Parc écologique des Verdisses .. par Henri Gleizes et Florence Denestebe

Les Verdisses (374 ha , altitude 0 à 2m) entre Agde et Vias,  sont…

Les Verdisses (374 ha , altitude 0 à 2m) entre Agde et Vias,  sont sans conteste, une zone d’expansion du fleuve Hérault, ainsi que le clôt de Vias l’exutoire du lit de l’ancien  Ardaillon.
Cet ensemble est une zone inondable et bien sûr inconstructible. Les grands bouleversements des cinq dernières décennies : le développement du tourisme, l’expansion urbaine  et les aménagements du réseau routier ont altéré de façon quelque fois irréversible  l’écoulement des eaux.

Ainsi à un moment où nos espaces naturels se raréfient à cause d’une urbanisation  croissante,   il faut assurer un aménagement équilibré et durable, avec  la préservation  de territoires naturels tel que les Verdisses.
Ne serait-il pas opportun  de lier le projet de l’aménagement de ce territoire avec celui de l’écoulement des crues. ?
Ne pas mettre la charrue avant les bœufs.
L’aménagement des Verdisses, en tant qu’unité de territoire à développement durable,  ne doit pas dépendre de notre commune seule, ce territoire   appartient en partie à Vias, et la commune de Bessan est  intéressée, en premier lieu, par la zone d’expansion des crues, ancien lit de l’ Ardaillon. L’aménagement n’a de sens que dans le cadre d’une mise en valeur du territoire. Il faut donc que les Maires abandonnent l’instinct endogène et protectionniste.
Nous avons conscience que les sommes nécessaires  appelleront des investissements importants. Mais n’est-il pas temps d’agir ?
Il faut rendre l’avenir possible et ne pas se contenter simplement de le prévoir par des promesses souvent aléatoires
 

Zone d’expansion entre BESSAN >(autrement dit ancien lit de l’Ardaillon)


Le  BCEOM , dans ses études d’impacts de janvier 1988, déclare que le recalibrage de l’Ardaillon de Bessan au Canal du Midi, représente environ 100 000 m3 de déblais.
Il est logique de penser qu’en effectuant ces travaux, 100 000m3 d’eau de crue en attente d’écoulement remplaceront  avantageusement les déblais. 
L’écoulement s’effectuant naturellement par l’ancien lit de l’Ardaillon  jusque au clôt de Vias.

Les déversoirs du Canal du Midi


L’obstruction totale des 12 déversoirs du Canal du Midi entre l’écluse ronde et le coude du canal, a déjà fait l’objet de plusieurs rapports.
 Actuellement  les ruisseaux conjoints à chaque déversoir sont tous  totalement bouchés au départ des déversoirs.
C’est donc un important travail de déblaiement,   qu’il faut prévoir pour améliorer la transparence  du Canal.

Le Grand  Rudel

Le Grand Rudel coule dans l’ancienne dépression de l’Ardaillon.
Il évacue un déversoir situé juste avant le coude du Canal. Cet endroit est le goulot d’étranglement signalé par les ingénieurs du BCEOM précité. Ce ruisseau descend directement  de l’amont du Canal du Midi jusqu’à l’exutoire des Verdisses. Côté foncier il ne devrait pas poser de  problème  pour son élargissement.
Le ruisseau de la Salamanque prolongé  jusqu’à la canalisation de l’Ardaillon, pourrait agir dans le même sens.
 De plus, le réseau de distribution  d’eau d’irrigation, en évacuant son eau vers  la canalisation  de l’Ardaillon, et non dans l’Hérault , permettrait de préserver  le volume d’expansion du lit de  l’Hérault,  car nous l’avons vu,  le Canal est un vecteur qui amène de l’eau venant de l’Ouest. 

Aménagement des Verdisses

Le développement du Littoral ne pouvant se concevoir comme l’aménagement d’une bande côtière, ce projet n’a de sens que dans le cadre d’une mise en valeur des Verdisses, cadre qui reste à définir.

L’idée fondamentale serait d’aménager un espace public, destiné aux loisirs, à la promenade, au repos et susceptible de présenter un intérêt sur le plan botanique.
Ce sera l’intérêt d’une zone verte et écologique pour notre ville dont la vocation est ancrée dans le tourisme.

Typologie des crues

Dans notre région, dés le mois de septembre,  la situation météorologique  suivante n’est pas exceptionnelle :
–  Formation de la dorsale anti-cyclonique d’hiver sur l’Europe Centrale.
– Dépressions venant de l’Atlantique, ayant déjà  un parcours maritime. En général, ces dépressions  passent au Sud de l’Espagne et  finissent de se saturer en remontant la Méditerranée, mer particulièrement ensoleillée pendant tout l’été.
De plus de l’air saharien peut alimenter le secteur chaud.
En arrivant sur nos côtes languedociennes, ces masses d’air chaudes et humides peuvent intéresser plus d’un département à la fois. Ces hydrométéores peuvent être de deux sortes :

 A]   thalweg  d’altitude, (Aude et PO inondations de 1999 et certainement  les  inondations de 1907 dans notre région). Système convectif déclenchant des  pluies diluviennes.
Ces inondations brutales, avaient causé  la mort de 37 personnes dans les  P O.

 B]  ces masses d’air saturées, en remontant vers le Nord se refroidiront  en rencontrant le relief des Cévennes. (ce sont des  pluie orographiques, appelées aussi pluies cévenoles)
Ces inondations, créent une montée en crue plus lente du fleuve, mais  c’est  toujours entre septembre et avril, qu’elles se manifestent de façon très  irrégulière , la dernière ayant eu lieu en 1997.

Domaine qualitatif de l’aménagement

Tout d’abord les interdits. Ils concerneront tous les véhicules motorisés  excepté  évidemment les véhicules de service.
Les véhicules des visiteurs pourront  utiliser les liaisons  à deux voies qui relieront les principales  entrées du  parc écologique. Les tracés  des cheminements  pour la promenade, le footing (exceptionnellement compétition) la bicyclette, ainsi que l’emplacement des aires de repos (plantées d’arbres à tige), ne pourront se déterminer qu’après  le   tracé  des différents ruisseaux évacuateur de crues ou d’irrigation.
 Des chemins de service longeront ces ruisseaux suivant  l’importance de ceux-ci.
Enfin et avant tout, les zones agricoles existantes ou  à venir, ainsi que le réseau d’évacuation des crues, seront bien sûr des  impératifs à respecter.
La partie haute des Verdisses, bordant le Canal du Midi, et occupée déjà par des bâtiments fera également partie de ce projet pour les besoins de la direction du parc,  des services administratifs, ou abris de matériel. L’hôtel  Paul Riquet aura son rôle.

 Le projet du port fluvial qui avoisinera l’écluse ronde, complètera cet ensemble touristique.                

Henri Gleizes et Florence Denestebe pour Agde à Venir

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.