Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

OCCITANIE - Communiqués de FAFPT et FADPM en soutien aux collègues de la police nationale

Les policiers municipaux de la FADPM 34-30 solidaires du mouvement de la Police Nationale Réunis en Conseil d’Administration hier à Lunel, sur propositions du Secrétaire Général Jean-Michel WEISS (par ailleurs Secrétaire National de la FA-FPT police municipale), les dirigeants de la FADPM 34-30 témoignent leur totale solidarité à l’ensemble des fonctionnaires de la police nationale. […]

Les policiers municipaux de la FADPM 34-30 solidaires du mouvement de la Police Nationale

Réunis en Conseil d’Administration hier à Lunel, sur propositions du Secrétaire Général Jean-Michel WEISS (par ailleurs Secrétaire National de la FA-FPT police municipale), les dirigeants de la FADPM 34-30 témoignent leur totale solidarité à l’ensemble des fonctionnaires de la police nationale.

Les policiers municipaux, mais aussi les gardes-champêtres et les agents de surveillance de la voie publique partagent les difficultés rencontrées par les « collègues de la police nationale ».

Comment ne pas comprendre le « cri d’alarme » ? Comment accepter plus longtemps « d’être agressés, d’être victimes de violences, d’être attaqués sauvagement … » ? Comment ne pas être en colère devant « l’absence de réponse pénale à la hauteur » lorsque les agents sont victimes de tels faits ?

Les fonctionnaires territoriaux que nous représentons ne peuvent être que SOLIDAIRES, car il s’agit bien de l’atteinte physique de représentant(e)s des forces de l’ordre, garant(e)s du respect des lois de notre République.

Aussi, au-delà de toute récupération syndicale ou politique, nous témoignons notre soutien et notre solidarité aux femmes et aux hommes de la police nationale qui expriment aujourd’hui leur « ras le bol » à travers la France.

C’est parce que nous partageons le même sens du service public que notre soutien s’affranchit de nos différences de statuts.

Si la FADPM 34-30 est SOLIDAIRE, elle n’appelle toutefois pas les collègues à participer directement aux mouvements et laisse le libre choix individuel à chacun de s’engager. 


LES POLICIERS MUNICIPAUX DE LA FA-FPT SOLIDAIRES

DU MOUVEMENT DE LA POLICE NATIONALE

Les Secrétaires nationaux de la FA-FPT Police Municipale témoignent leur totale solidarité à l’ensemble des fonctionnaires de la police nationale.

Les policiers municipaux, mais aussi les gardes-champêtres et les agents de surveillance de la voie publique partagent les difficultés rencontrées par les « collègues de la police nationale ».

Comment ne pas comprendre le «cri d’alarme»? Comment accepter plus longtemps «d’être agressés, d’être victimes de violences, d’être attaqués sauvagement … » ? Comment ne pas être en colère devant « l’absence de réponse pénale à la hauteur » lorsque les agents sont victimes de tels faits ?

Les fonctionnaires territoriaux que nous représentons ne peuvent être que SOLIDAIRES, car il s’agit bien de l’atteinte physique de représentant(e)s des forces de l’ordre, garant(e)s du respect des lois de notre République.

Aussi, au-delà de toute récupération syndicale ou politique, nous témoignons notre soutien et notre solidarité aux femmes et aux hommes de la police nationale qui expriment aujourd’hui leur « ras le bol » à travers la France.

C’est parce que nous partageons le même sens du service public que notre soutien s’affranchit de nos différences de statuts.

Si la FA-FPT Police Municipale est SOLIDAIRE, elle n’appelle toutefois pas les collègues à participer directement aux mouvements et laisse le libre choix individuel à chacun de s’engager. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.