 17 août 2020.

 

1L'extrême droite catholique vient d'ailleurs de fonder nouveau groupuscule (5 personnes) sur Montpellier, répondant au doux nom de « Jeunesse Saint Roch »…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.