Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Panne d'Essence ...ou Panne de Sens .. au Cap d'Agde ? - L'enfer au Coeur de Ville...

Cette rubrique Coup de Gueule est la vôtre – N’hésitez pas à apporter vos contributions Une seule obligation ” Vos coups de gueule ” doivent êtres signés. Nous  poursuivons ici avec plusieurs ” Coups de Gueule ” parcvenus cette semaien à la rédaction.  Vous pouvez réagir en bas d’article ou écrire aux participants en cliquant […]

Cette rubrique Coup de Gueule est la vôtrecoupdegueule 1 – N’hésitez pas à apporter vos contributions
Une seule obligation ” Vos coups de gueule ” doivent êtres signés.
Nous  poursuivons ici avec plusieurs ” Coups de Gueule ” parcvenus cette semaien à la rédaction. 
Vous pouvez réagir en bas d’article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom.
Cette rubrique n’est que le seul reflet de la libre expression des lecteurs. Elle ne représente en aucun cas  une ligne éditoriale ou une prise de position su site Hérault Tribune

Cliquez sur les documents et photos pour les agrandir


Panne d’Essence … Panne de Sens .. au Cap d’Agde
par Marie Jo BOUQUET ( CAP D’AGDE  )


PannePas contente, mais pas contente du tout Marie Jo BOUQUET.. Propriétéaire d’une entreprise de location de bateaux au Cap d’Agde. L’unique station d’essence marine du Cap d’Agde se trouve être en panne d’essence  à la veille d’un Week end du 15 Aout !
Alors Panne d’essence ou panne de sens ?  
Elle vient d’adresser un courrier à la direction de la SODEAL dont nous avons été également destinataire .


Monsieur ,

Nous nous trouvons à la veille du 15 Août et nous apprenons que vous avez interdit la livraison de carburant à la capitainerie du Cap d’Agde sous prétexte que les cuves seraient suffisantes pour passer ce week end.

Il n’y a plus d’essence et ce depuis 15 heures ce Samedi 13 Août !

Pouvez vous nous dire ce que vous pouvez faire ? Allez vous venir faire le plein vous même des 30 bateaux qui sont loués chaque jour, enfin, après une saison déplorable jusqu’à aujourd’hui.

Vous assurez le gestion de l’unique station de carburant dont vous avez le monopole, qui est d’ailleurs bien insuffisante pleine saison et la situation actuelle est inadmissible et même hallucinante.

Que proposez vous ?


Marie Jo BOUQUET ( CAP D’AGDE  )


L’enfer au Coeur de Ville
par Pierre Yves SINTES ( AGDE  )


borne compresseur2Merci à l’équipe d’Hérault tribune pour l’éventuelle publication de cet article dans la rubrique coup de gueule, si cela vous est possible. Cordialement.

Non non, vous n’y êtes pas du tout. Il ne s’agit ni de peurs, ni de violence, ni d’incivilité, ni de croustillants faits divers qui alimentent habituellement la rumeur sur notre quartier. Le soleil y brille aussi fort qu’ailleurs, la convivialité et la gentillesse y sont aussi bien représentées que dans les autres quartiers et l’amour des vieilles pierres prestigieuses est une passion commune toujours aussi forte.

Il s’agit en fait d’une innovation technologique mise en place il y a deux ans, dans le sillage de la rénovation de la place Conesa et de la maison de la musique. De diaboliques machines, dotées d’un compresseur, sont censées monter la garde autour de cette place et empêcher les véhicules d’y stationner.

Le succès de cette interdiction est très relatif mais ces machines infernales, constamment déréglées, ne réussissent parfaitement qu’à user nos nerfs et mettre souvent notre sommeil à rude épreuve (pas facile de dormir avec un bruit de réfrigérateur quasi continu résonnant dans les ruelles étroites).

Les causes de ces dysfonctionnements ne manquent pas : du vandalisme parfois (bien que la rue soit surveillée par une caméra) mais le plus souvent une simple pluie, ou l’eau d’une terrasse lavée suffisent à enclencher le bruit continu du moteur de compression.

Alertés par plusieurs résidents du cœur de ville, les fonctionnaires municipaux se sont montrés empressés, attentifs et ont, le plus souvent, manifesté une réelle compréhension de notre exaspération. Une seule réponse possible, la société de maintenance.

Celle-ci intervient donc régulièrement pour ré-accorder cet instrument dont le concert nous exaspère (paradoxal pour l’école de musique). Rien n’y fait, le système est techniquement inadapté. Une borne avec moteur électrique sans compresseur à air serait plus silencieuse selon un technicien à qui nous allons sans doute proposer une chambre pour éviter à la ville de payer des frais de déplacements.

Nous payons un bien cher tribut à l’intérêt général. Dans les périodes les plus tendues, nous rêvons tout haut à une panne providentielle et irréparable. Quelques-uns parlent même de quitter les lieux. C’est bien dommage quand on songe aux efforts faits par la ville pour aider ce quartier à retrouver sa dignité et sa population.

Qui aura le courage de mettre un terme à cette expérience qui nous est préjudiciable, ou tout au moins, à envisager une solution technique différente de celle qui rend notre quotidien infernal ?


par Pierre Yves SINTES ( AGDE  ) 


Cette rubrique Coup de Gueule est la vôtre N’hésitez pas à apporter vos contributions
Une seule obligation ” Vos coups de gueule ” doivent êtres signés.
 Retrouvez tous les ” Vos coups de gueule “sur ce lien

coupdegueule 1


Les textes édités sur le site de libre expression Hérault Tribune sont édités sous l’entière et pleine responsabilité de l’auteur des textes proposés qui atteste qu’il ne viole aucun droit de tiers et la législation applicable en vigueur.



Les illustrations sonores sont choisies par la rédaction
à titre purement humoristique et illustratif

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.