Pérols : le grand oral de Jean-Pierre Rico et du député Philippe Sorez devant les collégiens

Reportage

Vendredi 18 novembre, le maire de Pérols Jean-Pierre Rico et Philippe Sorez, député de la première circonscription de l'Hérault, étaient au collège Frédéric-Mistral, à Pérols, pour y rencontrer des collégiens. L'occasion de promouvoir le rôle de l'élu et de les convaincre de se présenter au conseil municipal des jeunes.

Photo : Philippe Sorez et Jean-Pierre Rico © Virginie Moreau.

Le maire Jean-Pierre Rico et le député Philippe Sorez étaient accompagnés à la tribune par Jean-Marc Leiendeckers, élu de Pérols, délégué à la défense, à la citoyenneté, au devoir de mémoire et à la protection civile, et Brigitte Rodriguez, adjointe à la jeunesse et à l’enfance. Sandrine Croce, animatrice au conseil municipal des jeunes de Pérols, était également présente.

Sous la supervision de la principale du collège, Melody Vaerewyck, plus de 80 délégués de classe et suppléants étaient chargés de recueillir la parole des deux élus et de la relayer ensuite à leurs camarades. « Déjà investis d’un rôle de représentants, ils sont très engagés au sein de leur collège, auprès des autres élèves et des professeurs. C’est un premier pas vers le conseil municipal des jeunes », a confié la principale. Mais s’engager pour un mandat de trois ans n’est pas une mince affaire. C’est pourquoi les élèves avaient de nombreuses questions à formuler.

Les interventions des élus

Le maire Jean-Pierre Rico a commencé par décrypter pour eux la symbolique de l’écharpe tricolore, captant ainsi leur intérêt. Il a expliqué que le maire porte le bleu au col, tandis que le député porte le rouge au col, ce qui permet de distinguer un élu local d’un élu national. Tous portent le gland de l’écharpe à gauche. Un gland doré pour un maire, argenté pour un adjoint.

Le maire a ensuite évoqué la durée du mandat de maire (six ans), ses compétences et responsabilités. Pour sa part, Philippe Sorez a expliqué être député depuis seulement quatre mois, lorsque Patricia Mirallès, dont il assurait jusqu’alors la suppléance, est devenue secrétaire d’Etat.

rico sorez college frederic mistral

De nombreuses questions

Le jeu de questions-réponses sur l’engagement citoyen et politique qui a suivi a démontré que les collégiens s’intéressent au fait politique. Montant des indemnités touchées par un maire et un député, longueur des mandats, nombre de députés dans l’hémicycle, projets, raisons de l’engagement en politique faisaient partie des interrogations des élèves. Ils ont demandé également s’il fallait exercer un emploi haut placé pour se faire élire, s’il fallait parfois taire la vérité ou attendre avant de la révéler, si l’on était autorisé ou non à travailler quand on est élu…

Interrogé sur la chose la plus douloureuse qu’il ait eu à faire en tant que maire, Jean-Pierre Rico s’est rappelé le jour où il a dû prévenir des parents que leur enfant s’était tué en scooter.

Invités à lever la main s’ils souhaitaient un jour devenir maires, 5 garçons se sont manifestés. Ce à quoi le maire et le député ont réagi : « les filles aussi pourront devenir maires si elles le souhaitent ». Ils ont félicité les jeunes pour leur engagement présent auprès des autres élèves, en tant que délégués de classe ou suppléants.

Le conseil municipal des jeunes de Pérols

Les élèves qui souhaiteraient se présenter au Conseil municipal des jeunes sont invités à consulter leur espace Pronotes pour connaître les modalités de dépôt du dossier de candidature, a détaillé la principale du collège. Brigitte Rodriguez les a invités à « participer à l’aventure magique de siéger au conseil municipal », Jean-Marc Leiendeckers espérant pour sa part qu’il se présenteront nombreux. Le maire a rappelé que le précédent conseil municipal des jeunes a décidé de la création du pumptrack. « L’avis des jeunes compte à Pérols », a-t-il assuré.

Sandrine Croce, animatrice au CMJ, a expliqué : « A l’issue des élections des 28 et 29 novembre, si tous les postes sont pourvus, il y aura 28 jeunes conseillers municipaux : 4 élèves par section, du CE2 à la troisième. La parité filles-garçons sera respectée. Leur mandat aura une durée de trois ans ».

En conclusion de cette rencontre, le maire Jean-Pierre s’est réjoui des « échanges de qualité » qui ont eu lieu entre les élus et les élèves.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.