Montpellier : un chapiteau s’installe, le cirque juridique reprend

Le bras de fer continue…

©Coralie Mantion

Depuis le 23 août, le cirque Boletti est installé sur un parking du quartier de la Mosson. Une arrivée qui a fait réagir les élus montpelliérains, fermement opposés à l’accueil des cirques avec animaux.

Rappel des faits

Depuis le 5 octobre 2020, les cirques hébergeant des animaux domestiques, de ferme ou sauvages ne sont plus les bienvenus à Montpellier, à la suite d’un vœu émis par le Conseil municipal. Une volonté qui répond aux enjeux du bien-être animal, une cause défendue notamment par l’adjoint au maire Eddine Ariztegui. Ce vœu avait agité le milieu des cirques dits familiaux, et été attaqué par l’association de défense des cirques de famille (ADCF).

Le 1er février 2022, la 5e chambre du Tribunal administratif avait jugé que la position de la Ville de Montpellier ne signifiait pas que les cirques hébergeant des animaux allaient être interdits sur le territoire communal. Cependant, la Municipalité continue de faire blocage.

L’affaire Boletti

Installée depuis deux jours, la ménagerie du cirque Boletti n’a pas manqué de faire réagir l’adjoint chargé du bien-être animal, Eddine Ariztegui. Hier, il s’est rendu sur place avec la police afin de remettre un arrêté d’interdiction d’ouverture au responsable du cirque.

La Ville reconnaît qu’elle ne dispose pas du cadre légal nécessaire pour interdire la venue d’un cirque avec des animaux, elle attaque donc le propriétaire sur la légalité de son installation. Si Carlo Hart, directeur du cirque Boletti, considère que toutes les démarches ont été effectuées, elle avance que certaines mesures administratives liées à la sécurité n’ont pas été remplies. Malgré la demande de la Mairie de ne pas démarrer l’activité, le cirque a accueilli ses premiers spectateurs ce mercredi à 18h. 

D’autres démarches devraient suivre en raison du terrain utilisé par le cirque. En effet, le propriétaire justifie sa présence en expliquant qu’il a eu l’accord de l’enseigne Aldi pour s’installer sur le parking, alors que l’espace appartiendrait au groupe Nexity. 

Affaire à suivre…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaires

  1. Que la mairie s’occupe des problèmes de sécurité et de la bonne circulation des habitants, piétons, automobilistes… afin de rendre la ville facile à vivre, avant de mettre en avant cette philosophie écolo bobo qui n’amuse que nos élus et leurs sbires.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.